Menu
RSS

Repli des cours, le marché s'interroge sur la Fed, attend les stocks US

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole se repliaient légèrement mercredi en cours d'échanges européens, dans un marché toujours pénalisé par les inquiétudes sur la zone euro et prudent avant la fin d'une réunion de la Réserve fédérale américaine (Fed) et la diffusion des chiffres des stocks aux Etats-Unis.

Vers 10H10 GMT (12H10 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en août, échangé sur l'IntercontinentalExchange (ICE) de Londres, valait 95,14 dollars, en baisse de 62 cents par rapport à la clôture de mardi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en juillet, dont c'est le dernier jour de cotation, cédait 17 cents à 83,86 dollars.

"La crise des dettes souveraines dans la zone euro et le surplus de l'offre d'or noir (sur le marché mondial) continuent de peser sur les prix", commentaient les analystes de Commerzbank.

L'Espagne continuait de concentrer les craintes des investisseurs, alors que les taux des obligations à 10 ans du pays restaient mercredi proches du seuil de 7%, jugé ingérable à moyen terme par les investisseurs.

Le marché digérait par ailleurs la déclaration de la réunion des chefs d'Etats du G20 réunis lundi et mardi au Mexique, dans laquelle ils se sont "engagés à adopter les mesures nécessaires pour soutenir la croissance mondiale".

"Ce bref communiqué peut être jugé encourageant ou décevant" selon les points de vue, et mardi "les marchés ont choisi l'interprétation la plus positive. Mais celle du jour (mercredi) pourrait être différente", observait Tamas Varga, analyste du courtier PVM.

De plus, les estimations publiées mardi soir par la fédération professionnelle API se sont avérées décevantes, faisant état d'un recul limité, de 500.000 barils, des stocks de brut aux Etats-Unis sur la semaine achevée le 15 juin, et d'une hausse de 1,07 million de barils des réserves d'essence.

Si les chiffres officiels du Département américain de l'Energie (DoE), publiés mercredi, "confirment ces estimations de l'API, cela pourrait avoir un effet légèrement négatif sur les prix", avertissait M. Varga.

Les analystes interrogés par l'agence Dow Jones Newswires s'attendaient à ce que le DoE fasse état d'un recul de 1 million de barils des stocks américains de brut la semaine dernière, ainsi que d'une hausse de 400.000 barils des stocks d'essence et d'une progression de 700.000 barils des stocks de produits distillés (dont le gazole et le fioul de chauffage).

Toutefois, "la baisse des cours du brut était entravée par les attentes d'une annonce mercredi de nouvelles mesures d'assouplissement monétaire de la part de la Fed", à l'issue d'une réunion de deux jours de la banque centrale, soulignaient les experts de Commerzbank.

De telles mesures, destinées à soutenir l'activité et prenant notamment la forme d'injections de liquidités dans l'économie, ont pour effet de stimuler les investissements dans les matières premières, mais également de diluer la valeur du dollar.

Cet affaiblissement du billet vert est de nature à rendre plus attractifs les achats de brut libellés dans la monnaie américaine pour les investisseurs munis d'autres devises.

Les investisseurs digéraient par ailleurs un échec des négociations, lors d'une rencontre à Moscou lundi et mardi, entre l'Iran et le groupe 5+1 (Etats-Unis, Chine, France, Royaume-Uni, Russie et Allemagne) sur le programme nucléaire controversé de Téhéran. Les différentes parties doivent poursuivre leurs pourparlers le 3 juillet à Istanbul.

jq



(AWP / 20.06.2012 12h40)


Commenter Repli des cours, le marché s'interroge sur la Fed, attend les stocks US

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir


Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 26 avril 2017 à 18:12

Le pétrole stable après des données mitigées sur les réserve…

Londres: Les cours du pétrole se stabilisaient mercredi en fin d'échanges européens après la publication hebdomadaire des données officielles du Département américain...

mercredi 26 avril 2017 à 17:25

USA: baisse plus marquée que prévu des stocks de brut

New York: Les stocks de pétrole brut ont baissé plus fortement que prévu la semaine dernière aux Etats-Unis, selon les chiffres publiés...

mercredi 26 avril 2017 à 16:21

L'Arabie dit avoir déjoué une attaque du Yémen contre un sit…

Ryad: Les autorités saoudiennes ont annoncé mercredi avoir déjoué une tentative d'attaque par un bateau piégé, provenant d'une zone contrôlée par les...

mercredi 26 avril 2017 à 15:33

Le pétrole en baisse à New York, inquiétudes sur l'offre amé…

New York: Les cours du pétrole ont ouvert en baisse mercredi à New York, dans l'attente des chiffres hebdomadaires sur les stocks...

mercredi 26 avril 2017 à 12:15

Le pétrole se stabilise, les réserves américaines et Donald …

Londres: Les prix du pétrole se stabilisaient mercredi en cours d'échanges européens, peinant à remonter avant les données hebdomadaires du DoE, qui...

mercredi 26 avril 2017 à 07:21

Les cours du pétrole reculent légèrement en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés en légère baisse mercredi après l'annonce d'estimations d'une hausse des réserves américaines de brut.

mardi 25 avril 2017 à 21:04

Le pétrole termine en légère hausse mais reste déprimé

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont légèrement progressé mardi, ne parvenant guère à sortir de la torpeur dans laquelle ils...

mardi 25 avril 2017 à 18:13

Le pétrole recule un peu, le marché attend les réserves amér…

Londres: Les cours du pétrole repartaient à la baisse mardi en fin d'échanges européens, les marchés avançant au pas à la veille...

mardi 25 avril 2017 à 15:26

Sans élan, le pétrole stagne à l'ouverture à New York

New York: Le pétrole stagnait à l'ouverture à New York mardi, le marché se montrant peu enclin à la prise de risque...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite

L'Economie pétrolière illustrée

Le lundi 29 août 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

Découvrez en images quelques points clés de l'économie pétrolière en 2016. Des chiffres et graphiques impressionnants liés au commerce du pétrole ainsi que sa nécessité dans nos économies modernes. Consultez l'état du paysage économique pétrolier international résumé en 25 points :      La production de pétrole dans le monde      La demande mondiale      Top 5 des pays producteurs      Exportation mondiale du pétrole brut      Top 5 des exportateurs de pétrole      Importation du pétrole brut dans le monde      Top 5 des importateurs de pétrole brut      Pays au plus faible taux d'importation de pétrole      Réserves mondiales de pétrole     Les 5 plus grandes réserves de pétrole par...

Lire la suite