Menu
RSS
A+ A A-

Le brut se stabilise à Londres, dans un marché suspendu au Moyen-Orient

prix-du-petroleLondres : Les prix du pétrole se stabilisaient à Londres et évoluaient en petite hausse à New York lundi en fin d'échanges européens, dans un marché prudent, toujours suspendu aux mouvements de contestation dans le Moyen-Orient.

Vers 17H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en avril s'échangeait à 103,00 dollars sur l'InterContinental Exchange (ICE) de Londres, cédant 8 cents par rapport à la clôture de la veille.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en mars grimpait de 32 cents à 85,13 dollars.

Les cours du baril perdaient un peu de terrain à Londres, où ils étaient montés lundi à leur plus haut niveau en deux ans, mais au contraire confortaient leur progression sur la place new-yorkaise, après la publication d'un solide indicateur sur l'activité industrielle dans la région de New York.

Dans l'ensemble, le marché du pétrole restait suspendu à l'évolution de la situation en Égypte et dans l'ensemble du Moyen-Orient, alors que les opérateurs redoutent une propagation dans la région du mouvement de révolte ayant entraîné vendredi la démission du président égyptien Hosni Moubarak.

"Alors que la contestation en Égypte semble s'atténuer après le départ du président Moubarak, de nouvelles protestations concernant des revendications salariales se développent dans le pays", observait David Hart, analyste de Westhouse Securities.

L'Egypte abrite deux routes stratégiques pour l'acheminement du brut pompé dans les pays du Golfe, le canal de Suez et l'oléoduc Sumed (Suez-Méditerranée).

"Par ailleurs, d'autres pays de la région font désormais également face à des mouvements de protestation, même s'ils sont de plus petite envergure. Ces tensions poussent le Brent à ses plus hauts niveaux depuis deux ans", ajoutait M. Hart.

Bahreïn, le Yémen et l'Iran -- deuxième producteur au sein de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) -- ont été le théâtre lundi de manifestations anti-gouvernementales qui ont donné lieu à des affrontements avec les forces de sécurité.

Des milliers de protestataires se sont à nouveau rassemblés mardi à Bahreïn pour réclamer un changement de régime, et au Yémen quelque 3000 manifestants, pour la plupart des étudiants, ont marché mardi matin vers le palais présidentiel de Sanaa.

En revanche, les derniers chiffres sur l'inflation chinoise, faisant état pour janvier d'une hausse de 4,9% sur un an des prix à la consommation, étaient de nature à modérer l'enthousiasme des opérateurs, même si les importations de brut de la Chine, en hausse de 27% sur un an le mois dernier, restent robustes.

L'écart entre le Brent échangé à Londres et le WTI coté sur la place new-yorkaise restait mardi à des niveaux historiques, autour de 18 dollars.

Le niveau extrêmement élevé des stocks de Cushing, principal terminal des États-Unis, où est stocké le brut texan (WTI), pèse lourdement sur le marché new-yorkais.

"Si les prochains chiffres sur les réserves pétrolières américaines (attendus mercredi, ndlr) témoignent d'une nouvelle hausse des stocks à Cushing, alors le contrat de référence du WTI devrait subir une pression renouvelée, et l'écart (avec le Brent) s'accentuer encore plus", estimait Commerzbank.

rp

(AWP/15 février 2011 18h31)

Commenter Le brut se stabilise à Londres, dans un marché suspendu au Moyen-Orient


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 25 juillet 2017 à 18:11

Le pétrole grimpe, soutenu par l'Arabie saoudite

Londres: Les cours du pétrole montaient nettement mardi en fin d'échanges européens, dopés par les propos rassurants de l'Arabie saoudite lors de...

mardi 25 juillet 2017 à 15:33

Le pétrole, galvanisé par l'Arabie saoudite, ouvre en hausse…

New York: Les cours du pétrole étaient encore stimulés mardi à l'ouverture à New York par l'annonce d'une baisse des exportations de...

mardi 25 juillet 2017 à 12:30

Le pétrole poursuit sa hausse après la réunion de Saint-Péte…

Londres: Les prix du pétrole poursuivaient leur hausse mardi en cours d'échanges européens au lendemain de la réunion de Saint-Pétersbourg des pays...

mardi 25 juillet 2017 à 10:28

TechnipFMC annonce une grosse erreur dans ses comptes, le ti…

Paris: Le groupe parapétrolier TechnipFMC chutait de plus de 8% mardi en Bourse, après avoir surévalué de 209,5 millions de dollars ses...

mardi 25 juillet 2017 à 05:26

Le pétrole poursuit sa hausse en Asie après Saint-Pétersbour…

Singapour: Les cours du pétrole continuaient de grimper, mardi en Asie, galvanisés par l'engagement de l'Arabie saoudite à limiter ses exportations et...

lundi 24 juillet 2017 à 21:27

Le pétrole, rassuré par l'Arabie saoudite, termine en hausse…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont progressé lundi à New York, encouragés par l'engagement de l'Arabie saoudite à limiter ses...

lundi 24 juillet 2017 à 18:15

Le pétrole remonte, l'Arabie saoudite rassure

Londres: Les cours du pétrole remontaient lundi en fin d'échanges européens après que l'Opep et de ses partenaires se sont rencontrés pour...

lundi 24 juillet 2017 à 16:18

Pétrole: les pays producteurs cherchent à accentuer leur bai…

Saint-Pétersbourg: Les principaux pays exportateurs de pétrole, réunis lundi, ont affiché leur volonté d'accentuer la réduction de leur offre en l'appliquant plus...

lundi 24 juillet 2017 à 16:09

France: les prix des carburants poursuivent leur hausse

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont poursuivi leur hausse la semaine dernière, selon des chiffres officiels publiés...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite