Menu
RSS
A+ A A-

Opep: "danger imminent" d'effondrement de la demande de brut (Venezuela)

prix-du-petrole Vienne Vienne : Le ralentissement de l'économie mondiale renforce le risque d'un "effondrement" de la demande pétrolière, a estimé mercredi le ministre vénézuélien du Pétrole Rafael Ramirez, qualifiant de "nécessité" une stabilisation des prix du baril "au-dessus de 100 dollars".

"Le système capitaliste connaît une crise profonde", et le ralentissement de la croissance dans les pays consommateurs "a transformé en menace claire et imminente la possibilité d'un effondrement de la demande mondiale de pétrole", a indiqué M. Ramirez, en ouverture du 5e séminaire de l'Opep à Vienne.

Les ministres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) sont réunis mercredi et jeudi au Palais Hofburg, aux côtés de représentants des pays consommateurs et de membres de l'industrie pétrolière.

"Des prix stables au-dessus de 100 dollars représentent le minimum nécessaire pour que les ressources pétrolières continuent" d'être développées et "pour approvisionner rapidement le marché" quand il en a besoin, a ajouté Rafael Ramirez.

Le cours du baril de Brent coté à Londres a dégringolé de 25% depuis fin mars, sombrant début juin sous 100 dollars, au plus bas depuis près d'un an et demi.

Sur la même ligne que l'Iran, le ministre vénézuélien avait fermement condamné mardi la forte hausse de la production ces derniers mois dans les pays du Golfe, accusant notamment la "surproduction" de l'Arabie saoudite de tirer les prix du baril vers le bas.

M. Ramirez a aussi dénoncé mercredi les critiques des pays consommateurs contre l'Opep, souvent accusée de laisser s'envoler les prix du brut.

Alors que l'offre de pétrole dans les pays en-dehors de l'Opep "ne se développe pas assez vite", "les projets de développement (dans les pays du cartel) se heurtent au refus persistant des pays consommateurs et des compagnies pétrolières de payer aux pays le juste prix" pour leurs ressources naturelles, a insisté le ministre sud-américain.

Il a ensuite une nouvelle fois condamné les sanctions internationales contre l'Iran, alors qu'un embargo total de l'Union européenne contre le brut iranien doit être mis en place à partir du 1er juillet.

"Malheureusement, les sanctions, les menaces et même l'agression militaire sont devenus des outils habituels pour résoudre des différends internationaux, et singulièrement ceux liés au pétrole", a-t-il déploré.

jq



(AWP / 13.06.2012 11h17)


Commenter Opep: "danger imminent" d'effondrement de la demande de brut (Venezuela)


Le pétrole au Vénézuela


lundi 11 septembre 2017

Le Vénézuélien Maduro à Alger, avec le pétrole au coeur des …

Alger: Le président vénézuélien Nicolas Maduro a entamé lundi une visite officielle de 24 heures en Algérie, avec au menu la question...

samedi 09 septembre 2017

Venezuela: Maduro veut vendre du pétrole en devises autres q…

Caracas: Le président vénézuélien Nicolas Maduro a annoncé vendredi son intention de vendre pétrole et autres matières premières ou métaux dans des...

mardi 05 septembre 2017

Venezuela: endetté et délabré, le secteur pétrolier à l'agon…

Caracas: Appauvrie et criblée de dettes vis-à-vis de ses créanciers russes et chinois, la compagnie pétrolière d'Etat PDVSA, autrefois vache à lait...


-Voir toutes les nouvelles du pétrole au Vénézuela

Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 26 septembre 2017 à 16:07

Le pétrole, sous l'effet de prises de bénéfices, ouvre en ba…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York reculait mardi à l'ouverture après être monté la veille à...

mardi 26 septembre 2017 à 12:27

Le pétrole recule de son plus haut en deux ans à Londres

Londres: Les prix du pétrole reculaient mardi en cours d'échanges européens, reprenant leur souffle après leur bond de la veille provoqué par...

mardi 26 septembre 2017 à 05:58

Le pétrole continue de grimper en Asie

Singapour: Les prix du pétrole continuaient sur leur lancée mardi en Asie et grimpaient à des plus hauts de plusieurs mois, sous...

lundi 25 septembre 2017 à 21:17

Le pétrole termine au plus haut en deux ans à Londres et en …

NYC/Cours de clôture: Les prix du pétrole cotés à New York et à Londres ont terminé lundi au plus haut depuis deux...

lundi 25 septembre 2017 à 18:41

Loi hydrocarbures: Hulot défend "l'axe principal" …

Paris: La loi sur l'interdiction de la production d'hydrocarbures est "l'axe principal" du plan climat du gouvernement, a défendu lundi le ministre...

lundi 25 septembre 2017 à 18:12

Le pétrole grimpe avec le référendum du Kurdistan irakien

Londres: Les cours du pétrole montaient nettement lundi en fin d'échanges européens, les investisseurs craignant que le référendum du Kurdistan irakien sur...

lundi 25 septembre 2017 à 15:48

Frontières et pétrole: Erdogan veut sanctionner les kurdes d…

Istanbul: Le président turc Recep Tayyip Erdogan, furieux contre le référendum d'indépendance au Kurdistan irakien, a annoncé lundi une prochaine fermeture de...

lundi 25 septembre 2017 à 15:19

Le pétrole, surveillant le Kurdistan irakien, ouvre en hauss…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York montait lundi à l'ouverture, aidé par des propos du président...

lundi 25 septembre 2017 à 12:40

Le pétrole monte encore, l'Opep pourrait prolonger son accor…

Londres: Les prix du pétrole montaient lundi en cours d'échanges européens, les analystes se satisfaisant du ton optimiste adopté par des responsables...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite