Menu
RSS
A+ A A-

Le brut finit en hausse à New York, aidé par la baisse du dollar

prix-du-petrole (reprise de vendredi soir)</p(reprise de vendredi soir):

(reprise de vendredi soir)


New York - Les cours du pétrole ont terminé en hausse à New York vendredi, profitant du repli du dollar face à l'euro mais aussi du soulagement généré par le ralentissement moins prononcé qu'attendu de la croissance de la Chine, deuxième consommateur mondial de brut.

Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en août a pris 1,02 dollar à 87,10 dollars par rapport à la clôture de jeudi, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en août, échangé sur l'IntercontinentalExchange (ICE) de Londres, a clôturé à 102,40 dollars, en hausse de 1,33 dollar par rapport à jeudi.

Les prix de l'or noir ont essayé de rebondir après leur baisse d'hier, motivée par les commentaires décevants de la Réserve fédérale américaine (Fed), a expliqué Rich Ilczyszyn, de iitrader.com.

En effet, la publication des minutes de la dernière rencontre du Comité de politique monétaire de la Fed a montré que l'institution n'était toujours pas décidée à lancer une nouvelle mesure d'assouplissement quantitatif, ce qui a freiné l'appétit pour le billet vert, a indiqué l'analyste.

Or lorsque le dollar monte, les cours du brut baissent généralement car, libellés en dollars, ils deviennent moins attractifs pour les investisseurs munis d'autres devises.

"La Fed a cassé le renforcement du dollar hier", a résumé M. Ilczyszyn, selon qui le baril "pourrait peut-être avoir atteint un plus bas" et être e train d'amorcer un rebond vers le seuil des 100 dollars.

D'autant plus que si les stocks de pétrole étaient en situation de surplus au deuxième trimestre, "les conditions du marché semblent beaucoup plus serrées alors que le troisième trimestre débute, que des acheteurs reviennent et que la surabondance disparaît", ont noté les experts de Barclays.

La baisse de l'offre s'explique notamment par l'entrée en vigueur de l'embargo européen contre le pétrole iranien. Ainsi, le marché est "toujours porté par des risques géopolitiques", a fait valoir M. Ilczyszyn, à propos des sanctions américaines contre l'Iran.

Le Trésor américain a annoncé jeudi le renforcement de ses sanctions financières contre plus de 50 entités en Iran. Il s'agit notamment d'entreprises d'Etat liées aux Forces armées iraniennes et aux Gardiens de la Révolution que Washington accuse de participer au programme nucléaire controversé de Téhéran.

Egalement, le resserrement de l'approvisionnement provient notamment des effets de la grève de l'industrie pétrolière en Norvège, des troubles en Libye ainsi que des sabotages effectués sur des oléoducs au Nigeria, ont énuméré les analystes de Barclays.

En outre, les investisseurs ont salué vendredi des statistiques chinoises qui n'ont pas été "si décevantes que cela, tout en étant assez faibles pour que le gouvernement chinois n'ait pas d'autre choix que de mettre sur pied un nouveau plan de relance via sa banque centrale", a dit John Kilduff, d'Again Capital.

Le gouvernement chinois a annoncé que la croissance du Produit intérieur brut (PIB) de la Chine était tombée à 7,6% au deuxième trimestre, contre 8,1% au premier, enregistrant son plus bas niveau en plus de trois ans, notamment en raison des difficultés économiques de la zone euro, un important partenaire commercial du géant asiatique.

rp



(AWP / 16.07.2012 06h21)


Commenter Le brut finit en hausse à New York, aidé par la baisse du dollar


Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 23 août 2017 à 21:05

Le pétrole porté par la baisse des stocks de brut aux Etats-…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York a terminé en hausse mercredi après l'annonce d'une baisse, pour la huitième semaine...

mercredi 23 août 2017 à 19:08

Rosneft obtient en justice des dommages massifs liés à son r…

Moscou: La justice russe a condamné mercredi la holding russe AFK Sistema à verser des dommages gigantesques au géant pétrolier semi-public Rosneft...

mercredi 23 août 2017 à 18:06

Le pétrole remonte, les stocks américains baissent

Londres: Les cours du pétrole remontaient mercredi en fin d'échanges européens, soutenus par la baisse des réserves américaines la semaine dernière, qui...

mercredi 23 août 2017 à 16:55

USA: les stocks de brut se replient pour la 8e semaine consé…

New York: Les stocks de pétrole brut ont enregistré une baisse quasi conforme aux attentes la semaine dernière aux Etats-Unis tandis que...

mercredi 23 août 2017 à 15:27

Le pétrole ouvre en baisse à New York avant le rapport sur l…

New York: Le pétrole coté à New York s'affichait en légère baisse à l'ouverture mercredi, le marché restant prudent avant le rapport...

mercredi 23 août 2017 à 12:44

Cambodge: une société de Singapour remporte un contrat pétro…

Phnom penh: Une société singapourienne a été choisie mercredi par le Cambodge pour exploiter le premier gisement pétrolier de ce pays en...

mercredi 23 août 2017 à 12:10

Le pétrole hésite avant les stocks américains

Londres: Les prix du pétrole reculaient légèrement mercredi en cours d'échanges européens, effaçant leurs gains de la veille avant la publication des...

mercredi 23 août 2017 à 06:53

Le pétrole recule en Asie

Singapour: Les cours du pétrole reculaient en Asie mercredi, les investisseurs se focalisant sur des estimations faisant état d'une hausse des stocks...

mardi 22 août 2017 à 21:56

Le PDG de Chevron va démissionner

Washington: Le PDG de la compagnie pétrolière Chevron John Watson va démissionner au moment où les prix de l'or noir continuent de...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite