Menu
RSS
A+ A A-

Un baril à 110 USD, pas une menace pour l'économie mondiale (Opep)

prix-du-petrole Vienne Vienne : Un baril à 110 dollars ne représenterait "pas une menace pour la croissance économique mondiale", a estimé vendredi le secrétaire de l'Opep Abdallah el-Badri, au lendemain d'une réunion du cartel dominée par les inquiétudes sur la récente dégringolade des cours.

"Un baril à 110 dollars ne représente pas une menace pour la croissance économique mondiale", a-t-il indiqué lors d'une rencontre avec la presse au siège viennois de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole.

Les ministres de l'Opep, qui pompent environ un tiers de l'offre mondiale d'or noir, se sont entendus jeudi pour reconduire le plafond de production décidé en décembre, fixant à 30 millions de baril par jour (mbj) l'offre totale du cartel, en vue d'enrayer la récente dégringolade des cours.

Après avoir plongé de quelque 30 dollars en trois mois face aux difficultés de l'économie mondiale, le prix du Brent évoluait cette semaine autour de 97 dollars, et une partie des ministres de l'Opep a exprimé cette semaine le souhait de voir remonter les prix au-dessus de 100 dollars.

"Tout le monde doit respecter" le plafond de production, alors que la production des Etats membres "a dépassé de 1,6 mbj" cette limite en mai, a déclaré M. el-Badri.

"Il faudra du temps (...) il ne faut pas s'attendre" à un retour de la production de l'Opep au niveau de 30 mbj "avant juillet", a-t-il ajouté.

"Mais les pays sont chacun responsables de leur propre production, je ne veux pas intervenir", a-t-il insisté.

L'Iran et le Venezuela, les membres les plus conservateurs du cartel, avaient dénoncé cette semaine l'"excès de production" des pays du Golfe, qu'ils accusent de déstabiliser le marché.

Le secrétaire général de l'Opep a rappelé vendredi que le plafond de production des 30 mbj correspondait à l'offre totale des Etats membres en novembre 2011, mais que ceux-ci s'étaient engagés en décembre à faire collectivement place au retour rapide de la production libyenne après la fin de la guerre civile dans le pays.

M. el-Badri n'a en revanche pas indiqué si la question des sanctions internationales contre l'Iran, en réponse au programme nucléaire controversé de Téhéran, avait été abordée lors de la réunion de jeudi.

"Nous sommes une organisation économique, pas politique, et il s'agit d'un problème politique", a-t-il simplement commenté.

rp



(AWP / 15.06.2012 14h01)


Commenter Un baril à 110 USD, pas une menace pour l'économie mondiale (Opep)


Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 23 novembre 2017 à 12:33

Le pétrole recule un peu, marché fermé aux états-Unis

Londres: Les prix du pétrole baissait légèrement jeudi en cours d'échanges européens, dans une séance atone alors que les marchés resteront fermés...

jeudi 23 novembre 2017 à 12:15

Appel à la grève de la CGT pétrole: mouvement diversement su…

Paris: L'appel à la grève de la CGT pétrole pour "préserver" la convention collective de la branche, remise en cause selon elle...

jeudi 23 novembre 2017 à 06:11

Le pétrole baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, jeudi en Asie, après la forte hausse de la veille, alors que...

jeudi 23 novembre 2017 à 03:33

Pétrole : un cousin de Chavez nommé à la tête de Citgo, fili…

Caracas: Le président vénézuélien Nicolas Maduro a nommé mercredi un cousin de l'ancien dirigeant Hugo Chávez comme président de Citgo, filiale américaine...

mercredi 22 novembre 2017 à 21:10

Le pétrole new-yorkais termine au plus haut depuis juillet 2…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à londres a terminé en forte hausse mercredi, profitant d'une baisse hebdomadaire...

mercredi 22 novembre 2017 à 18:13

Le pétrole profite de la baisse des réserves de brut aux Eta…

Londres: Les cours du pétrole montaient mercredi en fin d'échanges européens, profitant de la baisse des réserves de brut des Etats-Unis la...

mercredi 22 novembre 2017 à 17:16

USA: baisse des stocks de brut et nouveau record de producti…

New York: Les stocks de pétrole brut ont baissé aux Etats-Unis la semaine dernière après deux semaines de hausse surprise de suite...

mercredi 22 novembre 2017 à 15:31

Le pétrole avance, anticipant une baisse des réserves de bru…

New York: Le pétrole new-yorkais a ouvert la séance en hausse mercredi, poussé par la perspective d'une baisse des réserves hebdomadaires de...

mercredi 22 novembre 2017 à 12:18

Le pétrole monte, les réserves de brut des états-Unis auraie…

Londres: Les prix du pétrole montaient mercredi en cours d'échanges européens alors que la fédération américaine professionnelle de l'API a estimé que...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite