Menu
RSS
A+ A A-

Le brut finit en baisse à New York, après la fin de la grève en Norvège

prix-du-petrole (reprise de la veille)</p(reprise de la veille):

(reprise de la veille)


New York - Les cours du pétrole ont terminé en nette baisse mardi à New York, après la fin de la grève dans le secteur pétrolier en Norvège qui a évité une interruption quasi totale de la production du pays.

Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en août a baissé de 2,08 dollars à 83,91 dollars par rapport à la clôture de lundi, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en août a terminé à 97,97 dollars, sur l'IntercontinentalExchange (ICE) de Londres, en baisse de 2,35 dollars par rapport à la clôture de lundi.

Cette baisse "est la conséquence de l'intervention du gouvernement norvégien pour mettre fin à la grève (dans le secteur pétrolier du pays), qui soulage les craintes du marché de voir l'approvisionnement en brut norvégien interrompu, ce qui se traduit par un retour de la pression (à la baisse) sur le Brent et le WTI", a détaillé Andy Lipow, de Lipow Oil Associates.

"L'un des facteurs clef de soutien des cours du brut a maintenant disparu", ont commenté de leur côté les experts de Commerzbank.

Le travail a repris mardi sur les plateformes pétrolières de Norvège, où la relance de la production d'hydrocarbures doit prendre plusieurs jours pour retrouver son rythme normal après une grève de 16 jours.

La menace d'un "lock-out" de l'ensemble des sites de production, décidé par l'organisation patronale OLF et qui devait entrer en vigueur lundi soir à minuit, a poussé le gouvernement à convoquer les partenaires sociaux à 23H30 lundi pour mettre fin au conflit.

"Un lock-out aurait paralysé la quasi-totalité de la production de pétrole du pays, le huitième exportateur de brut de la planète, soit jusqu'à 2 millions de barils par jour", ont rappelé les analystes de Commerzbank.

En outre, les cours de l'or noir ont été pénalisés par un nouveau renforcement du billet vert face à l'euro, a pointé James Williams de WTRG Economics qui a rappelé que "chaque fois que le dollar monte, les cours du brut baissent" car, libellés en dollars, ils deviennent moins attractifs pour les investisseurs munis d'autres devises.

Selon le courtier, un vent de pessimisme au sujet de l'économie mondiale a également soufflé sur le marché des matières premières, "les courtiers s'inquiétant, dans l'ordre, pour l'Europe, les Etats-Unis et la vigueur de la croissance chinoise".

Le brut était pénalisé mardi par "des chiffres montrant une baisse de la demande en brut en Chine, ce qui inquiète pour la vigueur de la croissance" du pays, a estimé M. Lipow, en référence aux chiffres du commerce extérieur chinois publiés mardi, qui mentionnaient un recul de plus de 12% en juin des importations chinoises de brut par rapport à mai, à 5,29 millions de barils par jour.

"Il n'est pas impossible que le WTI descende à nouveau près des 80 dollars le baril dans un contexte d'inquiétudes persistantes au sujet de la crise de la dette en zone euro, et particulièrement en Espagne et en Italie", a par ailleurs estimé M. Lipow.

rp



(AWP / 11.07.2012 06h21)


Commenter Le brut finit en baisse à New York, après la fin de la grève en Norvège


Le pétrole en Norvège


mardi 05 décembre 2017

Les compagnies pétrolières soufflent le chaud et le froid da…

Oslo: Le géant pétrolier Statoil et ses partenaires ont donné mardi leur feu vert à un projet de 5 milliards d'euros dans...

mardi 05 décembre 2017

Norvége/pétrole: intérêt tiède pour de nouveaux blocs dans l…

Oslo: L'ouverture à la prospection pétrolière d'un nombre record de blocs dans l'Arctique norvégien a reçu un accueil tiède de la part...

mardi 05 décembre 2017

Norvège: feu vert pour un projet pétrolier de 5 mds EUR dans…

Oslo: Le géant pétrolier norvégien Statoil et ses partenaires ont donné mardi leur feu vert au développement du gisement Johan Castberg dans...


-Voir toutes les nouvelles du pétrole en Norvège

Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 14 décembre 2017 à 21:09

Pétrole: le Canadien Cenovus supprime jusqu'à 700 emplois

Montréal: Le producteur de pétrole canadien Cenovus a annoncé jeudi la suppression de 15% de ses effectifs, soit près de 700 emplois...

jeudi 14 décembre 2017 à 21:08

Le pétrole new-yorkais soutenu par la perspective d'une haus…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse jeudi à New York, portés par la perspective d'une augmentation des...

jeudi 14 décembre 2017 à 18:09

Le pétrole se reprend mais le marché tâtonne encore

Londres: Les cours du pétrole repartaient à la hausse jeudi en fin d'échanges européens, restant soutenus par la fermeture d'un pipeline en...

jeudi 14 décembre 2017 à 17:28

Produits pétroliers: hausse de la consommation française en …

Paris: Les livraisons de produits pétroliers en France ont progressé de 2,7% en novembre sur un an, avec une hausse du fioul...

jeudi 14 décembre 2017 à 16:47

"Force majeure" autour de l'oléoduc Forties en mer…

Londres: Le groupe pétrochimique Ineos a déclaré l'état de "force majeure" après l'arrêt pour cause de fêlure du principal olédoduc pétrolier de...

jeudi 14 décembre 2017 à 16:12

Le Liban donne son feu vert pour les premières explorations …

Beyrouth: Le gouvernement libanais a approuvé jeudi une offre présentée par un consortium alliant le groupe pétrolier français Total, l'italien ENI et...

jeudi 14 décembre 2017 à 15:29

Le pétrole, plombé par l'offre américaine, ouvre en baisse à…

New York: Le prix du pétrole new-yorkais reculait à l'ouverture jeudi, plombé par la progression constante de la production américaine de brut...

jeudi 14 décembre 2017 à 12:41

Le pétrole hésite, les prévisions de l'AIE et de l'Opep dive…

Londres: Les prix du pétrole oscillaient légèrement jeudi en cours d'échanges européens dans un marché qui peine à digérer les rapports mensuels...

jeudi 14 décembre 2017 à 10:27

Pétrole: le rééquilibrage du marché menacé par la production…

Paris: Avec la progression de la production américaine, le rééquilibrage du marché pétrolier ne sera pas évident en 2018 et la première...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite