Menu
RSS
A+ A A-

Le brut finit en baisse à New York, plombé par la BCE malgré les stocks

prix-du-petrole (reprise de la veille)</p(reprise de la veille):

(reprise de la veille)


New York - Les cours du pétrole ont fini en légère baisse jeudi à New York, plombés par un renchérissement du dollar après une baisse du taux directeur de la Banque centrale européenne (BCE), en dépit d'une forte baisse des stocks de bruts aux Etats-Unis.

Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en août a fini en baisse de 44 cents par rapport à mardi, à 87,22 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex). Le marché était fermé mercredi pour cause de jour férié aux Etats-Unis.

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en août, échangé sur l'IntercontinentalExchange (ICE), a terminé à 100,70 dollars, en hausse de 93 cents par rapport à la veille.

Dès l'ouverture du marché, les cours du brut ont été plombés par la décision de la BCE de baisser son principal taux directeur à 0,75%, son plus bas niveau historique, dans une tentative de doper une économie européenne toujours morose, ce qui contribuait à diluer la valeur de la monnaie unique face aux autres devises, comme le dollar.

"Les courtiers n'ont pas très bien pris la nouvelle, surtout après les propos (du président de la BCE, Mario) Draghi, qui n'ont pas répondu à leurs attentes de soutien de l'économie" européenne, a commenté David Bouckhout, de TD Securities.

Les investisseurs ont notamment regretté la relance du programme de rachats d'obligations publiques, à l'arrêt depuis mi-février, également préconisée par le Fonds monétaire international (FMI).

"Tout cela a entraîné une chute de l'euro, et les cours du brut ont suivi", a-t-il poursuivi.

Le renchérissement du billet vert rend moins attractifs les achats de brut, libellés en dollars, pour les investisseurs munis d'autres devises.

"On assiste à davantage d'assouplissement monétaire du côté de l'Europe et de la Chine alors que, du côté des Etats-Unis, de bons chiffres économiques rendent une nouvelle vague d'assouplissement moins probable", a noté de son côté Phil Flynn, de Price Futures Group.

La Chine, deuxième économie mondiale, a annoncé jeudi la baisse de ses taux d'intérêt de référence pour la deuxième fois en un mois, alors que sa croissance ralentissait.

Dans ce contexte, "les chiffres des stocks qui ont montré une baisse plus forte qu'attendu des réserves de brut aux Etats-Unis n'ont pas semblé suffisants pour renverser la tendance", a constaté M. Bouckhout.

Le DoE a ainsi fait état d'un recul de 4,3 millions de barils des stocks de brut américains sur la semaine achevée le 29 juin, tandis que les stocks de produits distillés (dont le gazole et le fioul de chauffage) diminuaient de 1,1 million de barils, des baisses trois fois plus fortes que prévu, ce qui constitue un signal encourageant pour la consommation énergétique du pays.

rp



(AWP / 06.07.2012 06h21)


Commenter Le brut finit en baisse à New York, plombé par la BCE malgré les stocks


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 19 janvier 2018 à 20:56

La hausse de la production américaine d'or noir pèse sur le …

NYC/Cours de clôture: Les prix du pétrole new-yorkais et londonien ont terminé en baisse vendredi, l'Agence internationale de l'Energie (AIE) ayant à...

vendredi 19 janvier 2018 à 18:14

Le pétrole recule, l'AIE alarme avec ses prévisions sur les …

Londres: Les cours du pétrole reculaient vendredi en fin d'échanges européens, en baisse nette sur la semaine alors que l'Agence internationale de...

vendredi 19 janvier 2018 à 15:24

Le pétrole new-yorkais lesté à l'ouverture par l'offre améri…

New York: Le prix du pétrole new-yorkais reculait à l'ouverture vendredi alors que l'Agence internationale de l'Energie (AIE) a à son tour...

vendredi 19 janvier 2018 à 12:12

Le pétrole recule, l'AIE prévoit une production américaine r…

Londres: Les prix du pétrole reculaient vendredi en cours d'échanges européens alors que les inquiétudes du marché sur un éventuel bond de...

vendredi 19 janvier 2018 à 10:07

Pétrole: record de production en vue aux Etats-Unis, le rééq…

Paris: En dépassant les 10 millions de barils par jour, les Etats-Unis devraient battre leur record historique de production d'or noir cette...

vendredi 19 janvier 2018 à 05:42

Le pétrole recule en Asie

Singapour: Les cours du pétrole reculaient vendredi en Asie sous l'effet de prises de bénéfices et d'inquiétudes sur une augmentation de la...

jeudi 18 janvier 2018 à 20:57

Le pétrole hésite à New York entre baisse des stocks et haus…

NYC/Cours de clôture: Le prix du pétrole new-yorkais a terminé quasi inchangé jeudi, le marché hésitant entre une nouvelle baisse importante des...

jeudi 18 janvier 2018 à 19:10

TransCanada sécurise les contrats pour la construction du Ke…

Montréal: L'opérateur canadien TransCanada a annoncé jeudi avoir sécurisé des contrats de livraisons de pétrole sur 20 ans permettant d'engager la construction...

jeudi 18 janvier 2018 à 18:18

Le pétrole hésite, entre pessimisme de l'Opep et un rapport …

Londres: Les cours du pétrole hésitaient jeudi en fin d'échanges européens alors que l'Opep a relevé ses prévisions sur la production américaine...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En novembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En novembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+9,0 % sur un mois, après +5,2 %). Les prix en euros des autres matières premières importées augmentent également (+1,0 % après −1,1 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En novembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros continue d'augmenter (+9,0 % après +5,2 % en août), à 53 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est comparable (+8,9 % après +3,8 %), le taux de change étant resté quasi...

Lire la suite

En octobre 2017, le prix du pétrole poursuit sa hausse

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,2 % après +5,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées diminuent (−1,1 % après −2,3 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En octobre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,2 % après +5,9 % en août), à 49 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu moins marquée (+3,8 % après +6,9 %), l'euro s'étant légèrement déprécié au cours du...

Lire la suite

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite