Menu
RSS
A+ A A-

Le brut conforte sa hausse avant la Fed, aidé par la chute des stocks US

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole confortaient leur hausse mercredi en fin d'échanges européens, dans un marché toujours prudent avant la décision de la Réserve fédérale américaine (Fed), mais soutenu par une chute plus importante que prévu des stocks de brut aux Etats-Unis.

Vers 16H15 GMT (18H15 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord, échangé sur l'IntercontinentalExchange (ICE) de Londres, pour livraison en septembre valait 106,12 dollars, grimpant de 1,20 dollar par rapport à la clôture de mercredi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance gagnait 80 cents à 88,86 dollars.

"Après être tombés en cours de journée à leurs plus bas niveaux depuis deux semaines (à 87,51 dollars à New York et 104,06 dollars à Londres, ndlr) les prix du brut ont rebondi, aidés par la forte baisse des stocks pétroliers américains", observait Brenda Kelly, analyste du courtier CMC Markets.

Le rapport hebdomadaire du Département américain de l'Energie (DoE), considéré comme un baromètre de la consommation énergétique du pays, a ainsi fait état d'une chute de 6,5 millions de barils, lors de la semaine achevée le 27 juillet, des réserves de brut aux Etats-Unis, un repli huit fois plus prononcé qu'attendu par les analystes.

Cette baisse était cependant de moitié inférieure aux estimations de la fédération professionnelle API, qui avait évoqué mardi soir un repli massif de 11,6 millions de barils.

De leur côté, les stocks de produits distillés (qui incluent le gazole et le fioul de chauffage) ont baissé de 1,0 million de barils, et les stocks d'essence, très surveillés lors de la période estivale des grands déplacements en voiture, de 2,2 millions de barils, deux replis inattendus.

Par ailleurs, "tous les yeux restent tournés vers la Réserve fédérale américaine (Fed), même si les espoirs de voir l'institution prendre des mesures décisives pour stimuler l'économie sont en train de s'estomper", observaient les experts du cabinet viennois JBC Energy.

Alors que la Fed doit annoncer mercredi sa décision de politique monétaire, à la veille d'une réunion de la Banque centrale européenne (BCE), les investisseurs s'interrogeaient ces derniers jours sur d'éventuelles nouvelles mesures d'assouplissement monétaire des banques centrales.

De telles mesures, qui peuvent se traduire par des injections de liquidités dans l'économie, contribuent habituellement à stimuler les investissements dans les matières premières mais aussi, lorsqu'elles sont mises en place par la Fed, à diluer la valeur du dollar, ce qui accroît l'attractivité du pétrole, libellé dans la monnaie américaine, pour les acquéreurs munis d'autres devises.

"Les opérateurs ont réduit leurs attentes d'une nouvelle phase d'assouplissement monétaire, mais le président de la Fed Ben Bernanke pourrait toutefois suggérer la mise en place de mesures de soutien" plus tard dans l'année, estimait Andrey Kryuchenkov, analyste de VTB Capital.

"En l'absence de nouvelles mesures d'assouplissement monétaire (de la part de la Fed et de la BCE), les prix devraient rester sous pression, en raison du ralentissement du ralentissement de l'économie" dans les principaux pays consommateurs, ajoutait Mme Kelly.

Ainsi, le marché digérait mercredi l'annonce d'une nouvelle contraction en juillet de l'activité manufacturière en Chine, à son plus bas niveau en huit mois, mais également aux Etats-Unis, pour le deuxième mois consécutif.

rp



(AWP / 01.08.2012 18h31)


Commenter Le brut conforte sa hausse avant la Fed, aidé par la chute des stocks US


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 26 septembre 2017 à 18:11

Le pétrole recule, prudence des marchés après le bond de lun…

Londres: Les cours du pétrole baissaient mardi en fin d'échanges européens après avoir atteint leur plus haut en deux ans, les marchés...

mardi 26 septembre 2017 à 17:32

Pétrole: deux nouvelles entités de Schlumberger en France to…

Paris: Deux nouvelles entités en France du groupe de services parapétroliers Schlumberger sont visés par un plan social, portant à trois le...

mardi 26 septembre 2017 à 16:07

Le pétrole, sous l'effet de prises de bénéfices, ouvre en ba…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York reculait mardi à l'ouverture après être monté la veille à...

mardi 26 septembre 2017 à 12:27

Le pétrole recule de son plus haut en deux ans à Londres

Londres: Les prix du pétrole reculaient mardi en cours d'échanges européens, reprenant leur souffle après leur bond de la veille provoqué par...

mardi 26 septembre 2017 à 05:58

Le pétrole continue de grimper en Asie

Singapour: Les prix du pétrole continuaient sur leur lancée mardi en Asie et grimpaient à des plus hauts de plusieurs mois, sous...

lundi 25 septembre 2017 à 21:17

Le pétrole termine au plus haut en deux ans à Londres et en …

NYC/Cours de clôture: Les prix du pétrole cotés à New York et à Londres ont terminé lundi au plus haut depuis deux...

lundi 25 septembre 2017 à 18:41

Loi hydrocarbures: Hulot défend "l'axe principal" …

Paris: La loi sur l'interdiction de la production d'hydrocarbures est "l'axe principal" du plan climat du gouvernement, a défendu lundi le ministre...

lundi 25 septembre 2017 à 18:12

Le pétrole grimpe avec le référendum du Kurdistan irakien

Londres: Les cours du pétrole montaient nettement lundi en fin d'échanges européens, les investisseurs craignant que le référendum du Kurdistan irakien sur...

lundi 25 septembre 2017 à 15:48

Frontières et pétrole: Erdogan veut sanctionner les kurdes d…

Istanbul: Le président turc Recep Tayyip Erdogan, furieux contre le référendum d'indépendance au Kurdistan irakien, a annoncé lundi une prochaine fermeture de...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite