Menu
RSS

Le brut finit en hausse à New York, aidé par la baisse du dollar

prix-du-petrole (reprise de vendredi soir)</p(reprise de vendredi soir):

(reprise de vendredi soir)


New York - Les cours du pétrole ont terminé en hausse à New York vendredi, profitant du repli du dollar face à l'euro mais aussi du soulagement généré par le ralentissement moins prononcé qu'attendu de la croissance de la Chine, deuxième consommateur mondial de brut.

Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en août a pris 1,02 dollar à 87,10 dollars par rapport à la clôture de jeudi, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en août, échangé sur l'IntercontinentalExchange (ICE) de Londres, a clôturé à 102,40 dollars, en hausse de 1,33 dollar par rapport à jeudi.

Les prix de l'or noir ont essayé de rebondir après leur baisse d'hier, motivée par les commentaires décevants de la Réserve fédérale américaine (Fed), a expliqué Rich Ilczyszyn, de iitrader.com.

En effet, la publication des minutes de la dernière rencontre du Comité de politique monétaire de la Fed a montré que l'institution n'était toujours pas décidée à lancer une nouvelle mesure d'assouplissement quantitatif, ce qui a freiné l'appétit pour le billet vert, a indiqué l'analyste.

Or lorsque le dollar monte, les cours du brut baissent généralement car, libellés en dollars, ils deviennent moins attractifs pour les investisseurs munis d'autres devises.

"La Fed a cassé le renforcement du dollar hier", a résumé M. Ilczyszyn, selon qui le baril "pourrait peut-être avoir atteint un plus bas" et être e train d'amorcer un rebond vers le seuil des 100 dollars.

D'autant plus que si les stocks de pétrole étaient en situation de surplus au deuxième trimestre, "les conditions du marché semblent beaucoup plus serrées alors que le troisième trimestre débute, que des acheteurs reviennent et que la surabondance disparaît", ont noté les experts de Barclays.

La baisse de l'offre s'explique notamment par l'entrée en vigueur de l'embargo européen contre le pétrole iranien. Ainsi, le marché est "toujours porté par des risques géopolitiques", a fait valoir M. Ilczyszyn, à propos des sanctions américaines contre l'Iran.

Le Trésor américain a annoncé jeudi le renforcement de ses sanctions financières contre plus de 50 entités en Iran. Il s'agit notamment d'entreprises d'Etat liées aux Forces armées iraniennes et aux Gardiens de la Révolution que Washington accuse de participer au programme nucléaire controversé de Téhéran.

Egalement, le resserrement de l'approvisionnement provient notamment des effets de la grève de l'industrie pétrolière en Norvège, des troubles en Libye ainsi que des sabotages effectués sur des oléoducs au Nigeria, ont énuméré les analystes de Barclays.

En outre, les investisseurs ont salué vendredi des statistiques chinoises qui n'ont pas été "si décevantes que cela, tout en étant assez faibles pour que le gouvernement chinois n'ait pas d'autre choix que de mettre sur pied un nouveau plan de relance via sa banque centrale", a dit John Kilduff, d'Again Capital.

Le gouvernement chinois a annoncé que la croissance du Produit intérieur brut (PIB) de la Chine était tombée à 7,6% au deuxième trimestre, contre 8,1% au premier, enregistrant son plus bas niveau en plus de trois ans, notamment en raison des difficultés économiques de la zone euro, un important partenaire commercial du géant asiatique.

rp



(AWP / 16.07.2012 06h21)


Commenter Le brut finit en hausse à New York, aidé par la baisse du dollar

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir


Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 29 mai 2017 à 11:36

Reprise des barrages filtrants autour des dépôts pétroliers

Paris: Des conducteurs de camions transportant des matières dangereuses (carburant, gaz, produits chimiques...) ont repris lundi, après une pause dominicale, la grève...

lundi 29 mai 2017 à 05:58

Le pétrole repart à la baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, lundi en Asie, les marchés redoutant que la décision de l'Opep et...

vendredi 26 mai 2017 à 21:51

Net rebond du pétrole au lendemain de l'Opep

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont nettement rebondi vendredi, le marché se reprenant après sa chute liée à la décision...

vendredi 26 mai 2017 à 18:14

Le pétrole peine à se reprendre avec sa chute liée à l'Opep

Londres: Les cours du pétrole peinaient à se reprendre vendredi en fin d'échanges européens au lendemain d'une forte baisse liée à la...

vendredi 26 mai 2017 à 15:22

Le pétrole reste déprimé au lendemain de l'Opep

New York: Les cours du pétrole stagnaient peu après l'ouverture vendredi, restant déprimés au lendemain d'un sommet au cours duquel l'Opep et...

vendredi 26 mai 2017 à 13:54

Le PDG de Total salue la décision de l'Opep de prolonger ses…

Paris: Le PDG du géant pétrolier français Total, Patrick Pouyanné, a salué vendredi la décision de l'Opep et de ses partenaires de...

vendredi 26 mai 2017 à 13:28

Face au casse-tête du schiste américain, l'Opep déçoit les m…

Vienne: Des cours du brut qui flanchent et des analystes réservés: la reconduction des limitations de production décidée par l'Opep et ses...

vendredi 26 mai 2017 à 12:37

Le pétrole essaie de reprendre ses esprits après sa chute li…

Londres: Les prix du pétrole remontaient légèrement vendredi en cours d'échanges européens, les investisseurs tâchant de reprendre leurs esprits après la lourde...

vendredi 26 mai 2017 à 05:32

Le pétrole se stabilise en Asie

Singapour: Les cours du pétrole se stabilisaient vendredi en Asie après avoir plongé en raison de la déception des investisseurs face à...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite

L'Economie pétrolière illustrée

Le lundi 29 août 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

Découvrez en images quelques points clés de l'économie pétrolière en 2016. Des chiffres et graphiques impressionnants liés au commerce du pétrole ainsi que sa nécessité dans nos économies modernes. Consultez l'état du paysage économique pétrolier international résumé en 25 points :      La production de pétrole dans le monde      La demande mondiale      Top 5 des pays producteurs      Exportation mondiale du pétrole brut      Top 5 des exportateurs de pétrole      Importation du pétrole brut dans le monde      Top 5 des importateurs de pétrole brut      Pays au plus faible taux d'importation de pétrole      Réserves mondiales de pétrole     Les 5 plus grandes réserves de pétrole par...

Lire la suite