Menu
RSS
A+ A A-

Opep: des ministres dénoncent un "excès de production" sur le marché

prix-du-petrole Vienne Vienne : Plusieurs ministres de l'Opep, mécontents de la récente chute des cours du pétrole, se sont inquiétés mercredi d'un "excès de production" sur le marché mondial, mettant en cause la forte hausse de l'offre saoudienne, au début d'une rencontre hantée également par le dossier iranien.

"Je pense clairement qu'il y a une surproduction actuellement sur le marché" du brut, a indiqué le ministre équatorien Wilson Pastor-Morris, avant le début d'un séminaire qui réunit mercredi et jeudi à Vienne les douze ministres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep).

Le ministre libyen du pétrole Abdurahmane Ben Yazza a aussitôt abondé dans ce sens, estimant à 1,8 million de barils par jour (mb/j) l'excès d'offre sur le marché, tandis que son homologue vénézuélien Rafael Ramirez avait évoqué la veille une surproduction de 3 mb/j.

Les membres les plus conservateurs du cartel, l'Iran et le Venezuela, sont vent debout contre les pays du Golfe, Arabie saoudite en tête, qu'ils accusent d'avoir fortement grossi sa production au cours des derniers mois, contribuant à la dégringolade des cours du baril, qui ont perdu 25% en deux mois.

De fait, alors que l'Opep avait fixé en décembre un plafond de production de 30 millions de barils par jour (mb/j) pour l'ensemble de ses membres, leur offre totale est montée en mai à 31,86 mb/j, selon des chiffres de l'Agence internationale de l'Energie (AIE) publiés mercredi.

L'Arabie saoudite a fortement augmenté son offre depuis décembre, passant de 9,45 mb/j à plus de 10 mb/j en mai, mettant en avant les difficultés de l'économie mondiale et le fort repli de la production iranienne - tombée à son plus bas niveau depuis 20 ans en raison des sanctions internationales.

Malgré ces fortes divergences entre les pays producteurs, le secrétaire général Abdallah el-Badri s'est dit "certain que les Etats membres arriveront à un consensus" sur le niveau de production lors de leur réunion à huis clos jeudi.

M. Pastor-Morris comme M. Ramirez ont indiqué qu'ils allaient défendre un meilleur respect du plafond de production décidé en décembre, tandis que le ministre koweïtien Abdulaziz Hussain a confié s'attendre à un maintien du statu quo.

Ali al-Nouaïmi, le puissant ministre saoudien du Pétrole, esquivait mercredi les questions des journalistes après avoir annoncé ce week-end dans un entretien à la Gulf Oil Review qu'un relèvement du plafond de production "était nécessaire", puis indiqué mardi qu'il s'agissait d'une simple possibilité.

"Le marché peut être clairement défini comme +mieux approvisionné+, mais parler d'un +sur-approvisionnement+ semble bien exagéré, en raison de la myriade d'incertitudes que nous réserve l'été prochain", a jugé de son côté l'AIE, bras énergétique des pays consommateurs, dans son rapport mensuel.

Outre les incertitudes économiques, dominées par la crise en zone euro, le séminaire viennois de l'Opep était hanté par les incertitudes géopolitiques: Téhéran subit ces derniers mois un net durcissement des sanctions financières internationales en raison de son programme nucléaire controversé, et un embargo de l'Union européen (UE) sur le brut iranien doit être mis en place au 1er juillet.

Ces sanctions "vont conduire à déstabiliser le marché et à provoquer finalement des violents mouvements des prix", a averti mercredi le ministre iranien du pétrole Rostam Ghasemi.

Abdallah el-Badri s'est dit "opposé à 100% à tout embargo contre un des Etats membres", d'autant plus qu'il s'agit là du deuxième plus gros producteur du cartel.

"Restreindre drastiquement l'approvisionnement en pétrole (iranien) ne fait que compliquer la situation (pour les pays consommateurs) à un moment où l'économie de l'Union européenne est en danger", a de son côté rappelé M. Ramirez, qui a indiqué prendre la défense d'un "pays ami".

rp



(AWP / 13.06.2012 15h10)


Commenter Opep: des ministres dénoncent un "excès de production" sur le marché


La Production de pétrole dans le monde


mardi 21 novembre 2017

Norvège: production pétrolière plus faible que prévu en octo…

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a augmenté en octobre, mais ressort en deçà des...

mardi 14 novembre 2017

Pétrole: l'AIE révise légèrement à la baisse l'augmentation …

Paris: L'Agence internationale de l'énergie (AIE) a annoncé mardi qu'elle révisait légèrement à la baisse ses prévisions de croissance de la demande...

lundi 13 novembre 2017

L'Irak veut plus que doubler la production de pétrole à Kirk…

Kirkouk (irak): Le ministre irakien du Pétrole Jabbar al-Louaïbi a affirmé lundi vouloir plus que doubler la production de pétrole de Kirkouk...

lundi 13 novembre 2017

Pétrole: les signes d'un rééquilibrage se confirment (Opep)

Paris: Le marché pétrolier montre des "signes croissants" de "rééquilibrage", a jugé lundi l'Opep, qui a une nouvelle fois révisé ses prévisions...

lundi 13 novembre 2017

Pétrole: la durée de prolongation d'un accord Opep/non-Opep…

Abou Dhabi (Emirats arabes unis): Les pays producteurs de pétrole devraient prolonger à l'unanimité fin novembre un accord de réduction de la...

mardi 07 novembre 2017

Pétrole: l'Opep prévoit une production américaine vigoureuse

Paris: La production de pétrole aux Etats-Unis va fortement progresser ces prochaines années, prévoit l'Opep, qui doit prochainement décider si elle va...

jeudi 26 octobre 2017

Pétrole: le prince héritier saoudien pour la réduction de la…

Ryad: Le puissant prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane s'est déclaré en faveur d'une extension au-delà de mars 2018 d'un accord entre...

samedi 21 octobre 2017

Pétrole: l'Irak accroît sa production dans le sud (ministre)

Bagdad: L'Irak a accru depuis samedi de 200.000 barils par jour sa production pétrolière dans le sud du pays pour compenser celle...

jeudi 19 octobre 2017

Norvège: la production pétrolière recule en septembre

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a sensiblement reculé en septembre à cause de travaux...


-Voir toutes les actualités de la production de pétrole

Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 21 novembre 2017 à 12:16

Le pétrole remonte, le marché hésite avant Thanksgiving

Londres: Les prix du pétrole remontaient mardi en cours d'échanges européens dans un marché peu actif alors que les échanges seront interrompus...

mardi 21 novembre 2017 à 10:59

Fin des hydrocarbures: pas d'accord entre députés et sénateu…

Paris: Pas d'accord: les députés et les sénateurs ont échoué mardi à trouver une version commune du projet de loi sur la...

mardi 21 novembre 2017 à 10:39

Norvège: production pétrolière plus faible que prévu en octo…

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a augmenté en octobre, mais ressort en deçà des...

mardi 21 novembre 2017 à 06:01

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Le pétrole rebondissait mardi en Asie, mais les gains demeuraient limités avant une réunion de l'Opep au cours de laquelle le...

lundi 20 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole baisse à dix jours d'une réunion stratégique de l…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en baisse lundi, les investisseurs se montrant prudents...

lundi 20 novembre 2017 à 18:44

Les prix des carburants toujours en hausse en France

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont continué d'augmenter la semaine dernière, selon des chiffres publiés lundi.

lundi 20 novembre 2017 à 18:36

USA: Dernier obstacle franchi pour la construction de l'oléo…

Chicago: La construction de l'oléoduc Keystone XL, qui divise aux Etats-Unis défenseurs de l'environnement et partisans du développement des ressources énergétiques, a...

lundi 20 novembre 2017 à 18:35

Le pétrole recule à dix jours de la réunion de l'Opep

Londres: Les cours du pétrole reculaient lundi en fin d'échanges européens alors que l'avenir de l'accord de réduction de la production sera...

lundi 20 novembre 2017 à 15:48

Le pétrole new-yorkais, en baisse, le regard tourné vers une…

New York: Le pétrole new-yorkais baissait peu après l'ouverture lundi, les marchés hésitant à dix jours d'une réunion de l'Organisation des pays...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite