Menu
RSS
A+ A A-

Le brut finit en nette baisse à New York, miné par la BCE

prix-du-petrole (reprise de la veille)</p(reprise de la veille):

(reprise de la veille)


New York - Les cours du pétrole ont terminé en nette baisse jeudi à New York, dans un marché déçu par l'absence de nouvelles mesures de la part de la Banque centrale européenne (BCE) pour répondre à la crise de la dette.

Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en septembre a cédé 1,78 dollar par rapport à la clôture de mercredi, à 87,13 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord, échangé sur l'IntercontinentalExchange (ICE) pour même échéance a terminé à 105,90 dollars, en baisse de 6 cents par rapport à la clôture de mercredi.

"Les courtiers attendaient beaucoup (du président de la BCE, Mario) Draghi, et ils n'ont rien obtenu de spécial, et encore une fois l'Europe plombe les marchés", a commenté James Williams, de WTRG Economics.

Dès l'ouverture du marché new-yorkais, les cours du pétrole se sont orientés en baisse, plombés par "l'espoir déçu d'une intervention de la Banque centrale européenne, après une déception similaire la veille avec la Réserve fédérale américaine", a commenté Matt Smith, de Summit Energy.

En effet, si la BCE a laissé sans surprise jeudi son principal taux directeur inchangé à 0,75%, son plus bas niveau historique, elle n'a pas répondu aux espoirs du marché qui attendait que M. Draghi concrétise sa promesse d'agir fermement contre la crise.

Il avait en effet affirmé la semaine dernière que la BCE était prête à tout pour sauver l'euro. Des propos qui avaient été interprétés comme le signal d'une possible intervention de la banque centrale sur les marchés obligataires afin de soulager des pays en difficulté de la zone euro, comme l'Espagne.

La déception des investisseurs s'est manifestée sur l'ensemble des marchés financiers, touchant au premier chef la monnaie unique européenne, qui est repartie en nette baisse face au dollar, accentuant la pression sur les cours de l'or noir.

En effet, le renchérissement du billet vert rendait moins attractifs les achats de brut libellés dans cette monnaie pour les acheteurs munis d'autres devises.

"Les marchés espéraient l'annonce d'une relance de l'économie et, en son absence, l'appétit pour le risque des courtiers (a perdu) de sa force", a ajouté David Bouckhout, de TD Securities, notant que cela pénalisait les matières premières comme le pétrole, jugées plus risquées.

Historiquement, un environnement de récession économique et de demande stagnante pénalise les cours de l'or noir, a relevé de son côté James Williams.

"Et si la récession empire en Europe, cela pourrait aussi toucher les Etats-Unis qui sont un grand partenaire" commercial du Vieux continent, a-t-il ajouté. "Sans compter les inquiétudes pour les économies de l'Inde et de la Chine".

Ainsi, dans le contexte actuel, "plus que tout autre chose, les opérateurs sont inquiets pour la demande", a-t-il insisté.

rp



(AWP / 03.08.2012 06h21)


Commenter Le brut finit en nette baisse à New York, miné par la BCE


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 21 novembre 2017 à 06:01

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Le pétrole rebondissait mardi en Asie, mais les gains demeuraient limités avant une réunion de l'Opep au cours de laquelle le...

lundi 20 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole baisse à dix jours d'une réunion stratégique de l…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en baisse lundi, les investisseurs se montrant prudents...

lundi 20 novembre 2017 à 18:44

Les prix des carburants toujours en hausse en France

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont continué d'augmenter la semaine dernière, selon des chiffres publiés lundi.

lundi 20 novembre 2017 à 18:36

USA: Dernier obstacle franchi pour la construction de l'oléo…

Chicago: La construction de l'oléoduc Keystone XL, qui divise aux Etats-Unis défenseurs de l'environnement et partisans du développement des ressources énergétiques, a...

lundi 20 novembre 2017 à 18:35

Le pétrole recule à dix jours de la réunion de l'Opep

Londres: Les cours du pétrole reculaient lundi en fin d'échanges européens alors que l'avenir de l'accord de réduction de la production sera...

lundi 20 novembre 2017 à 15:48

Le pétrole new-yorkais, en baisse, le regard tourné vers une…

New York: Le pétrole new-yorkais baissait peu après l'ouverture lundi, les marchés hésitant à dix jours d'une réunion de l'Organisation des pays...

lundi 20 novembre 2017 à 12:12

Le pétrole recule, le marché hésite à dix jours d'une réunio…

Londres: Les prix du pétrole reculaient lundi en cours d'échanges européens dans un marché renouant avec la prudence, alors que l'avenir de...

lundi 20 novembre 2017 à 04:51

Les cours du pétrole mitigés en Asie

Singapour: Les cours du pétrole divergeaient vendredi en Asie dans l'attente de l'éventuelle prolongation de l'accord conclu par l'Opep pour limiter la...

vendredi 17 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole, rassuré sur l'Opep, termine en nette hausse

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en nette hausse vendredi, porté par des propos rassurants du ministère saoudien de l'Energie sur...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite