Menu
RSS
A+ A A-

Le brut dégringole de 3 dollars, miné par les turbulences en zone euro

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole poursuivaient leur lourde chute lundi en fin d'échanges européens, perdant toujours plus de 3 dollars le baril à Londres, dans un marché agité par les craintes au sujet de l'Espagne et la Grèce, et par le net renforcement du dollar face à un euro sous pression.

Vers 16H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en septembre, échangé sur l'IntercontinentalExchange (ICE) de Londres, valait 103,74 dollars, en baisse de 3,09 dollars par rapport à la clôture de vendredi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en septembre, dont c'est le premier jour comme contrat de référence, abandonnait pour sa part 2,74 dollars à 89,09 dollars.

"Les inquiétudes sur la zone euro reviennent, encore une fois, sur le devant de la scène", tirant nettement vers le bas les prix de l'or noir, soulignait David Hufton, analyste du courtier PVM.

"Après sept jours de hausses consécutives (dopés par les tensions géopolitiques au Moyen-Orient, ndlr), la montée irrésistible des cours du baril a connu un coup d'arrêt vendredi" et le marché creusait ses pertes lundi, "minés par le renchérissement du dollar et les nouvelles de plus en plus inquiétantes sur l'Espagne", a poursuivi M. Hufton.

Le marché n'a pas été rassuré par le plan de la zone euro d'aide aux banques espagnoles, dont les modalités ont été arrêtées vendredi, et l'appel à l'aide de la région espagnole de Valence, à cours de liquidités, a ravivé la nervosité des investisseurs, qui redoutent le scénario d'un sauvetage international de l'Espagne.

Signe de la défiance des investisseurs, le taux d'intérêt à dix ans de l'Espagne continuait à s'envoler lundi au-dessus des 7%, un niveau jugé insoutenable sur la durée, et l'euro, considéré comme un actif risqué, évoluait autour de 1,21 dollar, à des niveaux plus vus depuis plus de deux ans.

Ce net renforcement du billet vert face à la monnaie européenne rendait encore moins attractifs les achats de pétrole, libellés en dollars, pour les investisseurs détenant d'autres devises, ce qui contribuait à plomber les prix.

"Des articles de presse indiquant que le Fonds monétaire international (FMI) était réticent à apporter une aide supplémentaire à la Grèce", ce qui pourrait précipiter une sortie du pays de la zone euro, "ont encore accru les inquiétudes des opérateurs et la glissade des Bourses comme des marchés de matières premières", ajoutaient les experts du cabinet viennois JBC Energy.

Cependant, "une séries d'attentats en Irak et l'explosion d'un oléoduc (en Turquie) pourraient enrayer" le plongeon des cours du brut, estimaient-ils.

Une série d'attaques a fait au moins 107 morts en Irak lundi, journée la plus sanglante qu'ait connu le pays en plus de deux ans. Par ailleurs, une explosion a endommagé dans le week-end un oléoduc irako-turc dans le sud-est de la Turquie, provoquant une coupure de l'approvisionnement en pétrole irakien.

"Les tensions géopolitiques au Moyen-Orient sont beaucoup plus fortes qu'il y a un mois", en particulier dans le dossier iranien, et devraient continuer de soutenir le marché pétrolier, commentait de son côté David Hufton.

La semaine dernière, à la suite d'un attentat contre un bus de touristes qui a tué au moins cinq ressortissants israéliens en Bulgarie, Tel Aviv a promis des représailles, accusant l'Iran d'être le commanditaire et le Hezbollah libanais l'exécutant.

rp



(AWP / 23.07.2012 18h31)


Commenter Le brut dégringole de 3 dollars, miné par les turbulences en zone euro


Les dernières actualités des prix du pétrole

dimanche 22 octobre 2017 à 14:14

Syrie: une alliance arabo-kurde prend à l'EI un important ch…

Beyrouth: Des combattants kurdes et arabes soutenus par Washington se sont emparés dimanche de l'un des plus importants champs pétroliers de Syrie...

samedi 21 octobre 2017 à 15:33

Pétrole: l'Irak accroît sa production dans le sud (ministre)

Bagdad: L'Irak a accru depuis samedi de 200.000 barils par jour sa production pétrolière dans le sud du pays pour compenser celle...

vendredi 20 octobre 2017 à 21:10

Le pétrole monte légèrement, prudent face à la situation en …

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en légère hausse vendredi à l'issue d'une séance hésitante, les investisseurs gardant un oeil sur...

vendredi 20 octobre 2017 à 18:25

Chevron suspend ses opérations dans le Kurdistan irakien

New York: Le géant pétrolier américain Chevron a annoncé vendredi suspendre "temporairement" ses opérations au Kurdistan irakien, région secouée par des tensions...

vendredi 20 octobre 2017 à 18:05

Le pétrole remonte dans un marché hésitant

Londres: Les cours du pétrole se retournaient à la hausse vendredi en fin d'échanges européens dans un marché hésitant sur la semaine...

vendredi 20 octobre 2017 à 15:20

Le pétrole, gardant un oeil sur l'Irak, ouvre en baisse à Ne…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York baissait vendredi à l'ouverture, alors que les tensions en Irak...

vendredi 20 octobre 2017 à 12:49

A Kirkouk, le retour des employés irakiens du pétrole chassé…

Bay hassan (irak): Ils ont renfilé leurs combinaisons grises et inspectent leurs installations en attendant le feu vert pour reprendre le pompage...

vendredi 20 octobre 2017 à 12:23

Ordonnances: la CGT pétrole décidera mercredi des modalités …

Paris: La CGT pétrole, qui a menacé lundi de lancer une grève dans le secteur faute de l'ouverture "immédiate" d'une négociation pour...

vendredi 20 octobre 2017 à 12:13

Le pétrole en berne, la situation s'apaise en Irak

Londres: Les prix du pétrole reculaient à nouveau vendredi en cours d'échanges européens alors que les Kurdes irakiens indépendantistes ont ouvert le...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite