Menu
RSS

Le brut se stabilise, dans un marché sans élan après le bond de vendredi

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole se stabilisaient lundi en fin d'échanges européens, dans un marché sans élan pâtissant de prises de bénéfices après s'être envolé vendredi dans la foulée des chiffres de l'emploi américain, mais toujours hanté par les tensions au Moyen-Orient.

Vers 16H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord, échangé sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres pour livraison en septembre valait 108,95 dollars, grignotant 1 cent par rapport à la clôture de vendredi.

Evoluant en dents de scie, le prix du Brent s'est brièvement hissé vers 15H30 GMT à 109,31 dollars, un sommet depuis le 22 mai, avant de rapidement décroître.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance progressait de 32 cents, à 91,72 dollars.

Les cours du baril reprenaient leur souffle après avoir s'être envolés vendredi de plus de 4 dollars à Londres et de plus de 3 dollars à New York.

Alors qu'il avait vigoureusement bondi vendredi après l'annonce d'une accélération plus forte que prévu des créations d'emploi en juillet aux Etats-Unis, signal encourageant pour la première économie mondiale, "le marché du pétrole a commencé cette nouvelle semaine sans élan", soulignait Jack Pollard, analyste du courtier Sucden.

Dans un volume d'échanges très limité, "le Brent comme le WTI ont tous deux commencé la semaine en baisse: il n'y avait aucun indicateur macroéconomique majeur susceptible de fournir une direction au marché, et on a donc assisté à un pur mouvement de prises de bénéfices", abondait Fawad Razaqzada, de GFT Markets.

En outre, la tempête tropicale Ernesto, qui balayait la Jamaïque et attaquait dimanche les côtes de l'Amérique centrale, devrait finalement épargner les zone des production pétrolière du golfe du Mexique, ce qui accentuait la pression à la baisse sur les cours de l'or noir.

Les prix sont cependant "remontés vigoureusement dans l'après-midi, en raison de rumeurs non confirmées d'attentat contre le président syrien (Bachar al) Assad", qui ravivaient les craintes d'une escalade de violences dans le pays, expliquait M. Razaqzada.

La Syrie suscitait déjà l'attention du marché après l'annonce ce lundi de la défection du Premier ministre syrien, Riad Hijab, qui a choisi de rejoindre l'opposition - "une preuve supplémentaire que le régime d'Assad s'effondre", selon un responsable du Département américain.

Les investisseurs digéraient par ailleurs un accord conclu samedi entre le Soudan et le Soudan du Sud, prévoyant que ce dernier paiera à Khartoum 9,48 dollars par baril de pétrole sud-soudanais exporté via le Soudan au cours des trois ans et demi à venir.

La production pétrolière du Soudan du Sud, de 350'000 barils par jour, avait été totalement interrompue en janvier, Juba accusant son voisin du Nord de subtiliser illégalement une partie du brut sud-soudanais transitant sur son territoire.

"Même si cet accord est un pas important vers la reprise de la production sud-soudanaise, il reste encore des problèmes cruciaux à régler avant que le pétrole ne puisse être exploité à nouveau, à commencer par la sécurité à la frontière entre les deux pays", tempéraient toutefois les experts du cabinet viennois JBC Energy, notant que cette redémarrage pourrait prendre "aussi bien six semaines que six mois".

rp



(AWP / 06.08.2012 18h41)


Commenter Le brut se stabilise, dans un marché sans élan après le bond de vendredi

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 30 mai 2017 à 13:28

Loukoïl: le bénéfice net dopé par le rebond des prix au 1T

Moscou: Le numéro deux russe du pétrole, Loukoïl, a publié mardi un bénéfice net en forte hausse et meilleur que prévu pour...

mardi 30 mai 2017 à 12:48

Syrie: l'économie et le secteur pétrolier mis à genoux par l…

Damas: L'économie de la Syrie est à genoux et la production pétrolière réduite à néant après six ans de guerre, ont reconnu...

mardi 30 mai 2017 à 12:30

Le pétrole recule, marché morose après l'Opep

Londres: Les prix du pétrole reculaient mardi en cours d'échanges européens, les marchés digérant peu à peu la réunion de l'Opep et...

lundi 29 mai 2017 à 11:36

Reprise des barrages filtrants autour des dépôts pétroliers

Paris: Des conducteurs de camions transportant des matières dangereuses (carburant, gaz, produits chimiques...) ont repris lundi, après une pause dominicale, la grève...

lundi 29 mai 2017 à 05:58

Le pétrole repart à la baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, lundi en Asie, les marchés redoutant que la décision de l'Opep et...

vendredi 26 mai 2017 à 21:51

Net rebond du pétrole au lendemain de l'Opep

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont nettement rebondi vendredi, le marché se reprenant après sa chute liée à la décision...

vendredi 26 mai 2017 à 18:14

Le pétrole peine à se reprendre avec sa chute liée à l'Opep

Londres: Les cours du pétrole peinaient à se reprendre vendredi en fin d'échanges européens au lendemain d'une forte baisse liée à la...

vendredi 26 mai 2017 à 15:22

Le pétrole reste déprimé au lendemain de l'Opep

New York: Les cours du pétrole stagnaient peu après l'ouverture vendredi, restant déprimés au lendemain d'un sommet au cours duquel l'Opep et...

vendredi 26 mai 2017 à 13:54

Le PDG de Total salue la décision de l'Opep de prolonger ses…

Paris: Le PDG du géant pétrolier français Total, Patrick Pouyanné, a salué vendredi la décision de l'Opep et de ses partenaires de...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite

L'Economie pétrolière illustrée

Le lundi 29 août 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

Découvrez en images quelques points clés de l'économie pétrolière en 2016. Des chiffres et graphiques impressionnants liés au commerce du pétrole ainsi que sa nécessité dans nos économies modernes. Consultez l'état du paysage économique pétrolier international résumé en 25 points :      La production de pétrole dans le monde      La demande mondiale      Top 5 des pays producteurs      Exportation mondiale du pétrole brut      Top 5 des exportateurs de pétrole      Importation du pétrole brut dans le monde      Top 5 des importateurs de pétrole brut      Pays au plus faible taux d'importation de pétrole      Réserves mondiales de pétrole     Les 5 plus grandes réserves de pétrole par...

Lire la suite