Menu
RSS
A+ A A-

Petite baisse, dans un marché attentiste avant la Fed

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole se repliaient légèrement lundi en fin d'échanges européens, minés par un renchérissement du dollar et des prises de bénéfices, dans un marché dominé par l'attentisme avant les réunions des banques centrales européenne et américaine.

Vers 16H00 GMT (18H00 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord, échangé sur l'IntercontinentalExchange (ICE) de Londres, pour livraison en septembre valait 106,24 dollars, en recul de 23 cents par rapport à la clôture de vendredi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance cédait 31 cents à 89,82 dollars.

"Après quatre séances en hausse sensible, le cours du Brent pâtissait de prises de bénéfices de petite envergure", observait Andrey Kryuchenkov, analyste de VTB Capital.

Le marché était par ailleurs pénalisé par un renforcement du dollar, face à un nouvel accès de faiblesse de l'euro, ce qui rendait moins attractifs les achats de brut, libellés dans la monnaie américaine.

Cependant, les cours continuaient d'évoluer dans des fourchettes étroites: "les prix ne fluctuent pas beaucoup, dans un volume d'échanges très limité", observait Addison Armstrong, analyste de Tradition Energy.

"Les opérateurs se maintiennent à l'écart, se tenant sur leurs gardes dans l'attente de possibles décisions de relance économique par la Banque centrale européenne (BCE) et de la Réserve fédérale américaine (Fed) plus tard dans la semaine", expliquait-il.

Alors que la Fed se prononcera mercredi, la BCE se réunira pour sa part jeudi.

La réunion de l'institution européenne sera scrutée par les investisseurs une semaine après les commentaires encourageants de son président Mario Draghi qui ont provoqué "un regain de confiance et d'appétit pour les actifs risqués" comme le pétrole, observait M. Kryuchenkov.

M. Draghi avait ainsi suggéré que l'institution pourrait intervenir sur le marché obligataire, comme le réclame notamment l'Espagne dont les taux d'emprunt à long terme évoluent à des niveaux très élevés et jugés ingérables sur la durée.

De son côté, le président de l'Eurogroupe Jean-Claude Juncker a promis dimanche que la zone euro était prête à agir de concert avec la BCE via son Fonds de secours, un nouveau signe de la détermination des dirigeants européens à calmer les marchés et à sauver l'euro.

"Les spéculations sur de nouvelles mesures de relance des banques centrales (américaine et européenne) offrent un soutien aux prix des matières premières en ce début de semaine", marqué par ailleurs par un rebond sensible de l'appétit des investisseurs spéculatifs pour le pétrole, observaient de leur côté les experts de Commerzbank.

"Le regain d'optimisme des investisseurs (entamé la semaine dernière, ndlr) sera justifié ou non selon que la Fed et la BCE prendront ou non" de nouvelles mesures de soutien à l'économie "ou au moins indiqueront clairement qu'il s'agit d'une possibilité" à court terme, poursuivaient les analystes de Commerzbank.

Ces mesures de soutien de banques centrales contribuent habituellement à stimuler les investissements dans les matières premières, et de telles mesures de la part de la Fed conduisent également à diluer la valeur du dollar, ce qui accroît l'attractivité du pétrole.

ft



(AWP / 30.07.2012 18h30)


Commenter Petite baisse, dans un marché attentiste avant la Fed


Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 19 octobre 2017 à 09:09

Norvège: la production pétrolière recule en septembre

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a sensiblement reculé en septembre à cause de travaux...

jeudi 19 octobre 2017 à 05:37

Le pétrole en petite baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole reculaient légèrement jeudi en Asie dans un marché peu rasséréné par l'annonce d'un recul des stocks de...

mercredi 18 octobre 2017 à 21:27

Le pétrole aidé par un repli des stocks de brut aux Etats-Un…

NYC/Cours de clôture: Les barils de pétrole cotés à New York et à Londres ont terminé en légère hausse mercredi, soutenus par...

mercredi 18 octobre 2017 à 19:10

Carburants: hausse de la consommation française en septembre

Paris: Les livraisons de produits pétroliers en France ont augmenté de 4,1% en septembre par rapport à la même période en 2016...

mercredi 18 octobre 2017 à 18:51

Le russe Rosneft va payer jusqu'à 400 M USD au Kurdistan pou…

Moscou: Le géant semi-public russe du pétrole Rosneft a annoncé mercredi un accord avec les autorités du Kurdistan irakien à qui il...

mercredi 18 octobre 2017 à 17:56

Le pétrole se stabilise malgré la baisse des stocks américai…

Londres: Les cours du pétrole se stabilisaient mercredi en fin d'échanges européens, la confirmation officielle d'une forte baisse des réserves américaines de...

mercredi 18 octobre 2017 à 17:19

USA: baisse plus forte que prévu des stocks de brut au 13/10

New York: Les stocks de pétrole brut ont baissé plus fortement que prévu aux Etats-Unis le semaine dernière, tandis que les réserves...

mercredi 18 octobre 2017 à 16:24

Total confirme être intéressé par des champ pétroliers iraki…

Londres: La compagnie française Total est intéressée par les champs pétroliers irakiens de Majnoun et de Nassiriya, a confirmé mercredi à Londres...

mercredi 18 octobre 2017 à 15:19

Le pétrole new-yorkais monte avant le rapport sur les stocks…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York montait mercredi à l'ouverture, aidé par l'anticipation d'une baisse des...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite