Menu
RSS
A+ A A-

Le brut repasse au-dessus de 80 dollars le baril à New York

prix-du-petrole (reprise de la veille)</p(reprise de la veille):

(reprise de la veille)


New York - Les cours du pétrole sont repassés au-dessus de la barre de 80 dollars mercredi à New York, encouragés par de bonnes statistiques économiques aux Etats-Unis, en dépit d'une baisse légèrement plus faible qu'attendu des stocks de brut américain.

Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en août a gagné 85 cents à 80,21 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en août, échangé sur l'IntercontinentalExchange (ICE), s'est apprécié de 48 cents à 93,50 dollars par rapport à la clôture mardi.

"Les commandes de biens durables aux Etats-Unis (en mai) ont affiché un chiffre meilleur qu'attendu au total (...) ce qui a favorisé l'adoption d'un ton plus optimiste sur l'ensemble des marchés et a aidé à soutenir les cours du brut", a commenté Matt Smith, stratège de Summit Energy.

Les commandes de biens durables ont progressé de 1,1% en mai par rapport au mois précédent, après avoir reculé pendant deux mois, ce qui renforçait l'optimisme des courtiers à l'égard de la reprise économique américaine.

Du côté de l'offre, les cours étaient également aidés par la poursuite du mouvement de grève dans le secteur pétrolier en Norvège, entamé dimanche par quelque 700 employés sur deux champs de la mer du Nord.

En revanche, les analystes digéraient les chiffres hebdomadaires des réserves d'or noir américain du département américain de l'Energie (DoE) qui faisait état d'une baisse légèrement plus faible que prévu, de 100'000 barils contre 500'000 attendus.

"Le niveau des réserves en brut des Etats-Unis est resté pratiquement inchangé par rapport à la semaine dernière", ont relevé les experts de la banque Natixis, notant que les stocks se maintenaient à un niveau proche du record de la semaine précédente qui n'avait pas été atteint depuis 22 ans.

En outre, la consommation d'essence sur la période de quatre semaines, achevée le 22 juin, marque une baisse de 5% par rapport à la même période l'an passé, un signe qui inquiétait les experts à l'orée de la période estivale des grands déplacements en voiture.

Les stocks d'essence ont ainsi enregistré un bond inattendu de 2,1 millions de barils sur la semaine achevée le 22 juin, alors que les analystes s'attendaient à une hausse moindre, de 800'0000 barils.

En revanche, les stocks de produits distillés ont fortement reculé, de 2,3 millions de barils, alors que les analystes tablaient sur une hausse.

De même, pour les analystes, les réserves de brut ne devraient pas poursuivre leur envol récent dans les prochains mois.

"Nous estimons que les stocks ont atteint leur pic de saison, bien que cela intervienne un peu plus tard que d'habitude du fait du surplus d'approvisionnement en provenance de l'Arabie saoudite", ont indiqué les experts de Natixis.

"De ce fait, nous nous attendons à ce que les réserves de pétrole entament leur déclin de saison dès les prochaines semaines", ce qui pourrait apporter un regain de soutien aux cours du brut, ont-ils ajouté.

rp



(AWP / 28.06.2012 06h21)


Commenter Le brut repasse au-dessus de 80 dollars le baril à New York


Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 25 septembre 2017 à 18:41

Loi hydrocarbures: Hulot défend "l'axe principal" …

Paris: La loi sur l'interdiction de la production d'hydrocarbures est "l'axe principal" du plan climat du gouvernement, a défendu lundi le ministre...

lundi 25 septembre 2017 à 18:12

Le pétrole grimpe avec le référendum du Kurdistan irakien

Londres: Les cours du pétrole montaient nettement lundi en fin d'échanges européens, les investisseurs craignant que le référendum du Kurdistan irakien sur...

lundi 25 septembre 2017 à 15:48

Frontières et pétrole: Erdogan veut sanctionner les kurdes d…

Istanbul: Le président turc Recep Tayyip Erdogan, furieux contre le référendum d'indépendance au Kurdistan irakien, a annoncé lundi une prochaine fermeture de...

lundi 25 septembre 2017 à 15:19

Le pétrole, surveillant le Kurdistan irakien, ouvre en hauss…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York montait lundi à l'ouverture, aidé par des propos du président...

lundi 25 septembre 2017 à 12:40

Le pétrole monte encore, l'Opep pourrait prolonger son accor…

Londres: Les prix du pétrole montaient lundi en cours d'échanges européens, les analystes se satisfaisant du ton optimiste adopté par des responsables...

lundi 25 septembre 2017 à 12:16

Kurdistan irakien: assécher les revenus du pétrole dépend de…

Bagdad: L'arrêt des transactions pétrolières avec le Kurdistan irakien, demandé par Bagdad comme mesure de rétorsion à la tenue lundi du référendum...

lundi 25 septembre 2017 à 10:32

L'Opep va discuter de la prolongation des réductions de prod…

Abou Dhabi (Emirats arabes unis): L'Opep discutera en novembre de la prolongation des réductions de production qui ont stimulé les prix et...

lundi 25 septembre 2017 à 05:23

Le pétrole à la hausse en Asie avant l'Opep

Singapour: Les cours du pétrole reculaient lundi en Asie après une réunion de l'Opep qui s'est terminée sans engagement tangible sur une...

dimanche 24 septembre 2017 à 20:50

Kurdistan: Bagdad demande aux pays de ne traiter qu'avec lui…

Bagdad: Le gouvernement irakien a demandé dimanche à tous les pays de ne traiter qu'avec lui pour les transactions pétrolières après la...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite