Menu
RSS

Le brut tombe sous 80 dollars à New York, dans un marché déçu par la Fed

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole se repliaient jeudi, tombant sous 80 dollars à New York pour la première fois en huit mois, dans un marché toujours plombé par les inquiétudes sur l'Espagne et déçu par l'absence de nouvelles mesures de soutien de la Réserve fédérale américaine.

Vers 10H10 GMT (12H10 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en août, échangé sur l'IntercontinentalExchange (ICE) de Londres, valait 91,75 dollars, en baisse de 94 cents par rapport à la clôture de mercredi.

Il est descendu vers 07H40 GMT à 91,00 dollars, au plus bas depuis décembre 2010.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance, lâchait quant à lui 80 cents à 80,65 dollars.

Il a brièvement glissé, en début d'échanges européens, sous la barre de 80 dollars, pour la première fois depuis huit mois, tombant jusqu'à 79,92 dollars vers 07H30 GMT, son plus bas niveau depuis le 7 octobre.

"Les cours du pétrole pâtissent d'un important mouvement de vente et d'un renforcement du dollar, certains investisseurs se montrant déçus que la Fed n'ait pas mentionné de nouvelles mesures d'assouplissement monétaire", expliquait Andrey Kryuchenkov, analyste de VTB Capital.

La banque centrale américaine a annoncé mercredi une prolongation jusqu'à la fin de l'année de son "opération Twist" d'échanges d'obligations du Trésor américain, mais pas de nouvelles injections de liquidités dans l'économie, décevant les attentes d'une partie du marché.

De telles injections ont pour effet de stimuler les investissements dans les matières premières, mais aussi de diluer la valeur du dollar.

La Fed semblant écarter pour le moment de renouveler ce type de mesure, le billet vert se trouvait en conséquence revigoré jeudi, ce qui contribuait à rendre moins attractifs les achats de brut libellés en dollars pour les investisseurs munis d'autres devises.

"L'absence de nouvel assouplissement monétaire (de la part de la Fed) amoindrit la perspective de nouveaux flux d'investissements alimentant les marchés des matières premières et du pétrole", soulignait Olivier Jakob, analyste de la société suisse Petromatrix.

Les cours du pétrole étaient par ailleurs sous le coup de l'annonce d'une nouvelle baisse de l'activité manufacturière en Chine, le deuxième pays consommateur de brut, où elle a atteint en juin son plus bas niveau en sept mois, selon un indice publié jeudi par la banque HSBC.

De plus, "les cours pourraient pâtir encore davantage des inquiétudes macroéconomiques, alors que l'attention des investisseurs se tourne vers la zone euro", et notamment la situation de l'Espagne, minée par la fragilité de son secteur bancaire, ajoutait M. Kryuchenkov.

La publication jeudi d'un premier audit indépendant sur les banques espagnoles devrait ainsi être très scrutée par le marché, qui redoute que l'aide de 100 milliards d'euros décidée au début du mois par les partenaires européens du pays ne s'avère insuffisante.

Enfin, sur le marché américain, "les chiffres du Département américain de l'Energie (DoE) n'ont rien arrangé", rappelait de surcroît M. Kryuchenkov.

Le DoE a ainsi fait état jeudi d'un gonflement inattendu des stocks de brut de 2,9 millions de barils lors de la semaine achevée le 15 juin, à un niveau proche d'un record en 22 ans atteint en mai, renforçant les craintes sur la solidité de la demande d'or noir aux Etats-Unis, premier pays consommateur de brut.

tt



(AWP / 21.06.2012 12h40)


Commenter Le brut tombe sous 80 dollars à New York, dans un marché déçu par la Fed

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir


Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 22 mai 2017 à 21:02

France: les carburants en légère hausse la semaine dernière

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises se sont légèrement redressés la semaine dernière, après trois semaines consécutives de...

lundi 22 mai 2017 à 21:00

Le pétrole finit en hausse, l'Irak en faveur d'une prolongat…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse lundi, stimulés par les attentes des investisseurs sur une prolongation des...

lundi 22 mai 2017 à 19:22

L'Irak pour une prolongation de 9 mois des limites de produc…

Bagdad: L'Irak a approuvé la prolongation de neuf mois de la limitation de la production des pays membres de l'Opep, qui vise...

lundi 22 mai 2017 à 18:09

Le pétrole en hausse plus modérée, l'Irak inquiète l'Opep

Londres: Les cours du pétrole montaient de façon plus modérée lundi en fin d'échanges européens, l'Irak limitant l'optimisme des investisseurs sur l'accord...

lundi 22 mai 2017 à 15:27

Le pétrole ouvre en hausse à New York, voyants au vert pour …

New York: Les cours du pétrole ont ouvert en hausse lundi à New York, tous les voyants s'affichant au vert pour un...

lundi 22 mai 2017 à 13:38

Tunisie: tensions entre forces de l'ordre et manifestants au…

Tunis: Les forces de l'ordre tunisiennes ont fait usage de gaz lacrymogène lundi matin pour repousser des manifestants qui tentaient de pénétrer...

lundi 22 mai 2017 à 12:24

Le pétrole monte encore à quelques jours de l'Opep

Londres: Les prix du pétrole poursuivaient leur hausse lundi en cours d'échanges européens, les marchés estimant désormais qu'une poursuite de l'accord de...

lundi 22 mai 2017 à 06:25

Le pétrole poursuit sa hausse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole poursuivaient sur leur montée lundi en Asie, portés par les espoirs de voir l'Opep et d'autres producteurs...

samedi 20 mai 2017 à 11:37

La production de pétrole de schiste, obstacle pour l'Opep

New york: La production américaine de pétrole, notamment de schiste, repart de plus belle et menace les efforts de réduction de l'offre...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite

L'Economie pétrolière illustrée

Le lundi 29 août 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

Découvrez en images quelques points clés de l'économie pétrolière en 2016. Des chiffres et graphiques impressionnants liés au commerce du pétrole ainsi que sa nécessité dans nos économies modernes. Consultez l'état du paysage économique pétrolier international résumé en 25 points :      La production de pétrole dans le monde      La demande mondiale      Top 5 des pays producteurs      Exportation mondiale du pétrole brut      Top 5 des exportateurs de pétrole      Importation du pétrole brut dans le monde      Top 5 des importateurs de pétrole brut      Pays au plus faible taux d'importation de pétrole      Réserves mondiales de pétrole     Les 5 plus grandes réserves de pétrole par...

Lire la suite