Menu
RSS

Le brut progresse, dans un marché suspendu à la crise égyptienne

prix-du-petroleLondres : Les prix du pétrole progressaient vendredi en cours d'échanges européens, dans un marché préoccupé par les incertitudes grandissantes sur l'issue de la crise en Egypte, où le président Hosni Moubarak s'accroche au pouvoir, alimentant la fureur des manifestants.

Vers 11H00 GMT (12H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mars, dont c'est le dernier jour de cotation, s'échangeait à 101,35 dollars sur l'InterContinental Exchange (ICE) de Londres, grimpant de 48 cents par rapport à la clôture de jeudi.

Dans les échanges électroniques du New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance gagnait 20 cents à 86,93 dollars, après avoir terminé stable la veille.

Les cours du baril "sont soutenus par l'attitude de Hosni Moubarak face au mouvement de contestation populaire", relevait Filip Petersson, analyste de la banque SEB.

Le chef de l'Etat égyptien a indiqué jeudi soir qu'il refusait de lâcher le pouvoir, se contentant de déléguer des prérogatives au vice-président Omar Souleimane, un discours qui a provoqué la fureur parmi les centaines de milliers de manifestants égyptiens réclamant son départ immédiat.

L'annonce, vendredi, que l'armée égyptienne se portait garante des réformes promises par Hosni Moubarak, a été de même accueillie avec colère par les manifestants.

"Les Egyptiens sont peu susceptibles d'accepter cet état des choses, et le mouvement de contestation pourrait encore s'amplifier. Le risque sur les approvisionnements de pétrole et le risque de contagion (de la contestation) dans la région sont plus importants que jamais", estimait M. Petersson.

L'Egypte contrôle deux routes stratégiques pour l'acheminement du pétrole des pays du Golfe: le canal de Suez et l'oléoduc Suez-Méditerranée (Sumed).

"Sur le plus long terme, si l'opposition politique égyptienne obtient plus de libertés et de pouvoirs, on pourra s'attendre à d'autres types de crises politiques dans le pays, ce qui sera aussi un facteur de risque", ajoutait Filip Petersson.

Mais au-delà de l'Egypte, l'inquiétude est que les tensions s'étendent à d'autres producteurs clefs du Moyen-Orient, soulignaient les analystes de Commerzbank.

"Des rumeurs affirmant (jeudi) le décès du roi Abdallah d'Arabie saoudite, démenties immédiatement par la famille royale saoudienne, ont également aiguisé la sensibilité du marché" du pétrole, notaient-ils.

L'Arabie saoudite est le premier producteur au sein de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep).

La différence entre le WTI échangé à New York et le Brent coté à Londres, qui avait atteint jeudi un écart historique de 16 dollars, se réduisait quelque peu vendredi mais restait supérieur à 14 dollars, le marché new-yorkais pâtissant notamment de l'abondance des stocks de Cushing (Oklahoma, sud des Etats-Unis), principal centre de stockage du pays.

fah

(AWP/11 février 2011 12h35)

Commenter Le brut progresse, dans un marché suspendu à la crise égyptienne

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir


Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 29 mai 2017 à 11:36

Reprise des barrages filtrants autour des dépôts pétroliers

Paris: Des conducteurs de camions transportant des matières dangereuses (carburant, gaz, produits chimiques...) ont repris lundi, après une pause dominicale, la grève...

lundi 29 mai 2017 à 05:58

Le pétrole repart à la baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, lundi en Asie, les marchés redoutant que la décision de l'Opep et...

vendredi 26 mai 2017 à 21:51

Net rebond du pétrole au lendemain de l'Opep

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont nettement rebondi vendredi, le marché se reprenant après sa chute liée à la décision...

vendredi 26 mai 2017 à 18:14

Le pétrole peine à se reprendre avec sa chute liée à l'Opep

Londres: Les cours du pétrole peinaient à se reprendre vendredi en fin d'échanges européens au lendemain d'une forte baisse liée à la...

vendredi 26 mai 2017 à 15:22

Le pétrole reste déprimé au lendemain de l'Opep

New York: Les cours du pétrole stagnaient peu après l'ouverture vendredi, restant déprimés au lendemain d'un sommet au cours duquel l'Opep et...

vendredi 26 mai 2017 à 13:54

Le PDG de Total salue la décision de l'Opep de prolonger ses…

Paris: Le PDG du géant pétrolier français Total, Patrick Pouyanné, a salué vendredi la décision de l'Opep et de ses partenaires de...

vendredi 26 mai 2017 à 13:28

Face au casse-tête du schiste américain, l'Opep déçoit les m…

Vienne: Des cours du brut qui flanchent et des analystes réservés: la reconduction des limitations de production décidée par l'Opep et ses...

vendredi 26 mai 2017 à 12:37

Le pétrole essaie de reprendre ses esprits après sa chute li…

Londres: Les prix du pétrole remontaient légèrement vendredi en cours d'échanges européens, les investisseurs tâchant de reprendre leurs esprits après la lourde...

vendredi 26 mai 2017 à 05:32

Le pétrole se stabilise en Asie

Singapour: Les cours du pétrole se stabilisaient vendredi en Asie après avoir plongé en raison de la déception des investisseurs face à...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite

L'Economie pétrolière illustrée

Le lundi 29 août 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

Découvrez en images quelques points clés de l'économie pétrolière en 2016. Des chiffres et graphiques impressionnants liés au commerce du pétrole ainsi que sa nécessité dans nos économies modernes. Consultez l'état du paysage économique pétrolier international résumé en 25 points :      La production de pétrole dans le monde      La demande mondiale      Top 5 des pays producteurs      Exportation mondiale du pétrole brut      Top 5 des exportateurs de pétrole      Importation du pétrole brut dans le monde      Top 5 des importateurs de pétrole brut      Pays au plus faible taux d'importation de pétrole      Réserves mondiales de pétrole     Les 5 plus grandes réserves de pétrole par...

Lire la suite