Menu
RSS
A+ A A-

En hausse, marché soutenu par les chiffres de l'emploi américain

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole grimpaient vendredi en fin d'échanges européens, dans un marché revigoré par des chiffres meilleurs que prévu de l'emploi aux Etats-Unis en juillet et par l'accès de faiblesse du dollar qui a suivi.

Vers 16H15 GMT (18H15 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord, échangé sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres pour livraison en septembre valait 108,81 dollars, montant de 2,91 dollars par rapport à la clôture de jeudi, après avoir atteint 109,13 dollars, son niveau le plus élevé depuis plus de deux mois et demi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance gagnait 4,18 dollars, à 91,31 dollars.

"Les prix du brut ont rebondi vendredi après les pertes essuyées la veille, engrangeant de très forts gains du fait d'un affaiblissement du dollar" et un regain d'optimisme sur le marché, commentait Brenda Kelly, analyste chez CMC Markets.

Le billet vert reculait vendredi nettement face à l'euro, les investisseurs s'écartant de la valeur refuge qu'est le dollar pour favoriser des actifs comme les matières premières et la monnaie unique européenne, dans un regain d'optimisme alimenté par des créations d'emploi meilleures qu'attendu aux Etats-Unis en juillet.

L'affaiblissement de la devise américaine rend plus attractif les achats de matières premières libellées en dollar, comme le brut, pour les investisseurs munis d'autres devises.

Jeudi, la déception provoquée par l'absence d'annonce forte de la Banque centrale européenne (BCE) avait fait nettement reculer les cours, les investisseurs se trouvant déçu par le fait que l'institution n'annonce pas de nouvelles nouvelles mesures de soutien à la zone euro.

"Quand on relève la barre, ce n'est pour passer en-dessous, mais c'est exactement ce qu'a fait jeudi le président de la BCE Mario Draghi", commentait David Hufton, analyste du courtier PVM.

Alors que M. Draghi avait suggéré la semaine dernière que la BCE pourrait intervenir sur les marchés obligataires, l'institution n'a annoncé jeudi aucune nouvelle mesure face à l'aggravation de la crise de la dette, ce qui a fortement déçu les opérateurs et fait chuter les cours du baril à l'unisson de l'euro et des places boursières.

Mercredi, la Réserve fédérale américaine (Fed) "avait déjà déçu les marchés en n'évoquant pas de nouvelle phase d'assouplissement monétaire (pour aider l'économie, NDLR). Les banques centrales parlent, mais n'agissent pas" et "cela ne plaît pas aux marchés", ajoutait M. Hufton.

Mais d'autres facteurs expliquent aussi la progression du Brent: "la production en mer du Nord entre en période de maintenance", réduisant l'offre pétrolière de la région et dopant les cours londoniens, estimaient les analystes de Commerzbank.

En outre, "les inquiétudes sur un conflit au Moyen-Orient, avec Israël et l'Iran se préparant à une escalade des tensions, soutiennent plus particulièrement le Brent", la place londonienne étant plus sensible aux perturbations de la production au Moyen-Orient, ajoutaient-ils.

"La situation au Moyen-Orient est explosive" et la démission jeudi de Kofi Annan de son poste de médiateur de l'ONU pour la Syrie "devrait alarmer encore davantage" les marchés, observait de son côté David Hufton.

ds



(AWP / 03.08.2012 18h40)


Commenter En hausse, marché soutenu par les chiffres de l'emploi américain


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 26 septembre 2017 à 22:35

Brésil: nouvelle mise aux enchères pétrolière, test pour Tem…

Rio de janeiro: Le Brésil met aux enchères mercredi 287 blocs pétroliers, une opération qui aura valeur de test pour le gouvernement...

mardi 26 septembre 2017 à 21:52

Canada: les réserves de brut léger revues en forte hausse

Montréal: L'Office national de l'énergie du Canada a revu mardi en forte hausse les réserves de pétrole brut léger de la province...

mardi 26 septembre 2017 à 21:42

Le pétrole termine en baisse à New York et Londres, freiné p…

NYC/Cours de clôture: Les prix du pétrole cotés à New York et Londres ont terminé en baisse mardi, affectés par des prises...

mardi 26 septembre 2017 à 18:11

Le pétrole recule, prudence des marchés après le bond de lun…

Londres: Les cours du pétrole baissaient mardi en fin d'échanges européens après avoir atteint leur plus haut en deux ans, les marchés...

mardi 26 septembre 2017 à 17:32

Pétrole: deux nouvelles entités de Schlumberger en France to…

Paris: Deux nouvelles entités en France du groupe de services parapétroliers Schlumberger sont visés par un plan social, portant à trois le...

mardi 26 septembre 2017 à 16:07

Le pétrole, sous l'effet de prises de bénéfices, ouvre en ba…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York reculait mardi à l'ouverture après être monté la veille à...

mardi 26 septembre 2017 à 12:27

Le pétrole recule de son plus haut en deux ans à Londres

Londres: Les prix du pétrole reculaient mardi en cours d'échanges européens, reprenant leur souffle après leur bond de la veille provoqué par...

mardi 26 septembre 2017 à 05:58

Le pétrole continue de grimper en Asie

Singapour: Les prix du pétrole continuaient sur leur lancée mardi en Asie et grimpaient à des plus hauts de plusieurs mois, sous...

lundi 25 septembre 2017 à 21:17

Le pétrole termine au plus haut en deux ans à Londres et en …

NYC/Cours de clôture: Les prix du pétrole cotés à New York et à Londres ont terminé lundi au plus haut depuis deux...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite