Menu
RSS
A+ A A-

Les prix montent prudemment, le marché surveille toujours la Norvège

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole tentaient de se reprendre lundi en cours d'échanges européens, après leur chute de vendredi, dans un marché soutenu par la poursuite d'une grève perturbant la production de brut en Norvège mais toujours agité de craintes sur l'économie mondiale.

Vers 10H30 GMT (12H30 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en août, échangé sur l'IntercontinentalExchange (ICE) de Londres, valait 99,00 dollars, en hausse de 81 cents par rapport à la clôture de vendredi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance gagnait 66 cents à 85,11 dollars.

Les cours du barils reprenaient leur souffle après avoir chuté vendredi de plus de 2,50 dollars à Londres comme à New York, sous le coup de chiffres décevants sur le marché du travail aux Etats-Unis, avec des créations d'emplois en juin moindre qu'attendu par les analystes.

"Ce rapport décevant sur l'emploi américain a renforcé les inquiétudes sur la santé de l'économie mondiale" et sur les perspectives de la demande de brut, mais "les prix rebondissaient un peu lundi, un facteur de soutien étant l'échec persistant des négociations" dans le conflit social paralysant le secteur pétrolier norvégien, soulignaient les experts du cabinet viennois JBC Energy.

La grève des employés du pétrole en Norvège, qui menace la quasi-totalité de la production d'hydrocarbures du pays, se poursuivait lundi, aucun accord n'ayant été trouvé dimanche lors de négociations entre représentant des employés et l'organisation patronale du secteur, OLF.

Pour tenter de résoudre cette grève, entamée le 24 juin par quelque 700 employés sur deux champs de la mer du Nord, l'OLF avait annoncé jeudi un "lock out", c'est-à-dire une interruption, à partir du 10 juillet de l'activité pétrolière de ses membres.

Pour le géant pétrolier norvégien Statoil, ce lock-out signifiera l'arrêt de la production, soit une perte quotidienne de 1,2 million de barils de pétrole.

"Il n'y a aucun signe d'un début de résolution de la grève. Après l'échec des discussions (entre les parties) dimanche, le lock out devrait être mis en place à partir de demain et paralyser la production norvégienne d'hydrocarbures" et doper les cours du Brent coté à Londres, indiquaient les analystes du courtier PVM.

Les investisseurs digéraient par ailleurs l'annonce lundi d'une nouvelle baisse de l'inflation en Chine en juin, plus rapide qu'en mai, ce qui pourrait inciter le pays à assouplir davantage sa politique monétaire pour contrer le ralentissement de l'économie du pays.

La Chine, deuxième pays consommateur de brut, est aujourd'hui confrontée à un ralentissement de sa croissance que devrait confirmer vendredi le chiffre très attendu du Produit intérieur brut (PIB) pour le deuxième trimestre.

L'annonce par d'une nouvelle baisse de taux d'intérêt en Chine jeudi avait pesé sur les marchés, estimant que cette décision était de mauvaise augure pour les statistiques économiques attendues cette semaine dans le pays.

jq



(AWP / 09.07.2012 13h00)


Commenter Les prix montent prudemment, le marché surveille toujours la Norvège


Le pétrole en Norvège


vendredi 08 septembre 2017

En Norvège, la difficile désaccoutumance au pétrole

Oslo: Plus gros producteur d'hydrocarbures d'Europe de l'ouest, la Norvège cherche officiellement à réduire sa dépendance au pétrole mais faire une croix...

mardi 11 juillet 2017

Norvège: la production de pétrole baisse de 5% en juin

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a baissé de 5% en juin mais reste supérieure...

mercredi 21 juin 2017

Pétrole: Oslo offre un nombre record de blocs dans l'Arctiqu…

Oslo: La Norvège a proposé mercredi d'ouvrir à l'exploration pétrolière un nombre record de blocs dans les eaux arctiques de la mer...


-Voir toutes les nouvelles du pétrole en Norvège

Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 25 septembre 2017 à 21:17

Le pétrole termine au plus haut en deux ans à Londres et en …

NYC/Cours de clôture: Les prix du pétrole cotés à New York et à Londres ont terminé lundi au plus haut depuis deux...

lundi 25 septembre 2017 à 18:41

Loi hydrocarbures: Hulot défend "l'axe principal" …

Paris: La loi sur l'interdiction de la production d'hydrocarbures est "l'axe principal" du plan climat du gouvernement, a défendu lundi le ministre...

lundi 25 septembre 2017 à 18:12

Le pétrole grimpe avec le référendum du Kurdistan irakien

Londres: Les cours du pétrole montaient nettement lundi en fin d'échanges européens, les investisseurs craignant que le référendum du Kurdistan irakien sur...

lundi 25 septembre 2017 à 15:48

Frontières et pétrole: Erdogan veut sanctionner les kurdes d…

Istanbul: Le président turc Recep Tayyip Erdogan, furieux contre le référendum d'indépendance au Kurdistan irakien, a annoncé lundi une prochaine fermeture de...

lundi 25 septembre 2017 à 15:19

Le pétrole, surveillant le Kurdistan irakien, ouvre en hauss…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York montait lundi à l'ouverture, aidé par des propos du président...

lundi 25 septembre 2017 à 12:40

Le pétrole monte encore, l'Opep pourrait prolonger son accor…

Londres: Les prix du pétrole montaient lundi en cours d'échanges européens, les analystes se satisfaisant du ton optimiste adopté par des responsables...

lundi 25 septembre 2017 à 12:16

Kurdistan irakien: assécher les revenus du pétrole dépend de…

Bagdad: L'arrêt des transactions pétrolières avec le Kurdistan irakien, demandé par Bagdad comme mesure de rétorsion à la tenue lundi du référendum...

lundi 25 septembre 2017 à 10:32

L'Opep va discuter de la prolongation des réductions de prod…

Abou Dhabi (Emirats arabes unis): L'Opep discutera en novembre de la prolongation des réductions de production qui ont stimulé les prix et...

lundi 25 septembre 2017 à 05:23

Le pétrole à la hausse en Asie avant l'Opep

Singapour: Les cours du pétrole reculaient lundi en Asie après une réunion de l'Opep qui s'est terminée sans engagement tangible sur une...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite