Menu
RSS
A+ A A-

Le brut se stabilise, dans un marché sans élan après le bond de vendredi

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole se stabilisaient lundi en fin d'échanges européens, dans un marché sans élan pâtissant de prises de bénéfices après s'être envolé vendredi dans la foulée des chiffres de l'emploi américain, mais toujours hanté par les tensions au Moyen-Orient.

Vers 16H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord, échangé sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres pour livraison en septembre valait 108,95 dollars, grignotant 1 cent par rapport à la clôture de vendredi.

Evoluant en dents de scie, le prix du Brent s'est brièvement hissé vers 15H30 GMT à 109,31 dollars, un sommet depuis le 22 mai, avant de rapidement décroître.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance progressait de 32 cents, à 91,72 dollars.

Les cours du baril reprenaient leur souffle après avoir s'être envolés vendredi de plus de 4 dollars à Londres et de plus de 3 dollars à New York.

Alors qu'il avait vigoureusement bondi vendredi après l'annonce d'une accélération plus forte que prévu des créations d'emploi en juillet aux Etats-Unis, signal encourageant pour la première économie mondiale, "le marché du pétrole a commencé cette nouvelle semaine sans élan", soulignait Jack Pollard, analyste du courtier Sucden.

Dans un volume d'échanges très limité, "le Brent comme le WTI ont tous deux commencé la semaine en baisse: il n'y avait aucun indicateur macroéconomique majeur susceptible de fournir une direction au marché, et on a donc assisté à un pur mouvement de prises de bénéfices", abondait Fawad Razaqzada, de GFT Markets.

En outre, la tempête tropicale Ernesto, qui balayait la Jamaïque et attaquait dimanche les côtes de l'Amérique centrale, devrait finalement épargner les zone des production pétrolière du golfe du Mexique, ce qui accentuait la pression à la baisse sur les cours de l'or noir.

Les prix sont cependant "remontés vigoureusement dans l'après-midi, en raison de rumeurs non confirmées d'attentat contre le président syrien (Bachar al) Assad", qui ravivaient les craintes d'une escalade de violences dans le pays, expliquait M. Razaqzada.

La Syrie suscitait déjà l'attention du marché après l'annonce ce lundi de la défection du Premier ministre syrien, Riad Hijab, qui a choisi de rejoindre l'opposition - "une preuve supplémentaire que le régime d'Assad s'effondre", selon un responsable du Département américain.

Les investisseurs digéraient par ailleurs un accord conclu samedi entre le Soudan et le Soudan du Sud, prévoyant que ce dernier paiera à Khartoum 9,48 dollars par baril de pétrole sud-soudanais exporté via le Soudan au cours des trois ans et demi à venir.

La production pétrolière du Soudan du Sud, de 350'000 barils par jour, avait été totalement interrompue en janvier, Juba accusant son voisin du Nord de subtiliser illégalement une partie du brut sud-soudanais transitant sur son territoire.

"Même si cet accord est un pas important vers la reprise de la production sud-soudanaise, il reste encore des problèmes cruciaux à régler avant que le pétrole ne puisse être exploité à nouveau, à commencer par la sécurité à la frontière entre les deux pays", tempéraient toutefois les experts du cabinet viennois JBC Energy, notant que cette redémarrage pourrait prendre "aussi bien six semaines que six mois".

rp



(AWP / 06.08.2012 18h41)


Commenter Le brut se stabilise, dans un marché sans élan après le bond de vendredi


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 21 juillet 2017 à 06:46

Les cours du pétrole sans direction en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient sans direction claire vendredi matin en Asie, les investisseurs tentant de comprendre les implications d'un recul...

jeudi 20 juillet 2017 à 21:06

Le pétrole termine en baisse, hésitations avant l'Opep

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en baisse jeudi, marquant le pas au lendemain d'une bonne séance et sur...

jeudi 20 juillet 2017 à 18:05

Le pétrole recule dans un marché incertain avant l'Opep

Londres: Les cours du pétrole reculaient jeudi en fin d'échanges européens, les investisseurs peinant à se positionner avant que l'Opep et ses...

jeudi 20 juillet 2017 à 17:17

ExxonMobil mis à l'amende pour non respect de sanctions liée…

Washington: Le département du Trésor a infligé jeudi une amende de 2 millions de dollars à ExxonMobil pour n'avoir pas respecté les...

jeudi 20 juillet 2017 à 15:00

Le pétrole reste bien orienté et ouvre en hausse à New York

New York: Les cours du pétrole new-yorkais ont ouvert en hausse jeudi, restant sur leur trajectoire positive de la veille après l'annonce...

jeudi 20 juillet 2017 à 12:12

Le pétrole stable, entre stocks américains et réunion de l'O…

Londres: Les prix du pétrole restaient stables jeudi en cours d'échanges européens après une baisse des réserves américaines et avant des réunions...

jeudi 20 juillet 2017 à 06:53

Les cours du pétrole inchangés en Asie

Singapour: Les cours du pétrole demeuraient inchangés jeudi après la hausse des prix de la veille liée à un recul hebdomadaire des...

mercredi 19 juillet 2017 à 20:53

Le pétrole, dopé par un recul des stocks aux USA, termine en…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole new-yorkais ont terminé en hausse mercredi, profitant de la publication d'un rapport du département américain...

mercredi 19 juillet 2017 à 19:53

Libye: la compagnie pétrolière NOC vise 1,25 million b/j fin…

Benghazi (libye): Le président de la Compagnie nationale libyenne de Pétrole (NOC) Moustafa Sanalla a annoncé mercredi que la production de pétrole...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite