Menu
RSS

Le brut rebondit, dans un marché aidé par des tensions géopolitiques

  • Écrit par Cours du baril
prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole grimpaient mercredi en fin d'échanges européens dans un marché soutenu par des tensions géopolitiques persistantes au Moyen-Orient, tandis que les investisseurs digéraient les chiffres contrastés des stocks pétroliers américains.

Vers 16H15 GMT (18H15 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en septembre, échangé sur l'IntercontinentalExchange (ICE) de Londres, valait 104,92 dollars, en hausse de 92 cents par rapport à la clôture de mardi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en août gagnait pour sa part 40 cents à 89,62 dollars.

"La bonne tenue des marchés boursiers a apporté un peu de soutien aux prix du pétrole", mais ces derniers étaient également "soutenus par la détérioration de la situation au Moyen-Orient", où les combats en Syrie s'intensifient et où les tensions s'avivent entre Iran et pays occidentaux, soulignait Michael Hewson, analyste du courtier CMC Markets.

Ainsi, le Pentagone a annoncé mardi que les Etats-Unis et une vingtaine d'autres pays conduiraient en septembre un important exercice multinational de lutte antimine dans les eaux internationales au Moyen-Orient.

De son côté, l'Iran avait réitéré ce week-end ses menaces de fermer le détroit d'Ormuz, par le lequel transitent environ 35% du trafic maritime pétrolier mondial, en réaction aux sanctions internationales visant Téhéran.

"Les prix du pétrole ont donc progressé en dépit des inquiétudes toujours vives sur la croissance économique mondiale", poursuivait M. Hewson.

Les investisseurs avaient été refroidis plus tôt mercredi par des propos du Premier ministre chinois Wen Jiabao, qui a averti que son pays, deuxième consommateur de brut, faisait face à une situation difficile sur le plan l'emploi.

Les opérateurs continuaient par ailleurs de décortiquer des propos du président de la Réserve fédérale américaine (Fed) Ben Bernanke, qui a dressé mardi un tableau morose de l'économie des Etats-Unis et réitéré que son institution était prête à soutenir davantage la reprise, mais sans fournir d'indication précise sur un nouvel assouplissement monétaire.

"Ce qui compte, c'est qu'il pourrait y avoir davantage de liquidités à court terme (via de possibles d'injections de liquidités de la Fed pour aider l'économie, ndlr), ce qui est de bon augure pour les prix du pétrole", notait David Hufton, analyste du courtier PVM.

En effet, ces injections de liquidités de la Fed sont susceptibles de stimuler les investissements dans les matières premières mais aussi de diluer la valeur du dollar, ce qui rend plus attractifs les achats de brut libellés dans la monnaie américaine pour les investisseurs munis d'autres devises.

Enfin, le marché a conforté ses gains après la publication des chiffres hebdomadaires contrastés du Département américain de l'Energie (DoE).

Celui-ci a fait état d'une baisse de 800.000 barils des réserves de brut aux Etats-Unis lors de la semaine achevée le 13 juillet, un recul un peu moins fort que le repli de 1,1 million de barils attendu par les analystes mais poursuivant tout de même un mouvement de baisse entamé après un sommet en 22 ans atteint lors de la première semaine de juillet.

De leur côté, les stocks d'essence, très surveillés lors de la période estivale des grands déplacements en voiture, ont affiché une baisse de 1,8 million de barils, bien plus prononcée que prévu, mais les stocks de produits distillés (qui incluent le gazole et le fioul de chauffage) ont progressé de 2,6 millions de barils, deux fois plus qu'attendu par les analystes.

sm



(AWP / 18.07.2012 18h45)


Commenter Le brut rebondit, dans un marché aidé par des tensions géopolitiques

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 27 juin 2017 à 07:13

Le pétrole poursuit sa hausse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés en légère hausse mardi en Asie, les prix continuant à se stabiliser après cinq semaines...

lundi 26 juin 2017 à 21:08

Le pétrole termine en hausse, le marché tente de se stabilis…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en légère hausse lundi, poursuivant leur stabilisation et profitant d'achats à bon compte...

lundi 26 juin 2017 à 20:54

France: les prix des carburants poursuivent leur baisse

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont continué de se replier la semaine dernière, tombant au plus bas...

lundi 26 juin 2017 à 18:07

Russie: le pétrolier Rosneft obtient des excuses d'un média …

Moscou: L'un des rares médias jugés indépendants en Russie, RBK, a présenté lundi des excuses au pétrolier Rosneft et son influent patron...

lundi 26 juin 2017 à 17:59

Le pétrole peine à trouver une direction

Londres: Les cours du pétrole peinaient à accrocher un cap lundi en fin d'échanges européens, oscillant faiblement autour de l'équilibre après la...

lundi 26 juin 2017 à 15:33

Le pétrole ouvre en hausse à New York, aidé par le dollar

New York: Les cours du pétrole ont débuté la séance en légère hausse lundi à New York, aidés par des achats à...

lundi 26 juin 2017 à 12:42

Le pétrole tente de se reprendre mais reste affaibli

Londres: Les prix du pétrole montaient un peu lundi en cours d'échanges européens, tentant timidement de se reprendre après la dégringolade de...

lundi 26 juin 2017 à 07:38

Le pétrole rebondit légèrement en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse lundi en Asie, rebondissant après une semaine qui a vu l'or noir...

vendredi 23 juin 2017 à 21:05

Le pétrole se reprend un peu à la fin d'une dure semaine

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en légère hausse vendredi, parvenant à se reprendre un peu à la fin...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite