Menu
RSS
A+ A A-

Le cours ouvre en baisse à New York, bien moins cher qu'à Londres

prix-du-petroleNew York : Les prix du pétrole se repliaient jeudi à l'ouverture du marché à New York, le baril atteignant un différentiel de prix record avec le Brent échangé à Londres.

Vers 14H10 GMT (15H10 HEC), sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" pour livraison en mars s'échangeait à 86,41 dollars, en recul de 30 cents par rapport à la veille.

Le différentiel avec le cours du Brent, dont le prix de référence s'établissait à environ 102 dollars jeudi, atteignait ainsi de niveaux records, environ 16 dollars. Moins raffiné, il est pourtant traditionnellement moins cher que le pétrole texan.

"Les craintes du marché jouent principalement pour le Brent, que ce soit les inquiétudes sur la situation en Egypte, les rumeurs d'épuisement des réserves en Arabie saoudite, ou tous les problèmes de production rencontrés en mer du Nord", a expliqué Phil Flynn, de PFGBest Research.

Malgré la menace du pouvoir de faire intervenir l'armée en cas de "chaos", les manifestants restaient fortement mobilisés jeudi place Tahrir au Caire pour obtenir le départ du président Moubarak.

"L'Europe n'y arrive pas cette année du point de vue de l'offre. Le temps froid, la forte demande en provenance des marchés asiatiques maintiennent le marché en tension", a souligné Phil Flynn.

En revanche, aux Etats-Unis, les réserves sont pléthoriques, en particulier à Cushing, principal terminal pétrolier du pays situé dans l'Oklahoma (Sud).

Les chiffres hebdomadaires du département américain de l'Energie ont une nouvelle fois montré mercredi une augmentation des stocks de brut, même si elle a été légèrement moins forte que prévu.

"De nouveaux oléoducs en provenance du Canada, une production nationale en hausse combinée à une demande modeste, tout cela laisse le marché américain bien approvisionné", a noté Phil Flynn.

Dans son rapport mensuel publié jeudi, l'Agence internationale de l'Energie (AIE) a revu à la hausse sa demande mondiale.

Elle a par ailleurs remarqué que "s'il n'y avait pas d'évidence d'une menace direct pour le trafic (pétrolier) via le Canal de Suez, la situation met en lumière les préoccupations du marché sur une possible perturbation" de l'acheminement de brut. Deux facteurs haussiers, surtout pour le Brent.

ft

(AWP/10 février 2011 16h03)

Commenter Le cours ouvre en baisse à New York, bien moins cher qu'à Londres


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 17 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole, rassuré sur l'Opep, termine en nette hausse

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en nette hausse vendredi, porté par des propos rassurants du ministère saoudien de l'Energie sur...

vendredi 17 novembre 2017 à 18:11

Le pétrole dopé par l'optimisme du ministre saoudien de l'En…

Londres: Les cours du pétrole remontaient vendredi en fin d'échanges européens après des propos rassurants du ministre saoudien de l'Energie alors que...

vendredi 17 novembre 2017 à 15:21

Le pétrole ouvre en hausse à New York, le marché rassuré par…

New York: Le pétrole new-yorkais montait à l'ouverture vendredi, des propos du ministère saoudien de l'Energie rassurant les marchés sur la possibilité...

vendredi 17 novembre 2017 à 12:22

Le pétrole remonte, le soutien saoudien à l'accord sur la pr…

Londres: Les prix du pétrole étaient galvanisés vendredi en cours d'échanges européens par le ministre saoudien de l'Energie, qui a réaffirmé le...

vendredi 17 novembre 2017 à 09:24

Le pétrolier Rosneft, vecteur de la politique étrangère russ…

Moscou: De la Chine au Venezuela en passant par l'Irak, les affaires du pétrolier semi-public russe Rosneft ne sont jamais loin des...

vendredi 17 novembre 2017 à 06:48

Les cours du pétrole divergent en Asie

Singapour: Les cours du pétrole divergeaient vendredi en Asie dans un marché qui se demande si la forte production américaine ne va...

jeudi 16 novembre 2017 à 23:23

TransCanada: fuite de pétrole sur l'oléoduc Keystone aux USA

Montréal: L'opérateur canadien TransCanada a annoncé jeudi la fermeture provisoire de son oléoduc Keystone entre le Canada et les Etats-Unis en raison...

jeudi 16 novembre 2017 à 20:58

Se tournant de nouveau vers l'Opep, le pétrole recule à New …

NYC/Cours de clôture: Le pétrole new-yorkais s'est légèrement replié jeudi, les investisseurs se demandant si l'accord engageant l'Organisation des pays exportateurs de...

jeudi 16 novembre 2017 à 18:09

Le pétrole recule, la production américaine inquiète toujour…

Londres: Les cours du pétrole reculaient jeudi en fin d'échanges européens alors que la hausse des réserves américaines a renforcé le pessimisme...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite