Menu
RSS
A+ A A-

Le brut finit en hausse à New York, soutenu par le fort recul des stocks

prix-du-petrole (reprise de la veille)</p(reprise de la veille):

(reprise de la veille)


New York - Les cours du pétrole ont terminé en hausse mercredi à New York, soutenus par le fort recul des stocks de brut aux Etats-Unis, et en dépit d'une légère déception du marché après la diffusion des minutes de la Banque centrale américaine (Fed).

Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en août a gagné 1,90 dollar à 85,81 dollars par rapport à la clôture de mardi, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en août a terminé à 100,23 dollars, sur l'IntercontinentalExchange (ICE) de Londres, en hausse de 2,26 dollars par rapport à la clôture de mardi.

"Les cours du pétrole ont progressé en réaction aux chiffres hebdomadaires sur les réserves de brut aux Etats-Unis qui ont baissé plus que prévu la semaine dernière", a relevé Andy Lipow, de Lipow Oil Associates, en référence au rapport hebdomadaire du Département américain de l'Energie (DoE) publié dans la matinée.

Celui-ci a fait état d'un repli de 4,7 millions de barils des stocks de brut aux Etats-Unis lors de la semaine achevée le 6 juillet, une baisse quatre fois plus prononcée que prévu.

Les cours du baril regagnaient ainsi un peu de terrain, après avoir chuté la veille de plus de 2 dollars à New York et à Londres, une baisse provoquée par le soulagement des opérateurs suite à la fin d'une grève entamée il y a deux semaines dans le secteur pétrolier norvégien.

En outre, "les cours du pétrole se reprennent après leur chute de la veille", ont remarqué les experts de Commerzbank, les courtiers profitant d'achats à bon compte après une baisse des cours de plus de 2 dollars à New York et à Londres mardi.

De plus, alors que les tensions sur l'offre norvégienne disparaissaient, le marché anticipait une "réduction des exportations de l'Iran qui pourraient chuter (pour n'atteindre que) 1 million de barils par jour", a noté M. Lipow.

Affecté par un embargo pétrolier de l'Union européenne (UE), décidé en janvier et entré entièrement en vigueur le 1er juillet, l'Iran a déjà vu son offre de brut chuter en juin à 2,96 millions de barils par jour, son plus bas niveau depuis 20 ans, selon des estimations de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), publiées mercredi.

Pour ce qui est de la publication du contenu de la dernière réunion du Comité de politique monétaire de la Fed (FOMC) mercredi, "même s'il l'on a pu noter un soutien (au sein du comité) pour une nouvelle vague d'assouplissement monétaire, il ne semble pas qu'une nouvelle action de la Fed soit imminente", a estimé le courtier, notant que le marché en avait été un peu déçu.

Une nouvelle intervention de la Fed aurait tendance à faire baisser la valeur du dollar, et à rendre plus attractifs les achats de brut, libellés dans cette monnaie, pour les acheteurs munis d'autres devises.

rp



(AWP / 12.07.2012 06h21)


Commenter Le brut finit en hausse à New York, soutenu par le fort recul des stocks


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 17 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole, rassuré sur l'Opep, termine en nette hausse

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en nette hausse vendredi, porté par des propos rassurants du ministère saoudien de l'Energie sur...

vendredi 17 novembre 2017 à 18:11

Le pétrole dopé par l'optimisme du ministre saoudien de l'En…

Londres: Les cours du pétrole remontaient vendredi en fin d'échanges européens après des propos rassurants du ministre saoudien de l'Energie alors que...

vendredi 17 novembre 2017 à 15:21

Le pétrole ouvre en hausse à New York, le marché rassuré par…

New York: Le pétrole new-yorkais montait à l'ouverture vendredi, des propos du ministère saoudien de l'Energie rassurant les marchés sur la possibilité...

vendredi 17 novembre 2017 à 12:22

Le pétrole remonte, le soutien saoudien à l'accord sur la pr…

Londres: Les prix du pétrole étaient galvanisés vendredi en cours d'échanges européens par le ministre saoudien de l'Energie, qui a réaffirmé le...

vendredi 17 novembre 2017 à 09:24

Le pétrolier Rosneft, vecteur de la politique étrangère russ…

Moscou: De la Chine au Venezuela en passant par l'Irak, les affaires du pétrolier semi-public russe Rosneft ne sont jamais loin des...

vendredi 17 novembre 2017 à 06:48

Les cours du pétrole divergent en Asie

Singapour: Les cours du pétrole divergeaient vendredi en Asie dans un marché qui se demande si la forte production américaine ne va...

jeudi 16 novembre 2017 à 23:23

TransCanada: fuite de pétrole sur l'oléoduc Keystone aux USA

Montréal: L'opérateur canadien TransCanada a annoncé jeudi la fermeture provisoire de son oléoduc Keystone entre le Canada et les Etats-Unis en raison...

jeudi 16 novembre 2017 à 20:58

Se tournant de nouveau vers l'Opep, le pétrole recule à New …

NYC/Cours de clôture: Le pétrole new-yorkais s'est légèrement replié jeudi, les investisseurs se demandant si l'accord engageant l'Organisation des pays exportateurs de...

jeudi 16 novembre 2017 à 18:09

Le pétrole recule, la production américaine inquiète toujour…

Londres: Les cours du pétrole reculaient jeudi en fin d'échanges européens alors que la hausse des réserves américaines a renforcé le pessimisme...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite