Menu
RSS
A+ A A-

Le brut monte mais le marché reste prudent avant la réunion de l'Opep

prix-du-petrole Londres Londres : Les cours du pétrole progressaient légèrement mercredi en cours d'échanges européens, mais la prudence restait de mise dans l'attente de la réunion de l'Opep et avant le rapport hebdomadaire sur les réserves de pétrole des Etats-Unis.

Vers 10H30 GMT (12H30 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juillet coté sur l'IntercontinentalExchange (ICE) de Londres valait 97,56 dollars, en hausse de 42 cents par rapport à la clôture de mardi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance gagnait 6 cents à 83,38 dollars, après être tombé la veille à 81,07 dollars, un plus bas depuis huit mois.

Le marché attend la réunion cruciale de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) mercredi et jeudi à Vienne.

Confrontés à la récente chute des cours du baril, tombés sous 100 dollars début juin à Londres pour la première fois depuis huit mois, les ministres des pays de l'Opep vont ainsi se retrouver à Vienne avec des visions très contrastées sur l'état du marché.

Plusieurs membres du cartel ont affiché leurs divergences: le Venezuela dénonce, comme l'Iran, "la surproduction des pays du Golfe" alors que l'Arabie saoudite insiste sur la nécessité de bien approvisionner le marché.

De plus, le ralentissement de l'économie mondiale renforce le risque d'un "effondrement" de la demande pétrolière, a estimé mercredi le ministre vénézuélien du Pétrole Rafael Ramirez, qualifiant de "nécessité" une stabilisation des prix du baril "au-dessus de 100 dollars".

De son côté, l'Agence internationale de l'énergie (AIE) a estimé mercredi que le marché du pétrole est certes "mieux approvisionné" que ces derniers mois mais il n'y a pas encore de surplus, car les prix restent élevés et les incertitudes nombreuses.

Dans son rapport mensuel, l'AIE a révisé à la baisse de 0,1 million de barils par jour (mb/j) sa prévision de demande mondiale de pétrole pour 2012, à 89,9 mb/j, en raison d'un tableau économique qui "s'assombrit".

Pour David Hufton, analyste du cabinet PVM, la morosité ambiante devrait pousser l'Opep à discuter d'une réduction de sa production.

Mais pour les analystes de Saxo Banque, "les investisseurs se montraient anxieux" car le ministre saoudien du pétrole, Ali al-Nouaïmi, a évoqué, "ce week-end, l'hypothèse d'une besoin d'augmentation des quotas de production", qui pèserait lourdement sur les prix.

Sur le plan de la demande, les investisseurs guettaient mercredi le rapport hebdomadaire du Département américain de l'Energie (DoE) sur les réserves du plus gros consommateur d'or noir au monde.

Selon les analystes interrogés par l'agence Dow Jones Newswires, le DoE devrait faire état d'un deuxième recul hebdomadaire consécutif des réserves de brut, en baisse de 1,6 million de barils, après avoir atteint en mai un record en 22 ans.

Les stocks d'essence devraient avoir grimpé de 600'000 barils tandis que ceux de produits distillés (dont le gazole et le fioul de chauffage) devraient s'être étoffés de 900'000 barils.

Mais l'attention des investisseurs restait largement concentré sur la situation en zone euro alors que la Grèce se prépare à un nouveau scrutin législatif dimanche, qui pourrait voir la victoire de la gauche radicale grecque, opposée aux plans d'austérité voulus par les bailleurs de fonds du pays.

Les investisseurs craignent qu'Athènes n'honore pas son engagement à poursuivre les réformes et que le pays ne soit contraint à terme à quitter la zone euro.

rp



(AWP / 13.06.2012 13h01)


Commenter Le brut monte mais le marché reste prudent avant la réunion de l'Opep


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 16 janvier 2018 à 12:38

Le pétrole affaibli par une remontée du dollar

Londres: Les prix du pétrole reculaient mardi en cours d'échanges européens, après avoir atteint la veille de nouveaux plus hauts depuis trois...

mardi 16 janvier 2018 à 03:34

Le pétrole en ordre dispersé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole évoluaient en ordre dispersé, mardi matin en Asie, le Brent refluant après avoir enfoncé lundi la barre...

lundi 15 janvier 2018 à 19:20

Le pétrole new-yorkais toujours au plus haut depuis fin 2014

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York a inscrit lundi à la clôture un nouveau plus haut depuis décembre 2014...

lundi 15 janvier 2018 à 18:14

Le pétrole monte avec la faiblesse du dollar

Londres: Les cours du pétrole repoussaient lundi en fin d'échanges européens leurs plus hauts depuis plus de trois ans notamment grâce à...

lundi 15 janvier 2018 à 17:32

Les prix des carburants ont poursuivi leur hausse en France

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont continué leur progression la semaine dernière, selon des chiffres officiels publiés...

lundi 15 janvier 2018 à 15:33

Le pétrole ouvre en légère hausse à New York

New York: Le prix du pétrole coté à New York ouvrait en légère hausse lundi, soutenu par la baisse du dollar et...

lundi 15 janvier 2018 à 13:01

Total verse près de 2 mds USD à Petrobras pour se renforcer …

Paris: Le géant pétrolier Total a indiqué lundi avoir versé près de 2 milliards de dollars (1,6 million d'euros) à Petrobras dans...

lundi 15 janvier 2018 à 12:14

Le pétrole stable, le marché hésite après de récents sommets

Londres: Les prix du pétrole se stabilisaient lundi en cours d'échanges européens mais restaient proches de leurs récents sommets alors que plusieurs...

lundi 15 janvier 2018 à 11:34

Chine: la catastrophe écologique menace après le naufrage d…

Pékin: Le mastodonte gît au fond de l'eau, mais en surface la mer a continué à brûler: le naufrage du pétrolier iranien...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En novembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En novembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+9,0 % sur un mois, après +5,2 %). Les prix en euros des autres matières premières importées augmentent également (+1,0 % après −1,1 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En novembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros continue d'augmenter (+9,0 % après +5,2 % en août), à 53 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est comparable (+8,9 % après +3,8 %), le taux de change étant resté quasi...

Lire la suite

En octobre 2017, le prix du pétrole poursuit sa hausse

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,2 % après +5,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées diminuent (−1,1 % après −2,3 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En octobre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,2 % après +5,9 % en août), à 49 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu moins marquée (+3,8 % après +6,9 %), l'euro s'étant légèrement déprécié au cours du...

Lire la suite

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite