Menu
RSS
A+ A A-

Le brut rebondit, le marché attend les stocks américains

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole regagnaient du terrain mercredi en cours d'échanges européens, aidés par des achats à bon compte après la chute de la veille causée par l'arrêt de la grève en Norvège, dans un marché tout de même prudent avant les chiffres des stocks pétroliers américains.

Vers 10H10 GMT (12H10 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en août, échangé sur l'IntercontinentalExchange (ICE) de Londres, valait 98,90 dollars, en hausse de 93 cents par rapport à la clôture de mardi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance gagnait 91 cents à 84,82 dollars.

"Les prix connaissent un petit rebond, un mouvement de correction après les ventes massives enregistrées mardi sur le marché du pétrole", provoqué par le soulagement des opérateurs suite à la fin d'une grève dans le secteur pétrolier norvégien, soulignait Jack Pollard, analyste du courtier Sucden.

Profitant d'achats à bon compte, les cours du baril se ressaisissaient un peu après avoir chuté la veille de plus de 2 dollars à New York et à Londres.

Le gouvernement norvégien est intervenu dans la nuit de lundi à mardi pour mettre un terme à une grève entamée il y a deux semaines par 700 employés sur deux plateformes en mer du Nord et qui avait fortement perturbé la production d'hydrocarbures du pays, huitième exportateur mondial de brut.

Par ailleurs, alors que les tensions sur l'offre norvégienne disparaissent, "l'attention va se tourner à nouveau vers l'Iran", observait Tamas Varga, analyste du courtier PVM.

Téhéran, soupçonné par les Occidentaux de développer un programme nucléaire militaire, est visé par un embargo de l'Union européenne (UE) sur le brut iranien, entièrement mis en place le 1er juillet, et qui limite très fortement les exportations d'or noir du pays.

Les Iraniens stockent les volumes de brut qu'ils ne peuvent plus exporter, "mais comme ils arrivent à court de capacités de stockage, ils sont contraints de réduire leur production de pétrole", ce qui attise les inquiétudes des opérateurs, soulignait M. Varga.

Les opérateurs restaient cependant sur leurs gardes avant les chiffres hebdomadaires du Département américain de l'Energie (DoE) attendus mercredi, considérés comme un baromètre de la vigueur de la demande énergétique des Etats-Unis, premier consommateur de brut de la planète.

Selon les analystes interrogés par l'agence Dow Jones Newswires, le DoE devrait faire état d'une baisse de 1,1 million de barils des stocks de brut aux Etats-Unis au cours de la semaine achevée le 6 juillet, d'un recul de 300.000 barils des stocks d'essence et d'une baisse de 100.000 barils des stocks de produits distillés (dont le gazole et le fioul de chauffage).

Mardi, l'agence gouvernementale américaine d'information sur l'Energie (EIA) avait ravivé les inquiétudes du marché, en abaissant une nouvelle fois sa prévision de consommation mondiale de pétrole pour 2012, pointant les craintes accrues d'un ralentissement de l'économie mondiale.

tt



(AWP / 11.07.2012 12h40)


Commenter Le brut rebondit, le marché attend les stocks américains


Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 13 décembre 2017 à 13:26

L'Opep anticipe un marché équilibré d'ici à la fin 2018

Paris: L'Opep a estimé lundi que le marché du pétrole devrait avoir trouvé son point d'équilibre d'ici à la fin 2018, une...

mercredi 13 décembre 2017 à 12:57

Le pétrole recule sur des prises de bénéfices après la ferme…

Londres: Les cours du pétrole baissaient mardi en fin d'échanges européens après trois séances de hausse dues en grande partie à une...

mercredi 13 décembre 2017 à 06:14

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Le pétrole rebondissait mercredi en Asie après avoir dégringolé, les marchés étant rassurés par des estimations positives sur l'état des stocks...

mardi 12 décembre 2017 à 20:57

Le pétrole termine en baisse à New York avant le rapport sur…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole, après être nettement montés dans le sillage de la fermeture d'un oléoduc important en mer...

mardi 12 décembre 2017 à 18:19

Le pétrole recule sur des prises de bénéfices après la ferme…

Londres: Les cours du pétrole baissaient mardi en fin d'échanges européens après trois séances de hausse dues en grande partie à une...

mardi 12 décembre 2017 à 15:21

Le pétrole porté à l'ouverture à New York par un problème en…

New York: Le pétrole new-yorkais progressait à l'ouverture mardi, encore soutenu par la fermeture d'un important oléoduc en mer du Nord de...

mardi 12 décembre 2017 à 14:17

La Banque mondiale ne financera plus l'exploration et l'expl…

Paris: La Banque mondiale arrêtera de financer après 2019 l'exploration et l'exploitation de pétrole et de gaz, a-t-elle annoncé mardi à l'occasion...

mardi 12 décembre 2017 à 12:18

Le pétrole monte, le Brent dopé par une fuite d'oléoduc en m…

Londres: Les prix du pétrole montaient encore mardi en cours d'échanges européens dans un marché perturbé par la fuite de l'important oléoduc...

mardi 12 décembre 2017 à 06:13

Le pétrole continue d'avancer en Asie

Singapour: Les cours du pétrole continuaient de grimper mardi en Asie, en particulier le contrat européen qui dépasse les 65 dollars pour...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite