Menu
RSS
A+ A A-

Le brut remonte à New York, dans un marché sans illusions

  • Écrit par Cours du baril
prix-du-petrole (reprise de vendredi soir)</p(reprise de vendredi soir):

(reprise de vendredi soir)


New York - Les cours du pétrole sont remontés vendredi, après avoir plongé la veille sous le seuil de 80 dollars, dans un marché qui restait prudent, miné par une salve d'indicateurs moroses et un contexte d'offre abondante.

Le baril de "light sweet crude" pour livraison en août a terminé en hausse de 1,56 dollar à 79,76 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en août, échangé sur l'IntercontinentalExchange (ICE), est repassé au-dessus de la barre de 90 dollars, à 90,98 dollars, en hausse de 1,75 dollar par rapport à la clôture de jeudi, où il avait atteint son plus bas niveau depuis décembre 2010.

Les cours du baril ont regagné du terrain vendredi dans un mouvement de rebond technique, selon les analystes, après avoir dégringolé de plus de 3 dollars jeudi, tombant sous la barre de 80 dollars pour la première fois depuis octobre.

"Les cours du pétrole sont partis très bas (jeudi), et se sont rapprochés d'un nouveau seuil de soutien, entre 74 et 76 dollars, au-dessus desquels ils tentent de se maintenir" pour l'instant, a constaté Rich Ilczyszyn, de iiTrader.

Après avoir poursuivi leur recul en cours d'échanges électroniques avant l'ouverture de la séance vendredi, à 77,56 dollars, leur plus bas niveau depuis le 6 octobre, les cours ont profité d'une légère tendance haussière, mais les analystes pensaient que cela ne durerait pas.

"En dépit de ce rebond, les indicateurs économiques en Europe et en Chine sont en recul et les statistiques économiques sont mitigées au mieux", a commenté James Williams, de WTRG Economics.

Un avis que partageait Matt Smith de Summit Energy (Schneider Electric), pour qui, par ailleurs, "le pétrole se heurte à de nombreux vents contraires à la suite de l'abaissement des notes de crédits d'une série de grandes banques mondiales par Mooody's".

La décision jeudi soir par l'agence d'évaluation financière Moody's d'abaisser la note de 15 grandes banques occidentales actives sur les marchés mondiaux, dont les américaines Bank of America et Citigroup, continuait en effet à accentuer la nervosité, déjà forte, des investisseurs.

"La faible demande dans les pays développés et la peur d'une récession font la loi sur ce marché", a résumé James Williams.

Pour les analystes de Commerzbank, la situation du marché était aggravée par la présence d'un important excédent de production sur le marché.

Ainsi, le département de l'Energie américain (DoE) a fait état mercredi d'un gonflement inattendu des stocks de brut de 2,9 millions de barils lors de la semaine achevée le 15 juin, à un niveau proche d'un record en 22 ans atteint en mai.

"A moins que les pays de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) n'effectuent des coupes importantes dans leur production, la baisse des prix devrait s'amplifier", ont averti les analystes de Commerzbank.

rp



(AWP / 25.06.2012 06h21)


Commenter Le brut remonte à New York, dans un marché sans illusions

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 17 janvier 2017 à 04:20

Le pétrole mitigé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient mitigés mardi en Asie dans l'attente des données sur les stocks de brut américains et l'investiture...

lundi 16 janvier 2017 à 18:54

Le pétrole stable, inquiétude sur l'avenir de l'accord sur l…

Londres: Les cours du pétrole se stabilisaient lundi en fin d'échanges européens, alors que l'Arabie saoudite s'est déjà exprimée contre un renouvellement...

lundi 16 janvier 2017 à 18:52

France: les prix des carburants en léger repli la semaine pa…

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont légèrement diminué la semaine dernière, selon des chiffres officiels publiés lundi.

lundi 16 janvier 2017 à 15:16

Shell-Gabon va vendre ses actifs, grève des salariés inquiet…

Libreville: Le géant pétrolier Shell va céder sa filiale au Gabon, provoquant l'inquiétude de ses 400 salariés qui ont menacé lundi de...

lundi 16 janvier 2017 à 12:51

Pétrole: "probablement pas" besoin de prolonger la…

Abou Dhabi (Emirats arabes unis): Le ministre saoudien de l'Energie Khaled al-Faleh a estimé lundi que le marché pétrolier était en train...

lundi 16 janvier 2017 à 12:47

Le pétrole stable, l'application de l'accord de l'Opep en qu…

Londres: Les prix du pétrole remontaient lundi en cours d'échanges européens après leur baisse la semaine dernière, les marchés restant circonspects alors...

lundi 16 janvier 2017 à 04:50

Le pétrole orienté à la hausse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, lundi en Asie, à la faveur notamment d'une baisse du dollar.

vendredi 13 janvier 2017 à 20:47

Le pétrole recule face à des inquiétudes sur la Chine

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont baissé vendredi après des chiffres décevants sur le commerce extérieur de la Chine, grand...

vendredi 13 janvier 2017 à 18:19

Le pétrole recule, la demande chinoise inquiète

Londres: Les cours du pétrole reculaient vendredi en fin d'échanges européens, finissant la semaine en baisse alors que les marchés s'inquiètent de...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite

L'Economie pétrolière illustrée

Le lundi 29 août 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

Découvrez en images quelques points clés de l'économie pétrolière en 2016. Des chiffres et graphiques impressionnants liés au commerce du pétrole ainsi que sa nécessité dans nos économies modernes. Consultez l'état du paysage économique pétrolier international résumé en 25 points :      La production de pétrole dans le monde      La demande mondiale      Top 5 des pays producteurs      Exportation mondiale du pétrole brut      Top 5 des exportateurs de pétrole      Importation du pétrole brut dans le monde      Top 5 des importateurs de pétrole brut      Pays au plus faible taux d'importation de pétrole      Réserves mondiales de pétrole     Les 5 plus grandes réserves de pétrole par...

Lire la suite