Menu
RSS
A+ A A-

Le brut progresse, le marché surveille l'Iran et attend Ben Bernanke

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole progressaient mardi en cours d'échanges européens, soutenus par le dossier iranien, après un incident impliquant un navire militaire américain dans le golfe d'Ormuz, dans un marché qui attendait par ailleurs une intervention du président de la Fed Ben Bernanke.

Vers 10H15 GMT (12H15 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en septembre, échangé sur l'IntercontinentalExchange (ICE) de Londres, et dont c'est mardi le premier jour comme contrat de référence, valait 103,99 dollars, en hausse de 62 cents par rapport à la clôture de lundi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en août gagnait 11 cents à 88,54 dollars.

"Le Brent est aidé par le regain des tensions géopolitique" au Moyen-Orient, soulignait Andrey Kryuchenkov, analyste de VTB Capital, rappelant que des parlementaires iraniens avaient débattu ce week-end d'une loi visant à fermer le détroit d'Ormuz, en réaction aux sanctions internationales contre Téhéran.

Alors que quelque 35% du trafic maritime pétrolier mondial transitent par ce détroit stratégique contrôlé par l'Iran, "cette rhétorique hostile ne contribue pas à la stabilité dans la région", et la nervosité du marché était renforcée par un incident impliquant lundi un navire américain dans le Golfe, poursuivait M. Kryuchenkov.

Un pétrolier-ravitailleur américain a ouvert le feu, au large des côtes des Emirats arabes unis, sur un petit bateau à moteur jugé menaçant. La marine américaine a renforcé sa présence ces derniers mois dans le Golfe, en raison des tensions croissantes entre les pays occidentaux et l'Iran.

"Ce type d'incident conforte la position des responsables iraniens plus conservateurs qui veulent que le pays adopte une position plus offensive contre les pays occidentaux", notamment la flotte américaine dans la région qu'ils jugent source d'insécurité, et contribue donc à attiser les tensions et à doper les cours du baril, observaient les experts du cabinet viennois JBC Energy.

Par ailleurs, le marché du brut était soutenu par la perspective de voir les Etats-Unis et la Chine, les deux principaux pays consommateurs de brut de la planète, adopter de nouvelles mesures pour soutenir leurs économies à la peine.

"Il semble que les commentaires dimanche du Premier ministre chinois Wen Jiabao", qui a averti que l'économie chinoise devrait faire face à des difficultés pendant encore un moment, "a alimenté les attentes de nouvelles mesures de relance et d'assouplissement monétaire" dans le pays, indiquait M. Kryuchenkov.

De plus, les investisseurs seront attentifs au début mardi d'une audition devant le Congrès américain du président de la Réserve fédérale américaine (Fed), Ben Bernanke. Il pourrait en effet distiller des indices sur de nouvelles mesures d'assouplissement monétaire.

Ces mesures, qui se traduisent habituellement par des injections de liquidités destinées à aider l'économie, sont susceptibles d'alimenter les investissements dans les matières premières mais aussi de diluer la valeur du dollar, ce qui rend encore plus attractifs, pour les investisseurs munis d'autres devises, les achats de brut libellés dans la monnaie américaine.

"Beaucoup d'opérateurs considèrent déjà que c'est déjà acquis, et que la Fed annoncera en août sa troisième phase d'assouplissement monétaire", notait Andrey Kryuchenkov.

rp



(AWP / 17.07.2012 12h45)


Commenter Le brut progresse, le marché surveille l'Iran et attend Ben Bernanke


Le pétrole en Iran


mardi 11 juillet 2017

Hydrocarbures: l'Iran espère signer 10 contrats dans les pro…

Istanbul: Dans la foulée du contrat conclu avec un consortium international mené par le français Total, l'Iran espère signer "environ dix contrats...

dimanche 02 juillet 2017

Total, premier pétrolier occidental de retour en Iran avec u…

Téhéran: Le groupe pétrolier français Total, à la tête d'un consortium international, va signer lundi à Téhéran un accord de 4,8 milliards...

lundi 13 mars 2017

Pétrole: Hyundai signe un accord de 3 mds EUR dans un projet…

Séoul: Le groupe sud-coréen Hyundai Engineering a signé un accord portant sur un montant de trois milliards d'euros pour investir dans un...


-Voir toutes les nouvelles du pétrole en Iran

Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 17 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole, rassuré sur l'Opep, termine en nette hausse

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en nette hausse vendredi, porté par des propos rassurants du ministère saoudien de l'Energie sur...

vendredi 17 novembre 2017 à 18:11

Le pétrole dopé par l'optimisme du ministre saoudien de l'En…

Londres: Les cours du pétrole remontaient vendredi en fin d'échanges européens après des propos rassurants du ministre saoudien de l'Energie alors que...

vendredi 17 novembre 2017 à 15:21

Le pétrole ouvre en hausse à New York, le marché rassuré par…

New York: Le pétrole new-yorkais montait à l'ouverture vendredi, des propos du ministère saoudien de l'Energie rassurant les marchés sur la possibilité...

vendredi 17 novembre 2017 à 12:22

Le pétrole remonte, le soutien saoudien à l'accord sur la pr…

Londres: Les prix du pétrole étaient galvanisés vendredi en cours d'échanges européens par le ministre saoudien de l'Energie, qui a réaffirmé le...

vendredi 17 novembre 2017 à 09:24

Le pétrolier Rosneft, vecteur de la politique étrangère russ…

Moscou: De la Chine au Venezuela en passant par l'Irak, les affaires du pétrolier semi-public russe Rosneft ne sont jamais loin des...

vendredi 17 novembre 2017 à 06:48

Les cours du pétrole divergent en Asie

Singapour: Les cours du pétrole divergeaient vendredi en Asie dans un marché qui se demande si la forte production américaine ne va...

jeudi 16 novembre 2017 à 23:23

TransCanada: fuite de pétrole sur l'oléoduc Keystone aux USA

Montréal: L'opérateur canadien TransCanada a annoncé jeudi la fermeture provisoire de son oléoduc Keystone entre le Canada et les Etats-Unis en raison...

jeudi 16 novembre 2017 à 20:58

Se tournant de nouveau vers l'Opep, le pétrole recule à New …

NYC/Cours de clôture: Le pétrole new-yorkais s'est légèrement replié jeudi, les investisseurs se demandant si l'accord engageant l'Organisation des pays exportateurs de...

jeudi 16 novembre 2017 à 18:09

Le pétrole recule, la production américaine inquiète toujour…

Londres: Les cours du pétrole reculaient jeudi en fin d'échanges européens alors que la hausse des réserves américaines a renforcé le pessimisme...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite