Menu
RSS
A+ A A-

Le brut recule, pâtit de prises de bénéfices avant les stocks américains

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole se repliaient mercredi en cours d'échanges européens, pénalisés par des prises de bénéfices après avoir clôturé mardi à leur plus haut niveau depuis mi-mai à New York comme à Londres, dans un marché en outre prudent avant les stocks pétroliers américains.

Vers 10H15 GMT (12H15 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord, échangé sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres pour livraison en septembre valait 111,27 dollars, en baisse de 73 cents par rapport à la clôture de mardi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance cédait 57 cents, à 93,10 dollars.

Les cours du barils s'étaient hissés mardi jusqu'à 112,56 dollars à Londres et jusqu'à 94,42 dollars sur le marché new-yorkais, des sommets depuis le 15 mai, le Brent terminant en hausse de 2,45 dollars en clôture tandis que le WTI gagnait 1,47 dollar, ce qui encourageait certains investisseurs à engranger quelques bénéfices mercredi.

Dans un marché sans grand volume d'échanges, de nombreux investisseurs étant absents pour leurs congés estivaux, et en l'absence d'indicateurs macroéconomiques majeurs, "tous les regards seront tournés sur la publications des chiffres hebdomadaires du Département américain de l'Energie (DOE) sur les stocks" pétroliers, soulignaient les experts du cabinet viennois JBC Energy.

Le marché "attend de voir si le DoE confirmera les estimations très encourageantes publiées mardi soir par la (fédération professionnelle) API", ce qui apparaît "très probable" selon JBC Energy, ce qui serait un signal rassurant sur la vigueur de la consommation énergétique américaine.

L'API, qui dévoile chaque semaine ses propres estimations, a estimé que les stocks de brut américains avaient chuté de 5,35 millions de barils sur la semaine achevée le 3 août, après un repli estimé de 11,6 millions de barils la semaine précédente.

Selon les analystes interrogés par l'agence Dow Jones Newswires, les chiffres officiels du DoE, attendus vers 14H30 GMT, devraient faire état d'un recul de 900.000 barils des réserves de brut.

Selon ces mêmes analystes, le DoE devrait également annoncer une baisse de 1,2 millions de barils des stocks d'essence, très surveillés lors de la période estivale des grands déplacements en voitures, et une hausse de 500.000 barils des stocks de produits distillés (dont le fioul de chauffage et le gazole).

Le Brent londonien devrait par ailleurs rester soutenu par la perspective d'interruptions de nombreuses plateformes de la mer du Nord entre mi-août et mi-septembre, pour une période de maintenance annuelle -- affectant notamment le champ de Buzzard, le plus important de la région --, ce qui devrait entraîner une perte de production de 55.000 barils de brut par jour sur le mois de septembre, estimaient les experts de JBC Energy.

Les opérateurs continuaient également de surveiller Ernesto, tempête tropicale devenue un ouragan mardi dans le golfe du Mexique, et qui se dirigeant mercredi vers la péninsule mexicaine du Yucatan, selon les services météorologiques américains.

"Même s'il ne devrait pas entraîné de dommages pour les plateformes pétrolières du golfe du Mexique, il est probable que l'ouragan provoque cependant des retards dans les acheminements (d'hydrocarbures) en raison de la fermeture de nombreux ports", relevait Olivier Jakob, analyste de la société suisse Petromatrix.

fah



(AWP / 08.08.2012 12h45)


Commenter Le brut recule, pâtit de prises de bénéfices avant les stocks américains


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 22 septembre 2017 à 21:00

Sans surprise du côté de l'Opep, le pétrole termine en hauss…

NYC/Cours de clôture: Le prix du baril de pétrole coté à New York a légèrement progressé vendredi après une réunion de l'Organisation...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:39

Exploration de pétrole en Guyane, Alexandre se félicite, les…

Paris: Le président de la collectivité territoriale de Guyane (CTG) Rodolphe Alexandre s'est félicité vendredi dans un communiqué de la prolongation jeudi...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:05

Le pétrole tente de se reprendre, peu surpris par l'Opep

Londres: Les prix du pétrole tentaient timidement de relever la tête vendredi en fin d'échanges européens, après une réunion encourageante des pays...

vendredi 22 septembre 2017 à 16:44

Total: accord avec Chevron pour explorer dans le Golfe du Me…

Paris: Le groupe pétrolier et gazier français Total a annoncé vendredi avoir signé un accord avec l'américain Chevron pour explorer en eau...

vendredi 22 septembre 2017 à 15:22

Le pétrole, scrutant une réunion de l'Opep, ouvre en baisse …

New York: Les cours du pétrole coté à New York reculaient à l'ouverture vendredi alors que l'Organisation des pays exportateurs de pétrole...

vendredi 22 septembre 2017 à 13:46

Pétrole: Moscou favorable à la poursuite de l'entente avec l…

Vienne: Le ministre russe de l'Energie Alexandre Novak s'est dit favorable à la poursuite d'une action "concertée" avec l'Opep sur le pétrole...

vendredi 22 septembre 2017 à 12:25

Le pétrole stable sur fond de consultations à l'Opep

Londres: Les prix du pétrole étaient peu ou prou stables vendredi en cours d'échanges européens, les investisseurs attendant des indices en provenance...

vendredi 22 septembre 2017 à 08:25

Le pétrole à la hausse en Asie avant l'Opep

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, vendredi en Asie, les investisseurs attendant une rencontre entre des représentants de...

jeudi 21 septembre 2017 à 21:21

Le pétrole termine en baisse à New York avant une réunion de…

NYC/Cours de clôture: Le baril de pétrole coté à New York a fini en légère baisse jeudi à la veille d'une rencontre...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite