Menu
RSS
A+ A A-

Le brut se replie, dans un marché prudent avant la Fed et la BCE

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole se repliaient légèrement mardi en fin d'échanges européens, dans un marché sans grand volume et attentiste avant les décisions de la Réserve fédérale américaine (Fed) mercredi et de la Banque centrale européenne (BCE) jeudi.

Vers 16H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord, échangé sur l'IntercontinentalExchange (ICE) de Londres, pour livraison en septembre valait 105,39 dollars, perdant 81 cents par rapport à la clôture de lundi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance lâchait 1,11 dollar à 88,67 dollars.

"Les volumes d'échange restent très modérés, les investisseurs faisant preuve d'une grande prudence avant les décisions de la Fed et de la BCE", observait Myrto Sokou, analyste du courtier Sucden.

Ainsi, la réunion de la BCE sera scrutée par les marchés une semaine après des commentaires de son président Mario Draghi suggérant que l'institution pourrait intervenir sur le marché obligataire, comme le réclame notamment l'Espagne dont les taux d'emprunt à long terme se sont envolés ces derniers mois.

Or, "la fragilité des conditions économiques à travers la zone euro continuent de peser sur le moral des investisseurs" et contribuait mardi à tirer les cours du baril vers le bas, soulignait Mme Sokou.

Ces craintes étaient notamment avivées mardi par l'annonce d'un taux de chômage dans la région à 11,2% de la population active en juin, un niveau record.

"Les prix du brut ont commencé la semaine de façon très contenue" dans une fourchette étroite alors que les opérateurs ont les yeux tournés vers la zone euro, observait David Hufton, analyste du courtier PVM.

"En l'absence d'aggravation des tensions géopolitiques au Moyen-Orient", ce qui accroîtrait les risques de perturbation de l'offre mondiale de brut et soutiendrait le marché, l'évolution des prix du brut à court terme "dépendra de la situation de la zone euro", estimait-il.

Toutefois, alors que la publication du Produit intérieur brut (PIB) pour le deuxième trimestre a confirmé la semaine dernière le ralentissement de l'économie aux Etats-Unis, premier consommateur de brut, les investisseurs guetteront aussi tout signe de nouvelles mesures de soutien de la Fed à l'économie.

Des mesures de soutien de banques centrales contribuent habituellement à stimuler les investissements dans les matières premières, et de telles mesures de la part de la Fed conduisent également à diluer la valeur du dollar, ce qui accroît l'attractivité du pétrole.

Dans l'attente de la décision de la banque centrale américaine, le marché digérait mardi un rebond du moral des ménages aux Etats-Unis en juillet, après quatre mois de repli, ainsi qu'une faible accélération en juillet de l'activité économique dans la région de Chicago.

Les investisseurs seront en outre attentifs mercredi aux chiffres hebdomadaires du Département américain de l'Energie (DoE).

Selon les analystes interrogés par l'agence Dow Jones Newswires, le DoE devrait faire état d'un repli de 1,1 million de barils des stocks de brut aux Etats-Unis sur la semaine achevée le 27 juillet, mais d'une hausse de 700'000 barils des stocks d'essence et d'une augmentation de 1,2 million de barils de ceux de produits distillés (dont le gazole et le fioul de chauffage).

rp



(AWP / 31.07.2012 18h31)


Commenter Le brut se replie, dans un marché prudent avant la Fed et la BCE


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 25 juillet 2017 à 15:33

Le pétrole, galvanisé par l'Arabie saoudite, ouvre en hausse…

New York: Les cours du pétrole étaient encore stimulés mardi à l'ouverture à New York par l'annonce d'une baisse des exportations de...

mardi 25 juillet 2017 à 12:30

Le pétrole poursuit sa hausse après la réunion de Saint-Péte…

Londres: Les prix du pétrole poursuivaient leur hausse mardi en cours d'échanges européens au lendemain de la réunion de Saint-Pétersbourg des pays...

mardi 25 juillet 2017 à 10:28

TechnipFMC annonce une grosse erreur dans ses comptes, le ti…

Paris: Le groupe parapétrolier TechnipFMC chutait de plus de 8% mardi en Bourse, après avoir surévalué de 209,5 millions de dollars ses...

mardi 25 juillet 2017 à 05:26

Le pétrole poursuit sa hausse en Asie après Saint-Pétersbour…

Singapour: Les cours du pétrole continuaient de grimper, mardi en Asie, galvanisés par l'engagement de l'Arabie saoudite à limiter ses exportations et...

lundi 24 juillet 2017 à 21:27

Le pétrole, rassuré par l'Arabie saoudite, termine en hausse…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont progressé lundi à New York, encouragés par l'engagement de l'Arabie saoudite à limiter ses...

lundi 24 juillet 2017 à 18:15

Le pétrole remonte, l'Arabie saoudite rassure

Londres: Les cours du pétrole remontaient lundi en fin d'échanges européens après que l'Opep et de ses partenaires se sont rencontrés pour...

lundi 24 juillet 2017 à 16:18

Pétrole: les pays producteurs cherchent à accentuer leur bai…

Saint-Pétersbourg: Les principaux pays exportateurs de pétrole, réunis lundi, ont affiché leur volonté d'accentuer la réduction de leur offre en l'appliquant plus...

lundi 24 juillet 2017 à 16:09

France: les prix des carburants poursuivent leur hausse

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont poursuivi leur hausse la semaine dernière, selon des chiffres officiels publiés...

lundi 24 juillet 2017 à 15:28

Le pétrole ouvre en hausse à New York après une promesse de …

New York: Les cours du pétrole progressaient à l'ouverture à New York lundi, l'Arabie saoudite ayant assuré vouloir limiter ses exportations à...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite