Menu
RSS
A+ A A-

Le brut tente de se reprendre, aidé par la Chine, mais la zone euro pèse

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole tentaient de se ressaisir mardi en cours d'échanges européens, après un plongeon spectaculaire de plus de 3,50 dollars la veille, dans un marché revigoré par de bons indicateurs chinois mais toujours hanté par les inquiétudes persistantes sur la zone euro.

Vers 10H30 GMT (12H30 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en septembre, échangé sur l'IntercontinentalExchange (ICE) de Londres, valait 103,54 dollars, en hausse de 28 cents par rapport à la clôture de lundi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en septembre gagnait 17 cents à 88,31 dollars.

Les cours du baril reprenaient leur souffle après avoir dégringolé lundi de 3,69 dollars à New York et de 3,57 dollars à Londres, plombés par un mouvement de panique sur la zone euro et un fort renchérissement du dollar face à un euro sous pression.

"Les prix ont trouvé un peu de soutien dans l'indice PMI chinois" publié mardi par la banque HSBC, montrant que l'activité manufacturière du pays avait enregistré en juillet sa contraction la plus faible depuis cinq mois, observaient les experts de Commerzbank.

L'indice PMI des directeurs d'achat s'est ainsi redressé à 49,5 pour le mois en cours, contre 48,2 en juin, selon un communiqué de la banque. Un indice supérieur à 50 indique une expansion et un indice en dessous de ce seuil une contraction.

Même si l'activité manufacturière du géant asiatique ne progresse pas, elle recule donc moins que les mois précédents, ce qui constitue un signal encourageant "témoignant de la reprise de l'activité économique dans le deuxième pays consommateur de brut de la planète", estimait Commerzbank.

Le marché restait cependant sous pression, toujours agité par le regain d'inquiétude dans la zone euro, et en particulier sur l'Espagne, les investisseurs redoutant de voir Madrid contraint de demander un plan d'aide extérieur alors que s'aggrave la récession de l'économie espagnole.

"L'interminable crise de la dette dans la zone euro continue de préoccuper les opérateurs", d'autant que, outre l'Espagne, la Grèce restait également au coeur des préoccupations du marché, soulignait Andrey Kryuchenkov, analyste de VTB Capital.

Signal inquiétant, l'activité du secteur privé s'est contractée en juillet en zone euro au même rythme que le mois précédent et les suppressions d'emplois dans la région ont atteint de leur côté leur plus haut niveau en deux ans et demi, selon des estimations publiées mardi.

"Les cours devraient rester volatils cette semaine, ballottés entre les inquiétudes sur l'économie et les tensions géopolitiques au Moyen-Orient" qui entretiennent les craintes sur l'offre de brut, et donc soutiennent les cours, tempérait-il toutefois.

L'escalade des violences en Syrie, les tensions entre l'Iran et les pays occidentaux, ainsi qu'une série d'attaques en Irak lundi contribuaient "à aviver les incertitudes sur l'offre d'or noir" mais, dans le même temps, "les inquiétudes sur la solidité de la demande énergétique dans un environnement économique morose pèsent sur le moral du marché", notait M. Kryuchenkov.

fah



(AWP / 24.07.2012 13h06)


Commenter Le brut tente de se reprendre, aidé par la Chine, mais la zone euro pèse


Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 16 août 2017 à 21:31

Le pétrole termine en nette baisse à New York et à Londres

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en nette baisse mercredi à New York, plombé par la hausse hebdomadaire de la production...

mercredi 16 août 2017 à 18:14

Le pétrole recule, les stocks américains déçoivent

Londres: Les cours du pétrole baissaient un peu mercredi en fin d'échanges européens après des données sur les réserves américaines contrastées, avec...

mercredi 16 août 2017 à 16:55

USA: baisse bien plus marquée que prévu des stocks de brut

New York: Les stocks de pétrole brut ont enregistré une baisse bien plus marquée que prévu la semaine dernière aux Etats-Unis, selon...

mercredi 16 août 2017 à 16:01

Le pétrole monte légèrement à New York, optimisme sur les st…

New York: Les cours du pétrole montaient légèrement peu après l'ouverture mercredi à New York, aidés par l'optimisme du marché sur une...

mercredi 16 août 2017 à 15:46

Pétrochimie: Shell sort d'une coentreprise saoudienne pour 8…

Londres: Le géant pétrolier Royal Dutch Shell a annoncé mercredi avoir bouclé la vente des 50% qu'il possédait dans la coentreprise de...

mercredi 16 août 2017 à 12:17

Le pétrole monte, les réserves américaines auraient reculé

Londres: Les prix du pétrole étaient en hausse mercredi en cours d'échanges européens alors que les stocks américains de brut auraient diminué...

mercredi 16 août 2017 à 07:05

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Les cours du pétrole rebondissaient mardi en Asie après des estimations favorables sur l'état des stocks américains mais les inquiétudes persistantes...

mardi 15 août 2017 à 21:27

Le pétrole stagne, attentisme avant les stocks aux USA

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé proche de l'équilibre mardi, les investisseurs se montrant prudents avant la publication des...

mardi 15 août 2017 à 18:09

Le pétrole recule devant un affaiblissement de la demande mo…

Londres: Les cours du pétrole reculaient mardi en fin d'échanges européens, la faiblesse de la demande mondiale et l'inquiétude d'une nouvelle augmentation...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite