Menu
RSS
A+ A A-

Le brut baisse nettement puis remonte après annonce départ de Moubarak

prix-du-petroleLondres : Les cours du pétrole se sont nettement repliés vendredi juste après l'annonce de la démission du président égyptien Hosni Moubarak, dégringolant de plus de 1 dollar à New York comme à Londres, avant de se ressaisir et de limiter leurs pertes quelques minutes plus tard.

Vers 17H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mars, dont c'était le dernier jour de cotation, s'échangeait à 101,19 dollars sur l'InterContinental Exchange (ICE) de Londres, grimpant de 32 cents par rapport à la clôture de jeudi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance baissait de 80 cents à 85,93 dollars.

Les cours du baril ont chuté de plus de 1 dollar en quelques minutes, après l'annonce que le président égyptien Hosni Moubarak avait quitté ses fonctions et remis le pouvoir à l'armée. Le WTI est alors tombé jusqu'à 85,62 dollars et le Brent, inversant la tendance, a chuté à 100,43 dollars.

Mais les prix se sont cependant rapidement ressaisis, effaçant en une dizaine de minutes plus de la moitié des pertes essuyées, sur un marché nerveux et volatil.

"Le départ de Moubarak apaise quelque peu les inquiétudes d'ordre géopolitique, alors que la fermeture des opérations sur le canal de Suez apparaît désormais comme très improbable à court terme", réagissait Myrto Sokou, analyste de la maison de courtage Sucden Financial.

Le marché de l'énergie est suspendu depuis deux semaines à l'évolution du mouvement de contestation en Egypte, où se trouvent deux routes stratégiques pour l'acheminement du pétrole des pays du Golfe: le canal de Suez et l'oléoduc Suez-Méditerranée (Sumed).

"L'incertitude est la première chose qui vient à l'esprit: l'armée est désormais officiellement en charge du pouvoir, même si elle l'a sans doute toujours été, mais qu'est-ce qu'elle fera ?", relevait Filip Petersson, analyste de la banque SEB.

"Je ne crois pas au chaos politique, les militaires ne le permettront pas. Ils vont plutôt engager le dialogue dans les semaines à venir: une partie de la prime de risque dont bénéficiaient les prix du baril risque alors de s'évanouir", remarquait-il.

Mais au-delà de l'Egypte, les opérateurs redoutent que le mouvement de contestation qui a entraîné le départ du président Moubarak ne s'étende à travers le Moyen-Orient, une région de production clef.

"Il y a encore un risque que les troubles ne se transmettent à d'autres pays", soulignaient les analystes de Commerzbank, rappelant que "des rumeurs annonçant (jeudi) le décès du roi Abdallah d'Arabie saoudite, démenties immédiatement par la famille royale saoudienne, ont aiguisé la sensibilité du marché".

La différence entre le WTI échangé à New York et le Brent coté à Londres, qui avait atteint jeudi un écart historique de 16 dollars, restait d'une quinzaine de dollars vendredi, le marché new-yorkais pâtissant de l'abondance des stocks de Cushing (Oklahoma, sud des Etats-Unis), principal centre de stockage du pays.

rp

(AWP/11 février 2011 18h30)

Commenter Le brut baisse nettement puis remonte après annonce départ de Moubarak


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 22 septembre 2017 à 21:00

Sans surprise du côté de l'Opep, le pétrole termine en hauss…

NYC/Cours de clôture: Le prix du baril de pétrole coté à New York a légèrement progressé vendredi après une réunion de l'Organisation...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:39

Exploration de pétrole en Guyane, Alexandre se félicite, les…

Paris: Le président de la collectivité territoriale de Guyane (CTG) Rodolphe Alexandre s'est félicité vendredi dans un communiqué de la prolongation jeudi...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:05

Le pétrole tente de se reprendre, peu surpris par l'Opep

Londres: Les prix du pétrole tentaient timidement de relever la tête vendredi en fin d'échanges européens, après une réunion encourageante des pays...

vendredi 22 septembre 2017 à 16:44

Total: accord avec Chevron pour explorer dans le Golfe du Me…

Paris: Le groupe pétrolier et gazier français Total a annoncé vendredi avoir signé un accord avec l'américain Chevron pour explorer en eau...

vendredi 22 septembre 2017 à 15:22

Le pétrole, scrutant une réunion de l'Opep, ouvre en baisse …

New York: Les cours du pétrole coté à New York reculaient à l'ouverture vendredi alors que l'Organisation des pays exportateurs de pétrole...

vendredi 22 septembre 2017 à 13:46

Pétrole: Moscou favorable à la poursuite de l'entente avec l…

Vienne: Le ministre russe de l'Energie Alexandre Novak s'est dit favorable à la poursuite d'une action "concertée" avec l'Opep sur le pétrole...

vendredi 22 septembre 2017 à 12:25

Le pétrole stable sur fond de consultations à l'Opep

Londres: Les prix du pétrole étaient peu ou prou stables vendredi en cours d'échanges européens, les investisseurs attendant des indices en provenance...

vendredi 22 septembre 2017 à 08:25

Le pétrole à la hausse en Asie avant l'Opep

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, vendredi en Asie, les investisseurs attendant une rencontre entre des représentants de...

jeudi 21 septembre 2017 à 21:21

Le pétrole termine en baisse à New York avant une réunion de…

NYC/Cours de clôture: Le baril de pétrole coté à New York a fini en légère baisse jeudi à la veille d'une rencontre...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite