Menu
RSS
A+ A A-

Le regain de tensions au Proche-Orient porte le brut à New York

prix-du-petrole (reprise de la veille)</p(reprise de la veille):

(reprise de la veille)


New York - Les cours du brut ont terminé en hausse mercredi à New York, portés par le regain de violences en Syrie ainsi que par un attentat qui a visé des Israéliens en Bulgarie, le Proche-Orient renvoyant l'or noir à des niveaux plus vus depuis le 30 mai.

Le baril de référence pour livraison en août a gagné 65 cents par rapport à la clôture de mardi, pour terminer à 89,87 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en septembre, échangé sur l'IntercontinentalExchange (ICE) de Londres, a terminé à 105,16 dollars, en hausse de 1,16 dollar par rapport à la clôture de mardi.

Les opérateurs pétroliers ont suivi "la nouvelle escalade de la tension au Proche-Orient", a indiqué John Kilduff, analyste d'Again Capital.

En particulier, "la situation en Syrie a recommencé à pousser les cours à la hausse", a-t-il dit, notant que les prix du pétrole ont fini très proches de leur plus haut de la journée.

Le chaos a gagné Damas avec un attentat suicide spectaculaire qui a porté un coup à l'appareil sécuritaire syrien en tuant plusieurs responsables de premier plan. Réagissant à cet attentat, le secrétaire américain à la Défense Leon Panetta a mis en garde contre une situation en Syrie qui "devient incontrôlable".

En outre, le marché a été soutenu par l'attentat contre un bus de touristes israéliens en Bulgarie, a noté M. Kilduff. Au moins six personnes ont trouvé la mort et 32 ont été blessées dans un attentat anti-israélien à l'aéroport bulgare de Bourgas, sur la Mer Noire.

"Il semblerait que l'Iran soit derrière", ce qui pousse fortement les cours à la hausse, a dit l'expert.

Enfin, alors que le président de la banque centrale américaine (Fed) Ben Bernanke témoignait devant le Congrès pour le deuxième jour de suite, les investisseurs gardaient espoir qu'une "mesure d'assouplissement monétaire serait décidée à la fin du mois", a noté M. Kilduff.

"Il pourrait y avoir davantage de liquidités à court terme", via de possibles mesures de la Fed, "ce qui est de bon augure pour (une hausse des) prix du pétrole", a remarqué David Hufton, analyste du courtier PVM.

Une injection de liquidités aurait pour résultat de diluer la valeur du dollar, ce qui favorisait les achats de matières premières, libellées en dollars, pour les acheteurs munis de devises étrangères.

L'or noir avait ouvert en baisse, digérant le ralentissement de la croissance chinoise, après l'avertissement formulé par le Premier ministre chinois Wen Jiabao.

Ce dernier a prévenu mardi que son pays faisait face à une situation difficile pour l'emploi, indiquant que la Chine, deuxième consommateur mondial de brut, devait redoubler d'efforts pour trouver du travail à sa main d'oeuvre en forte croissance, notamment les 250 millions de travailleurs chinois "déplacés" et les 40 millions de nouveaux diplômés.

"Le Premier ministre Wen Jiabao fait un travail formidable pour saper tout optimisme entourant le premier marché émergent", a ironisé Matt Smith, de Summit Energy (groupe Schneider Electric).

Enfin, le marché a conforté ses gains après la publication des chiffres hebdomadaires contrastés du Département américain de l'Energie (DoE).

Celui-ci a fait état d'une baisse de 800'000 barils des réserves de brut aux Etats-Unis lors de la semaine achevée le 13 juillet, un recul un peu moins fort que le repli de 1,1 million de barils attendu par les analystes.

De leur côté, les stocks d'essence, très surveillés lors de la période estivale des grands déplacements en voiture, ont affiché une baisse de 1,8 million de barils, bien plus prononcée que prévu, mais les stocks de produits distillés (qui incluent le gazole et le fioul de chauffage) ont progressé de 2,6 millions de barils, deux fois plus qu'attendu par les analystes.

rp



(AWP / 19.07.2012 06h21)


Commenter Le regain de tensions au Proche-Orient porte le brut à New York


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 17 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole, rassuré sur l'Opep, termine en nette hausse

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en nette hausse vendredi, porté par des propos rassurants du ministère saoudien de l'Energie sur...

vendredi 17 novembre 2017 à 18:11

Le pétrole dopé par l'optimisme du ministre saoudien de l'En…

Londres: Les cours du pétrole remontaient vendredi en fin d'échanges européens après des propos rassurants du ministre saoudien de l'Energie alors que...

vendredi 17 novembre 2017 à 15:21

Le pétrole ouvre en hausse à New York, le marché rassuré par…

New York: Le pétrole new-yorkais montait à l'ouverture vendredi, des propos du ministère saoudien de l'Energie rassurant les marchés sur la possibilité...

vendredi 17 novembre 2017 à 12:22

Le pétrole remonte, le soutien saoudien à l'accord sur la pr…

Londres: Les prix du pétrole étaient galvanisés vendredi en cours d'échanges européens par le ministre saoudien de l'Energie, qui a réaffirmé le...

vendredi 17 novembre 2017 à 09:24

Le pétrolier Rosneft, vecteur de la politique étrangère russ…

Moscou: De la Chine au Venezuela en passant par l'Irak, les affaires du pétrolier semi-public russe Rosneft ne sont jamais loin des...

vendredi 17 novembre 2017 à 06:48

Les cours du pétrole divergent en Asie

Singapour: Les cours du pétrole divergeaient vendredi en Asie dans un marché qui se demande si la forte production américaine ne va...

jeudi 16 novembre 2017 à 23:23

TransCanada: fuite de pétrole sur l'oléoduc Keystone aux USA

Montréal: L'opérateur canadien TransCanada a annoncé jeudi la fermeture provisoire de son oléoduc Keystone entre le Canada et les Etats-Unis en raison...

jeudi 16 novembre 2017 à 20:58

Se tournant de nouveau vers l'Opep, le pétrole recule à New …

NYC/Cours de clôture: Le pétrole new-yorkais s'est légèrement replié jeudi, les investisseurs se demandant si l'accord engageant l'Organisation des pays exportateurs de...

jeudi 16 novembre 2017 à 18:09

Le pétrole recule, la production américaine inquiète toujour…

Londres: Les cours du pétrole reculaient jeudi en fin d'échanges européens alors que la hausse des réserves américaines a renforcé le pessimisme...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite