Menu
RSS
A+ A A-

Le brut rebondit légèrement à New York, malgré les craintes européennes

prix-du-petrole (reprise de la veille)</p(reprise de la veille):

(reprise de la veille)


New York - Les prix du pétrole ont légèrement rebondi mardi à New York et à Londres, après une très forte chute la veille, dans un marché soutenu par un bon indicateur chinois en dépit d'inquiétudes persistantes pour la zone euro.

Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en septembre s'est apprécié de 36 cents à 88,50 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en septembre, échangé sur l'IntercontinentalExchange (ICE), a terminé en hausse de 16 cents par rapport à la clôture de lundi, à 103,42 dollars.

Les prix de l'or noir avaient dégringolé la veille de 3,69 dollars à New York, et de 3,57 dollars à Londres, plombés par un mouvement de panique sur la zone euro et un fort renchérissement du dollar face à l'euro.

Selon les analystes, la publication d'un indicateur chinois, plus encourageant que prévu, expliquait en partie ce léger rebond.

"Les prix ont trouvé un peu de soutien dans l'indice PMI chinois" de la banque HSBC, montrant que l'activité manufacturière du pays avait enregistré en juillet sa contraction la plus faible depuis cinq mois, ont observé les experts de Commerzbank.

L'indice PMI des directeurs d'achat s'est ainsi redressé à 49,5 pour le mois en cours, contre 48,2 en juin. Un indice supérieur à 50 indique une expansion et un indice en dessous de ce seuil une contraction.

Même si l'activité manufacturière du géant asiatique ne progresse pas, elle recule donc moins que les mois précédents, ce qui constitue un signal encourageant "témoignant de la reprise de l'activité économique dans le deuxième pays consommateur de brut de la planète", a estimé Commerzbank.

Pour d'autres, la relative tendance haussière du marché restait surtout technique.

"Cela ressemble beaucoup, selon moi, à un rachat de positions à découvert, car il n'y a pas eu tant de nouvelles que cela", a ainsi estimé John Kilduff. "Et les prix sont restés dans une fourchette étroite autour de 88,50 dollars le baril toute la journée".

"Les marchés continuent de regarder en direction de l'Europe et restent focalisés sur l'aggravation de la situation sur ce continent", de mauvais augure pour la demande en brut, a noté quant à lui, Matt Smith de Summit Energy.

Le gouvernement grec rencontre cette semaine une délégation des institutions créancières du pays (FMI, Union européenne, Banque centrale européenne) pour discuter avec elles des réformes nécessaires au maintien de leur soutien.

Autre signal inquiétant, l'activité du secteur privé s'est contractée en juillet en zone euro au même rythme que le mois précédent, et les suppressions d'emplois dans la région ont atteint leur plus haut niveau en deux ans et demi, selon des estimations publiées mardi.

rp



(AWP / 25.07.2012 06h21)


Commenter Le brut rebondit légèrement à New York, malgré les craintes européennes


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 25 juillet 2017 à 15:33

Le pétrole, galvanisé par l'Arabie saoudite, ouvre en hausse…

New York: Les cours du pétrole étaient encore stimulés mardi à l'ouverture à New York par l'annonce d'une baisse des exportations de...

mardi 25 juillet 2017 à 12:30

Le pétrole poursuit sa hausse après la réunion de Saint-Péte…

Londres: Les prix du pétrole poursuivaient leur hausse mardi en cours d'échanges européens au lendemain de la réunion de Saint-Pétersbourg des pays...

mardi 25 juillet 2017 à 10:28

TechnipFMC annonce une grosse erreur dans ses comptes, le ti…

Paris: Le groupe parapétrolier TechnipFMC chutait de plus de 8% mardi en Bourse, après avoir surévalué de 209,5 millions de dollars ses...

mardi 25 juillet 2017 à 05:26

Le pétrole poursuit sa hausse en Asie après Saint-Pétersbour…

Singapour: Les cours du pétrole continuaient de grimper, mardi en Asie, galvanisés par l'engagement de l'Arabie saoudite à limiter ses exportations et...

lundi 24 juillet 2017 à 21:27

Le pétrole, rassuré par l'Arabie saoudite, termine en hausse…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont progressé lundi à New York, encouragés par l'engagement de l'Arabie saoudite à limiter ses...

lundi 24 juillet 2017 à 18:15

Le pétrole remonte, l'Arabie saoudite rassure

Londres: Les cours du pétrole remontaient lundi en fin d'échanges européens après que l'Opep et de ses partenaires se sont rencontrés pour...

lundi 24 juillet 2017 à 16:18

Pétrole: les pays producteurs cherchent à accentuer leur bai…

Saint-Pétersbourg: Les principaux pays exportateurs de pétrole, réunis lundi, ont affiché leur volonté d'accentuer la réduction de leur offre en l'appliquant plus...

lundi 24 juillet 2017 à 16:09

France: les prix des carburants poursuivent leur hausse

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont poursuivi leur hausse la semaine dernière, selon des chiffres officiels publiés...

lundi 24 juillet 2017 à 15:28

Le pétrole ouvre en hausse à New York après une promesse de …

New York: Les cours du pétrole progressaient à l'ouverture à New York lundi, l'Arabie saoudite ayant assuré vouloir limiter ses exportations à...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite