Menu
RSS
A+ A A-

Le brut finit en hausse, malgré le discours mitigé de Ben Bernanke

prix-du-petrole (reprise de la veille)</p(reprise de la veille):

(reprise de la veille)


New York - Les cours du pétrole ont clôturé en hausse mardi à New York malgré le discours en demi-teinte du patron de la Fed, Ben Bernanke, les tensions au Moyen-Orient et le repli du dollar offrant du soutien au marché.

Le baril de référence pour livraison en août a gagné 79 cents à 89,22 dollars par rapport à la clôture de lundi sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en septembre, échangé sur l'IntercontinentalExchange (ICE) de Londres, et dont mardi était le premier jour comme contrat de référence, a terminé à 104,00 dollars, en hausse de 63 cents par rapport à la clôture de lundi.

Très attendu par le marché, le président de la Réserve fédérale, Ben Bernanke, a livré devant le Congrès américain un discours peu surprenant. Il a reconnu que la croissance économique du pays s'était encore affaiblie au printemps et que les perspectives d'amélioration sur le front du chômage étaient plutôt moroses. Bien qu'il ait réaffirmé que l'institution était prête à soutenir davantage la reprise, si nécessaire, il est resté vague sur un éventuel échéancier.

"Au début, on a lourdement chuté, il y a eu une certaine déception car il n'a pas évoqué de mesure d'assouplissement monétaire", comme réclamé par Wall Street, a noté Bart Melek, stratège en chef chez TD Securities.

Après avoir perdu près d'un dollar après les propos de M. Bernanke, les cours ont peu à peu effacé leurs pertes et sont repartis à la hausse, à mesure que le dollar ployait face à l'euro.

"On spécule sur une action à venir de la Fed, pas imminente, mais proche ... mais qui sait? Ce n'est pas la première fois qu'on fait ce genre de conjectures", a ajouté M. Melek.

Le billet vert reculait car le marché s'attendait en effet à de nouvelles mesures d'assouplissement monétaire, qui auraient pour effet de diluer la valeur du dollar. Ceci avait pour conséquence de pousser les investisseurs vers l'euro, or une baisse de la monnaie américaine soutenait les achats de brut pour les investisseurs munis de devises étrangères.

Par ailleurs, l'or noir a été porté par "le réchauffement" de la situation dans le Golfe, a dit M. Melek.

"Les tensions dans le Golfe énervent le marché", a confirmé Andy Lipow, de Lipow Oil Associates, à propos de l'incident qui a opposé lundi, au large de Dubaï, un navire de l'US Navy à une embarcation à proximité, dans un contexte de tensions accrues avec l'Iran.

Selon un responsable des Emirats arabes unis, un pêcheur indien a été tué et trois autres ont été blessés par des tirs du bâtiment américain, le pétrolier-ravitailleur USNS Rappahannock. L'armée américaine a expliqué avoir fait usage d'une mitrailleuse lourde contre l'embarcation civile "après qu'elle n'eut pas répondu aux avertissements et alors qu'elle se rapprochait rapidement".

Cet incident, qui intervient dans un contexte de vives tensions avec l'Iran, inquiétait les opérateurs pétroliers. "Quelles ramifications cette histoire implique-t-elle, quelles sont les conséquences à venir?" se demandait M. Lipow, pour résumer les interrogations du marché.

Pour les experts de Commerzbank, si on fait abstraction des craintes pour l'approvisionnement causées par l'Iran et de l'espoir d'un nouveau plan de relance de la Fed, "les arguments sont minces pour justifier la récente hausse des cours".

rp



(AWP / 18.07.2012 06h21)


Commenter Le brut finit en hausse, malgré le discours mitigé de Ben Bernanke


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 19 janvier 2018 à 20:56

La hausse de la production américaine d'or noir pèse sur le …

NYC/Cours de clôture: Les prix du pétrole new-yorkais et londonien ont terminé en baisse vendredi, l'Agence internationale de l'Energie (AIE) ayant à...

vendredi 19 janvier 2018 à 18:14

Le pétrole recule, l'AIE alarme avec ses prévisions sur les …

Londres: Les cours du pétrole reculaient vendredi en fin d'échanges européens, en baisse nette sur la semaine alors que l'Agence internationale de...

vendredi 19 janvier 2018 à 15:24

Le pétrole new-yorkais lesté à l'ouverture par l'offre améri…

New York: Le prix du pétrole new-yorkais reculait à l'ouverture vendredi alors que l'Agence internationale de l'Energie (AIE) a à son tour...

vendredi 19 janvier 2018 à 12:12

Le pétrole recule, l'AIE prévoit une production américaine r…

Londres: Les prix du pétrole reculaient vendredi en cours d'échanges européens alors que les inquiétudes du marché sur un éventuel bond de...

vendredi 19 janvier 2018 à 10:07

Pétrole: record de production en vue aux Etats-Unis, le rééq…

Paris: En dépassant les 10 millions de barils par jour, les Etats-Unis devraient battre leur record historique de production d'or noir cette...

vendredi 19 janvier 2018 à 05:42

Le pétrole recule en Asie

Singapour: Les cours du pétrole reculaient vendredi en Asie sous l'effet de prises de bénéfices et d'inquiétudes sur une augmentation de la...

jeudi 18 janvier 2018 à 20:57

Le pétrole hésite à New York entre baisse des stocks et haus…

NYC/Cours de clôture: Le prix du pétrole new-yorkais a terminé quasi inchangé jeudi, le marché hésitant entre une nouvelle baisse importante des...

jeudi 18 janvier 2018 à 19:10

TransCanada sécurise les contrats pour la construction du Ke…

Montréal: L'opérateur canadien TransCanada a annoncé jeudi avoir sécurisé des contrats de livraisons de pétrole sur 20 ans permettant d'engager la construction...

jeudi 18 janvier 2018 à 18:18

Le pétrole hésite, entre pessimisme de l'Opep et un rapport …

Londres: Les cours du pétrole hésitaient jeudi en fin d'échanges européens alors que l'Opep a relevé ses prévisions sur la production américaine...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En novembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En novembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+9,0 % sur un mois, après +5,2 %). Les prix en euros des autres matières premières importées augmentent également (+1,0 % après −1,1 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En novembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros continue d'augmenter (+9,0 % après +5,2 % en août), à 53 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est comparable (+8,9 % après +3,8 %), le taux de change étant resté quasi...

Lire la suite

En octobre 2017, le prix du pétrole poursuit sa hausse

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,2 % après +5,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées diminuent (−1,1 % après −2,3 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En octobre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,2 % après +5,9 % en août), à 49 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu moins marquée (+3,8 % après +6,9 %), l'euro s'étant légèrement déprécié au cours du...

Lire la suite

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite