Menu
RSS
A+ A A-

Le brut se stabilise à New York après une séance en dents de scie

prix-du-petroleNew York : Les prix du pétrole ont terminé sur une note stable jeudi à New York, à l'issue d'une séance en dents de scie, marquée par l'incertitude en Egypte et les rumeurs de départ du président contesté Hosni Moubarak.


Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" pour livraison en mars a terminé à 86,73 dollars, en progression de 2 cents par rapport à la veille.

A Londres, sur l'IntercontinentalExchange, le baril de Brent à échéance identique a perdu 95 cents à 100,87 dollar.

Les cours ont fait des montagnes russes au cours de la séance, ouvrant en baisse, montant de plus de 1%, avant de terminer non loin de l'équilibre.

"L'idée générale, c'est qu'on attend plus de clarté" sur la situation en Egypte, a expliqué Matt Smith, de Summit Energy.

La contestation sans précédent à l'encontre du gouvernement en place a animé les marchés depuis plus de deux semaines, alors que le pays contrôle le canal de Suez, essentiel pour l'approvisionnement en hydrocarbures du continent européen.

Des rumeurs d'un départ imminent du président au pouvoir Hosni Moubarak se sont multipliées au cours de la séance. Le porte-parole du gouvernement égyptien a indiqué à l'AFP que M. Moubarak devait s'adresser à la nation à 20H00 GMT.

Les tensions en Egypte avaient plutôt profité au Brent, échangé à Londres, mais les prix du baril de WTI à New York ont finalement mieux résisté en fin de séance.

"C'est juste que le WTI avait été tellement vendu, que le différentiel (de prix avec le Brent) avait atteint un niveau record", a suggéré Matt Smith.

A l'ouverture, l'écart entre le prix du WTI et du Brent s'établissait à environ 16 dollars, du jamais vu.

"Les craintes du marché jouent principalement pour le Brent, que ce soit les inquiétudes sur la situation en Egypte, les rumeurs d'épuisement des réserves en Arabie saoudite, ou tous les problèmes de production rencontrés en mer du Nord", a expliqué Phil Flynn, de PFGBest Research.

"L'Europe n'y arrive pas cette année, du point de vue de l'offre. Le temps froid, la forte demande en provenance des marchés asiatiques maintiennent le marché en tension", a souligné Phil Flynn.

En revanche, aux Etats-Unis, les réserves sont pléthoriques, en particulier à Cushing, principal terminal pétrolier du pays situé dans l'Oklahoma (Sud).

Les chiffres hebdomadaires du département américain de l'Energie ont une nouvelle fois montré mercredi une augmentation des stocks de brut, même si elle a été légèrement moins forte que prévu.

"De nouveaux oléoducs en provenance du Canada, une production nationale en hausse combinée à une demande modeste, tout cela laisse le marché américain bien approvisionné", a noté Phil Flynn.

Dans son rapport mensuel publié jeudi, l'Agence internationale de l'Energie (AIE) a revu à la hausse sa prévision de demande mondiale.

Elle a par ailleurs remarqué que "s'il n'y avait pas d'évidence d'une menace directe pour le trafic (pétrolier) via le Canal de Suez, la situation mettait en lumière les préoccupations du marché sur une possible perturbation" de l'acheminement de brut. Deux facteurs haussiers, surtout pour le Brent.

rp

(AWP/11 février 2011 06h20)

Commenter Le brut se stabilise à New York après une séance en dents de scie

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir


Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 08 décembre 2016 à 15:34

Le pétrole, dominé par la production hors Opep, ouvre en hau…

New York: Les cours du pétrole ont ouvert en hausse jeudi à New York, le marché restant concentré sur les négociations en...

jeudi 08 décembre 2016 à 12:29

Le pétrole remonte mais la production hors Opep inquiète tou…

Londres: Les prix du pétrole remontaient jeudi en cours d'échanges européens, alors que la réunion des pays producteurs non-membres de l'Opep doit...

jeudi 08 décembre 2016 à 05:21

Le pétrole orienté à la hausse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse en Asie, jeudi, mais les gains étaient limités en raison du scepticisme...

mercredi 07 décembre 2016 à 21:04

En nette baisse, le pétrole termine sous la barre des 50 dol…

New York: Les cours du pétrole ont terminé en net recul mercredi, une hausse des réserves américaines de produits raffinés venant s'ajouter...

mercredi 07 décembre 2016 à 20:04

La Russie privatise 19,5% du géant pétrolier Rosneft

Moscou: Le Kremlin a annoncé mercredi qu'il avait finalisé la privatisation de 19,5% du géant pétrolier public Rosneft.

mercredi 07 décembre 2016 à 18:15

Le pétrole recule, les stocks américains pèsent sur les cour…

Londres: Les cours du pétrole reculaient mercredi en fin d'échanges européens, alors que les doutes croissaient de nouveau autour de l'accord de...

mercredi 07 décembre 2016 à 17:52

Libye: nouveaux affrontements dans la région pétrolière

Benghazi: Après plusieurs mois de calme, des affrontements ont repris mercredi dans la région pétrolière de la Libye, où des groupes armés...

mercredi 07 décembre 2016 à 16:51

USA: baisse légèrement plus marquée que prévu des stocks de …

New York: Les stocks de pétrole brut ont baissé la semaine dernière aux Etats-Unis, de façon légèrement plus marquée que prévu, selon...

mercredi 07 décembre 2016 à 16:39

Les compagnies pétrolières russes soutiennent une baisse de …

Moscou: Les autorités russes ont indiqué mercredi s'être assurées du soutien des compagnies pétrolières pour baisser la production de concert avec l'Opep...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite

L'Economie pétrolière illustrée

Le lundi 29 août 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

Découvrez en images quelques points clés de l'économie pétrolière en 2016. Des chiffres et graphiques impressionnants liés au commerce du pétrole ainsi que sa nécessité dans nos économies modernes. Consultez l'état du paysage économique pétrolier international résumé en 25 points :      La production de pétrole dans le monde      La demande mondiale      Top 5 des pays producteurs      Exportation mondiale du pétrole brut      Top 5 des exportateurs de pétrole      Importation du pétrole brut dans le monde      Top 5 des importateurs de pétrole brut      Pays au plus faible taux d'importation de pétrole      Réserves mondiales de pétrole     Les 5 plus grandes réserves de pétrole par...

Lire la suite