Menu
RSS
A+ A A-

Le brut accentue sa baisse dans un marché toujours miné par l'Espagne

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole accentuaient leur repli mardi en cours d'échanges européens, dans un marché toujours miné par les inquiétudes sur l'Espagne, les investisseurs surveillaient par ailleurs les négociations sur le dossier iranien et attendaient une réunion de la Fed.

Vers 10H15 GMT (12H15 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en août, échangé sur l'IntercontinentalExchange (ICE) de Londres, valait 95,43 dollars, en baisse de 62 cents par rapport à la clôture de lundi.

Il est descendu vers 08H00 GMT à 94,44 dollars, son plus bas niveau depuis le 10 janvier 2011.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en juillet abandonnait 11 cents à 83,16 dollars.

La victoire à l'arraché de la droite pro-euro aux législatives en Grèce dimanche, qui éloigne temporairement le spectre d'une sortie du pays de la zone euro, n'a ainsi pas suffi à rassurer les marchés: "l'attention se porte désormais non plus sur la Grèce mais sur l'Espagne", soulignait Olivier Jakob, analyste de la société suisse Petromatrix.

De fait, "les cours du baril sont sous le coup de la hausse prononcée des taux obligataires espagnols, qui renforce les craintes de voir le pays avoir besoin d'un plan de sauvetage massif" après l'aide internationale déjà accordée à son secteur bancaire, observaient les analystes du cabinet viennois JBC Energy.

Signe de la défiance des investisseurs, les taux de rendement des obligations à 10 ans espagnoles ont franchi lundi le seuil de 7%, pour la première fois depuis l'entrée du pays dans la zone euro, un niveau considéré par beaucoup comme ingérable à moyen terme.

"Avec un tel taux, ce ne sont pas seulement les banques espagnoles qui auront besoin d'un plan de sauvetage", mais le pays tout entier, estimait M. Jakob.

Par ailleurs, si Madrid est parvenu à lever mardi 3,040 milliards d'euros à 12 et 18 mois, un montant légèrement supérieur à l'objectif, il a dû concéder des taux d'intérêt en très forte hausse.

Le marché faisait par ailleurs montre de prudence avant le début mardi une réunion de deux jours du comité de politique monétaire de la Réserve fédérale américaine (Fed), alors que la reprise économique aux Etats-Unis, premier pays consommateur de brut, montre des signes de ralentissement.

"Certains opérateurs s'attendent toujours à des mesures de soutien de l'institution à l'économie, capables de donner un coup de fouet aux marchés financiers", indiquait M. Jakob.

Les investisseurs étaient de surcroît attentifs à la poursuite mardi des négociations, entamées la veille à Moscou, entre l'Iran et le groupe 5+1 (Etats-Unis, Chine, France, Royaume-Uni, Russie et Allemagne) sur le programme nucléaire controversé de Téhéran.

Les discussions se sont interrompues lundi sur le constat de positions "difficilement compatibles" selon l'expression du vice-ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Riabkov. Les grandes puissances cherchent à faire céder l'Iran sur son programme nucléaire, qu'elles soupçonnent d'avoir des visées militaires, en échange d'un allègement des sanctions internationales contre Téhéran.

Un embargo de l'Union européenne (UE) contre le brut iranien, décidé en janvier, doit entrer entièrement en vigueur au 1er juillet.

cha



(AWP / 19.06.2012 12h46)


Commenter Le brut accentue sa baisse dans un marché toujours miné par l'Espagne


La Compagnie pétrolière Espagnole Repsol

Alaska: Repsol annonce la découverte d'un gisement de 1,2 milliard de bar…

jeudi 09 mars 2017

Madrid: La compagnie pétrolière espagnole Repsol a annoncé jeudi avoir découvert un gisement de pétrole en Alaska d'environ 1,2 milliard de barils de brut "récupérables".


-Toute l'actualité de la compagnie pétrolière Repsol

Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 19 septembre 2017 à 18:08

Le pétrole baisse un peu en attendant les stocks américains

Londres: Les cours du pétrole repartaient en petite baisse mardi en fin d'échanges européens, mais continuaient de n'osciller que faiblement autour de...

mardi 19 septembre 2017 à 15:43

Libye: blocage d'un oléoduc qui achemine du carburant à Trip…

Tripoli: Un groupe armé a fermé lundi un oléoduc qui approvisionne en essence la capitale libyenne, causant une pénurie de carburant et...

mardi 19 septembre 2017 à 15:37

Le pétrole ouvre en hausse à New York, au-dessus de 50 dolla…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York progressait légèrement à l'ouverture mardi, juste au-dessus du seuil des...

mardi 19 septembre 2017 à 12:42

Le pétrole monte un peu dans un marché sans élan

Londres: Les prix du pétrole montait un peu mardi en cours d'échanges européens, mais le marché restait dans l'ensemble sans grande direction...

mardi 19 septembre 2017 à 06:53

Le pétrole mitigé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole évoluaient dans des marges étroites mardi en Asie dans l'attente du rapport sur le niveau des stocks...

lundi 18 septembre 2017 à 21:02

Le pétrole bute à nouveau à New York sur la barre des 50 dol…

NYC/Cours de clôture: Le prix du pétrole coté à New York a terminé en légère hausse lundi, butant sur le seuil symbolique...

lundi 18 septembre 2017 à 18:13

Le pétrole baisse un peu après la hausse de la semaine derni…

Londres: Les cours du pétrole baissaient un peu lundi en fin d'échanges européens, souffrant de quelques prises de bénéfices après les sommets...

lundi 18 septembre 2017 à 15:34

Le pétrole new-yorkais, nerveux face au seuil des 50 dollars…

New York: Le prix du baril pétrole coté à New York a débuté la séance en légère baisse lundi, les investisseurs faisant...

lundi 18 septembre 2017 à 12:39

Le pétrole évolue sans grande direction après une forte haus…

Londres: Les prix du pétrole peinaient à accrocher un cap lundi en cours d'échanges européens, mais restaient tout de même proche de...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite