Menu
RSS

Le brut en nette hausse à New York, tensions au Moyen-Orient

prix-du-petrole (reprise de la veille)</p(reprise de la veille):

(reprise de la veille)


New York - Les prix du pétrole ont terminé en forte hausse jeudi à New York, à leur plus haut depuis la mi-mai, l'escalade des tensions géopolitiques au Moyen-Orient, grande région productrice d'or noir, provoquant un regain d'appétit pour le risque chez les investisseurs.

Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en août s'est envolé de 2,79 dollars à 92,66 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), atteignant son plus haut en clôture depuis le 17 mai.

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en septembre, échangé sur l'IntercontinentalExchange (ICE) de Londres, a gagné 2,64 dollars par rapport à la clôture de mercredi, à 107,80 dollars. Il s'agit de son plus haut niveau en clôture depuis le 22 mai.

Les cours de l'or noir clôturaient ainsi en hausse pour une septième séance consécutive, dopés par une escalade des tensions au Moyen-Orient, une région essentielle pour l'approvisionnement en or noir.

"Les violences en Syrie et la possibilité de la chute du régime syrien, et ses implications financières pour l'Iran, dont la Syrie est un client majeur, font grimper la prime de risque" sur les cours du pétrole, a noté John Kilduff, de Again Capital.

Le régime de Damas a été touché mercredi par un attentat qui a porté un coup à l'appareil sécuritaire syrien en tuant plusieurs responsables de premier plan, alors que la capitale était le théâtre de combats d'une extrême violence depuis cinq jours, des centaines de personnes fuyant les bombardements.

"Et la situation est loin d'être réglée", a ajouté M. Kilduff, qui notait qu'à New York, la Russie et la Chine ont à nouveau voté contre une résolution occidentale menaçant le régime syrien de sanctions au Conseil de sécurité de l'ONU, pour la troisième fois depuis mars 2011.

Outre la situation syrienne, pour Phil Flynn, de Price Futures Group, "l'acte terroriste en Bulgarie" a également joué un rôle crucial pour "faire tourner le marché à la hausse, le situation (devenant) de plus en plus explosive" dans une région clef pour la production pétrolière mondiale.

En effet, à la suite d'un attentat suicide mercredi contre un bus de touristes israéliens, qui a tué au moins cinq ressortissants d'Israël à l'aéroport de Bourgas, sur la Mer Noire, Tel Aviv a promis des représailles et a accusé l'Iran d'être le commanditaire et le Hezbollah libanais l'exécutant.

"Cette rhétorique n'aide certainement pas à apaiser le climat de tension", a noté M. Kilduff.

"Le marché est un peu fou actuellement: il s'est (...) apprécié de 17% depuis la fin juin", a constaté Matt Smith, de Summit Energy, qui a constaté un "regain d'appétit du marché pour les actifs plus risqués (comme l'or noir) dans le sillage des places boursières, l'Europe perdant de son influence" négative sur les cours.

Outre le regain de tension sur le front de l'approvisionnement, "les chiffres des réserves de brut (publiés par le département américain de l'Energie -DoE- mercredi) soutiennent également les prix", a relevé Commerzbank.

Les réserves de brut aux Etats-Unis ont poursuivi leur déclin amorcé début juillet après avoir atteint un plus haut niveau en 22 ans, avec une baisse de 800'000 barils enregistrée lors de la semaine achevée le 13 juillet.

rp



(AWP / 20.07.2012 06h21)


Commenter Le brut en nette hausse à New York, tensions au Moyen-Orient

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir


Les dernières actualités des prix du pétrole

dimanche 23 avril 2017 à 16:12

Koweït: la justice valide la hausse des prix des carburants

Koweït: La cour d'appel du Koweït a estimé dimanche que la décision du gouvernement d'augmenter les prix des carburants ne violait pas...

vendredi 21 avril 2017 à 21:17

Pas d'exception aux sanctions russes pour les entreprises pé…

Washington: L'administration Trump n'autorisera pas les entreprises américaines à participer à des projets pétroliers ou gaziers impliquant des sociétés visées par les...

vendredi 21 avril 2017 à 20:48

Le pétrole baisse nettement, le marché rattrapé par le doute

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont nettement baissé vendredi, une vague de pessimisme envahissant le marché à l'issue d'une semaine...

vendredi 21 avril 2017 à 18:29

Le pétrole à son plus bas en trois semaines, l'offre américa…

Londres: Les cours du pétrole reculaient vendredi en fin d'échanges européens, alors que l'offre américaine paraît intarissable et malgré les efforts de...

vendredi 21 avril 2017 à 15:18

Le pétrole stagne à New York, l'attentisme dominant

New York: Les cours du pétrole stagnaient peu après l'ouverture vendredi à New York, le marché se montrant prudent à l'issue d'une...

vendredi 21 avril 2017 à 13:16

La consommation de produits pétroliers a baissé en mars

Paris: Les livraisons de produits pétroliers en France ont baissé de 1,3% en mars par rapport à la même période en 2016...

vendredi 21 avril 2017 à 12:25

Le pétrole stable, la surabondance inquiète les marchés

Londres: Les prix du pétrole se stabilisaient vendredi en cours d'échanges européens, les craintes sur une surproduction mondiale due au pétrole de...

vendredi 21 avril 2017 à 08:48

Chevron: l'Australie maintient un redressement fiscal de 189…

sydney: La justice australienne a confirmé vendredi en appel le redressement fiscal de 189 millions d'euros infligé au géant du pétrole Chevron...

vendredi 21 avril 2017 à 06:02

Le pétrole stable en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient stables, vendredi en Asie, les informations sur une prolongation des baisses de production de l'Opep étant...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite

L'Economie pétrolière illustrée

Le lundi 29 août 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

Découvrez en images quelques points clés de l'économie pétrolière en 2016. Des chiffres et graphiques impressionnants liés au commerce du pétrole ainsi que sa nécessité dans nos économies modernes. Consultez l'état du paysage économique pétrolier international résumé en 25 points :      La production de pétrole dans le monde      La demande mondiale      Top 5 des pays producteurs      Exportation mondiale du pétrole brut      Top 5 des exportateurs de pétrole      Importation du pétrole brut dans le monde      Top 5 des importateurs de pétrole brut      Pays au plus faible taux d'importation de pétrole      Réserves mondiales de pétrole     Les 5 plus grandes réserves de pétrole par...

Lire la suite