Menu
RSS
A+ A A-

Le brut clôture en baisse à New York, après une séance en dents de scie

prix-du-petrole (reprise de la veille)</p(reprise de la veille):

(reprise de la veille)


New York - Les prix du pétrole ont reculé après une séance hésitante à New York, dans un mouvement de correction après avoir atteint leur plus haut niveau depuis la mi-mai la veille, pénalisés également par une hausse du dollar.

Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en septembre a cédé 32 cents par rapport à la clôture la veille, à 93,35 dollars.

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord, échangé sur l'IntercontinentalExchange (ICE) pour même échéance a terminé à 112,14 dollars, en hausse de 14 cents par rapport à la clôture de mardi, et à un nouveau plus haut depuis le 15 mai.

"Ce fut une séance assez chaotique, (...) pénalisée par une baisse générale de l'appétit du risque sur les marchés financiers, et dans le sillage du recul de l'euro" face au dollar, a relevé David Bouckhout, de TD Securities.

Dans un marché faible en volume, de nombreux investisseurs étant absents pour leurs congés estivaux, les courtiers ont notamment digéré la révision à la baisse par la Banque d'Angleterre des perspectives de croissance 2012 au Royaume-Uni et le recul légèrement plus fort que prévu de la production industrielle en Allemagne en juin.

Dans ce contexte d'incertitudes accrues en Europe, le billet vert s'est renforcé face à la monnaie unique, rendant moins attractifs les achats de brut libellés en dollars pour les acheteurs munis d'autres devises.

Du côté du brut américain, les chiffres du département de l'Energie américain (DoE) publiés dans la matinée ont montré que les stocks de pétrole avaient diminué de 3,7 millions de barils lors de la semaine achevée le 3 août, un repli quatre fois plus fort qu'attendu par les analystes, après avoir déjà reculé de 6,5 millions de barils au cours la semaine précédente.

"Mais ces chiffres n'ont finalement pas été si positifs que cela", a souligné M. Bouckhout. Ils faisaient en effet état d'un recul moins prononcé qu'attendu par la fédération professionnelle API qui avait prévu une chute des stocks de 5,35 millions de barils sur cette semaine.

En outre, ces chiffres ont également montré que la demande pétrolière totale a "légèrement reculé" et que la demande d'essence et de produits distillés reste "à des niveaux relativement faibles", a ajouté Torbjorn Kjus, analyste chez DNB Bank.

Les opérateurs ont également continué à surveiller l'ouragan Ernesto dans le golfe du Mexique, qui a touché mercredi la péninsule mexicaine du Yucatan.

A Londres, le Brent est resté pour sa part soutenu par la perspective d'interruption de l'activité de nombreuses plates-formes de la mer du Nord entre mi-août et mi-septembre, pour une période de maintenance annuelle - affectant notamment le champ de Buzzard, le plus important de la région.

Ces opérations de maintenance devraient entraîner une perte de production de 55'000 barils de brut par jour sur l'ensemble du mois de septembre, estimaient les experts de JBC Energy.

rp



(AWP / 09.08.2012 06h21)


Commenter Le brut clôture en baisse à New York, après une séance en dents de scie


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 22 septembre 2017 à 21:00

Sans surprise du côté de l'Opep, le pétrole termine en hauss…

NYC/Cours de clôture: Le prix du baril de pétrole coté à New York a légèrement progressé vendredi après une réunion de l'Organisation...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:39

Exploration de pétrole en Guyane, Alexandre se félicite, les…

Paris: Le président de la collectivité territoriale de Guyane (CTG) Rodolphe Alexandre s'est félicité vendredi dans un communiqué de la prolongation jeudi...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:05

Le pétrole tente de se reprendre, peu surpris par l'Opep

Londres: Les prix du pétrole tentaient timidement de relever la tête vendredi en fin d'échanges européens, après une réunion encourageante des pays...

vendredi 22 septembre 2017 à 16:44

Total: accord avec Chevron pour explorer dans le Golfe du Me…

Paris: Le groupe pétrolier et gazier français Total a annoncé vendredi avoir signé un accord avec l'américain Chevron pour explorer en eau...

vendredi 22 septembre 2017 à 15:22

Le pétrole, scrutant une réunion de l'Opep, ouvre en baisse …

New York: Les cours du pétrole coté à New York reculaient à l'ouverture vendredi alors que l'Organisation des pays exportateurs de pétrole...

vendredi 22 septembre 2017 à 13:46

Pétrole: Moscou favorable à la poursuite de l'entente avec l…

Vienne: Le ministre russe de l'Energie Alexandre Novak s'est dit favorable à la poursuite d'une action "concertée" avec l'Opep sur le pétrole...

vendredi 22 septembre 2017 à 12:25

Le pétrole stable sur fond de consultations à l'Opep

Londres: Les prix du pétrole étaient peu ou prou stables vendredi en cours d'échanges européens, les investisseurs attendant des indices en provenance...

vendredi 22 septembre 2017 à 08:25

Le pétrole à la hausse en Asie avant l'Opep

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, vendredi en Asie, les investisseurs attendant une rencontre entre des représentants de...

jeudi 21 septembre 2017 à 21:21

Le pétrole termine en baisse à New York avant une réunion de…

NYC/Cours de clôture: Le baril de pétrole coté à New York a fini en légère baisse jeudi à la veille d'une rencontre...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite