Menu
RSS
A+ A A-

Le brut progresse, le marché guette les stocks américains et la Fed

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole progressaient légèrement mercredi en cours d'échanges européens, dans un marché toujours prudent et attentiste, avant les chiffres des stocks pétroliers aux Etats-Unis et une décision de politique monétaire de la Réserve fédérale américaine (Fed).

Vers 10H20 GMT (12H20 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord, échangé sur l'IntercontinentalExchange (ICE) de Londres, pour livraison en septembre valait 105,44 dollars, grimpant de 52 cents par rapport à la clôture de mardi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance gagnait 13 cents à 88,19 dollars.

"Tous les yeux sont tournés vers la Réserve fédérale américaine (Fed), même si les espoirs de voir l'institution prendre des mesures décisives pour stimuler l'économie sont en train de s'estomper", observaient les experts du cabinet viennois JBC Energy.

Alors que la Fed doit annoncer mercredi sa décision de politique monétaire, à la veille d'une réunion de la Banque centrale européenne (BCE), les investisseurs s'interrogeaient ces derniers jours sur d'éventuelles nouvelles mesures d'assouplissement monétaire des banques centrales.

De telles mesures, qui peuvent se traduire par des injections de liquidités dans l'économie, contribuent habituellement à stimuler les investissements dans les matières premières mais aussi, lorsqu'elles sont mises en place par la Fed, à diluer la valeur du dollar, ce qui accroît l'attractivité du pétrole, libellé dans la monnaie américaine, pour les acquéreurs munis d'autres devises.

"Les opérateurs ont réduit leur attentes d'une nouvelle phase d'assouplissement monétaire, mais le président de la Fed Ben Bernanke pourrait toutefois suggérer la mise en place de mesures de soutien" plus tard dans l'année ou la prolongation jusqu'en 2015 du taux d'intérêt quasi-nul de l'institution, estimait Andrey Kryuchenkov, analyste de VTB Capital.

Alors qu'une série d'indicateurs ternes a récemment confirmé le ralentissement de l'économie aux Etats-Unis, "les investisseurs tourneront aussi leur attention sur les chiffres hebdomadaires du Département américain de l'Energie (DoE)", baromètre de la demande énergétique du pays, ajoutait-il.

Selon les analystes interrogés par l'agence Dow Jones Newswires, le DoE devrait faire état d'un repli de 800'000 barils des stocks de brut aux Etats-Unis sur la semaine achevée le 27 juillet.

Les stocks d'essence sont eux attendus en hausse de 500'000 barils et ceux de produits distillés (dont le gazole et le fioul de chauffage) en augmentation de 800'000 barils.

De son côté, la fédération professionnelle API, qui publie ses propres estimations, a jugé mardi soir que les stocks de brut américain avaient enregistré la semaine dernière un repli massif de 11,6 millions de barils.

"On aurait pu supposer qu'un chiffre aussi spectaculaire allait tirer les prix du baril vers le haut, mais en fait, cela n'a pas enrayé le repli des cours avant la clôture mardi. Cet impact minimal reflète le fait que cette baisse a été perçue comme très exagérée", observait-on chez JBC Energy.

Le marché digérait par ailleurs mercredi l'annonce d'une nouvelle baisse de l'activité manufacturière en Chine en juillet, à son plus bas niveau en huit mois, nouveau signal inquiétant pour la vigueur économique du deuxième pays consommateur de brut de la planète.

rp



(AWP / 01.08.2012 12h56)


Commenter Le brut progresse, le marché guette les stocks américains et la Fed


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 19 janvier 2018 à 20:56

La hausse de la production américaine d'or noir pèse sur le …

NYC/Cours de clôture: Les prix du pétrole new-yorkais et londonien ont terminé en baisse vendredi, l'Agence internationale de l'Energie (AIE) ayant à...

vendredi 19 janvier 2018 à 18:14

Le pétrole recule, l'AIE alarme avec ses prévisions sur les …

Londres: Les cours du pétrole reculaient vendredi en fin d'échanges européens, en baisse nette sur la semaine alors que l'Agence internationale de...

vendredi 19 janvier 2018 à 15:24

Le pétrole new-yorkais lesté à l'ouverture par l'offre améri…

New York: Le prix du pétrole new-yorkais reculait à l'ouverture vendredi alors que l'Agence internationale de l'Energie (AIE) a à son tour...

vendredi 19 janvier 2018 à 12:12

Le pétrole recule, l'AIE prévoit une production américaine r…

Londres: Les prix du pétrole reculaient vendredi en cours d'échanges européens alors que les inquiétudes du marché sur un éventuel bond de...

vendredi 19 janvier 2018 à 10:07

Pétrole: record de production en vue aux Etats-Unis, le rééq…

Paris: En dépassant les 10 millions de barils par jour, les Etats-Unis devraient battre leur record historique de production d'or noir cette...

vendredi 19 janvier 2018 à 05:42

Le pétrole recule en Asie

Singapour: Les cours du pétrole reculaient vendredi en Asie sous l'effet de prises de bénéfices et d'inquiétudes sur une augmentation de la...

jeudi 18 janvier 2018 à 20:57

Le pétrole hésite à New York entre baisse des stocks et haus…

NYC/Cours de clôture: Le prix du pétrole new-yorkais a terminé quasi inchangé jeudi, le marché hésitant entre une nouvelle baisse importante des...

jeudi 18 janvier 2018 à 19:10

TransCanada sécurise les contrats pour la construction du Ke…

Montréal: L'opérateur canadien TransCanada a annoncé jeudi avoir sécurisé des contrats de livraisons de pétrole sur 20 ans permettant d'engager la construction...

jeudi 18 janvier 2018 à 18:18

Le pétrole hésite, entre pessimisme de l'Opep et un rapport …

Londres: Les cours du pétrole hésitaient jeudi en fin d'échanges européens alors que l'Opep a relevé ses prévisions sur la production américaine...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En novembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En novembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+9,0 % sur un mois, après +5,2 %). Les prix en euros des autres matières premières importées augmentent également (+1,0 % après −1,1 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En novembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros continue d'augmenter (+9,0 % après +5,2 % en août), à 53 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est comparable (+8,9 % après +3,8 %), le taux de change étant resté quasi...

Lire la suite

En octobre 2017, le prix du pétrole poursuit sa hausse

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,2 % après +5,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées diminuent (−1,1 % après −2,3 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En octobre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,2 % après +5,9 % en août), à 49 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu moins marquée (+3,8 % après +6,9 %), l'euro s'étant légèrement déprécié au cours du...

Lire la suite

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite