Menu
RSS
A+ A A-

Le brut efface ses gains dans un marché nerveux

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole se repliaient lundi en fin d'échanges européens, effaçant les gains enregistrés plus tôt grâce à l'annonce d'un plan d'aide à l'Espagne, dans un marché toujours miné par les craintes persistantes sur la zone euro et nerveux avant une réunion de l'Opep.

Vers 16H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juillet valait 99,55 dollars sur l'IntercontinentalExchange (ICE) de Londres, en baisse de 92 cents par rapport à la clôture de vendredi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance perdait 65 cents à 83,45 dollars.

Les prix du baril ont grimpé jusqu'en début d'échanges américains, dans un marché dopé par l'annonce d'un plan d'aide aux banques espagnoles, pouvant atteindre 100 milliards d'euros, conclu samedi par les 17 ministres de la zone euro lors d'une réunion téléphonique.

"Cette annonce a conforté les espoirs de voir le secteur bancaire espagnol soutenu, et enrayée l'aggravation de la contagion de la crise de la dette" dans la zone euro, soulignait David Morrison, analyste du courtier GFT Markets.

Le marché du pétrole a par ailleurs bénéficié des chiffres solides des importations chinoises pour mai, publiés dimanche. Le deuxième pays consommateur de brut a importé environ 6 millions de barils par jour en mai, un chiffre record, en hausse de 18% par rapport au mois de mai 2011.

Cependant, "le ton positif du marché s'est évaporé rapidement après l'ouverture des marchés américains, car les inquiétudes sur la zone euro persistent", notait M. Morrison.

"La volatilité continue de dominer" les prix, soulignaient de leur côté les analystes du courtier PVM, estimant que, en dépit de l'aide à l'Espagne, "la zone euro n'est clairement pas sortie d'affaire" et que les opérateurs devraient tourner leur attention vers le scrutin législatif grec du 17 juin.

Les investisseurs redoutent notamment qu'une victoire des partis anti-austérité en Grèce ne précipite une sortie du pays de la zone euro.

Par ailleurs, "la pression sur les cours du pétrole s'est renforcée après des déclarations du ministre saoudien du Pétrole Ali al-Nouaïmi (au journal Gulf Oil Review, ndlr) indiquant que" l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) nécessite un plafond de production plus élevé, ajoutait David Morrison.

Les ministres des 12 pays de l'Opep se réunissent jeudi à Vienne, pour discuter du maintien de leur plafond de production, fixé depuis décembre à 30 millions de barils par jour pour l'ensemble du cartel.

Ce plafond est actuellement largement dépassé, notamment en raison d'une forte hausse de l'offre de l'Arabie saoudite, le premier producteur au sein de l'Opep.

Les autres membres du cartel pourraient ainsi demander à l'Arabie saoudite de baisser sa production, afin de se conformer aux quotas et d'enrayer la récente forte baisse des cours, qui évoluaient encore en février à plus de 120 dollars, estimaient des analystes.

De plus, "le ton de cette réunion sera très différent si les prix continuent de se renforcer au-delà de 100 dollars le baril" à Londres, une fois digérée l'annonce du plan d'aide à l'Espagne, "ou bien si les prix rechutent autour de 95 dollars", leur niveau le plus bas depuis janvier 2011 atteint le 4 juin, indiquaient les experts de PVM.

sm



(AWP / 11.06.2012 18h30)


Commenter Le brut efface ses gains dans un marché nerveux


Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 25 septembre 2017 à 05:23

Le pétrole à la hausse en Asie avant l'Opep

Singapour: Les cours du pétrole reculaient lundi en Asie après une réunion de l'Opep qui s'est terminée sans engagement tangible sur une...

dimanche 24 septembre 2017 à 20:50

Kurdistan: Bagdad demande aux pays de ne traiter qu'avec lui…

Bagdad: Le gouvernement irakien a demandé dimanche à tous les pays de ne traiter qu'avec lui pour les transactions pétrolières après la...

vendredi 22 septembre 2017 à 21:00

Sans surprise du côté de l'Opep, le pétrole termine en hauss…

NYC/Cours de clôture: Le prix du baril de pétrole coté à New York a légèrement progressé vendredi après une réunion de l'Organisation...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:39

Exploration de pétrole en Guyane, Alexandre se félicite, les…

Paris: Le président de la collectivité territoriale de Guyane (CTG) Rodolphe Alexandre s'est félicité vendredi dans un communiqué de la prolongation jeudi...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:05

Le pétrole tente de se reprendre, peu surpris par l'Opep

Londres: Les prix du pétrole tentaient timidement de relever la tête vendredi en fin d'échanges européens, après une réunion encourageante des pays...

vendredi 22 septembre 2017 à 16:44

Total: accord avec Chevron pour explorer dans le Golfe du Me…

Paris: Le groupe pétrolier et gazier français Total a annoncé vendredi avoir signé un accord avec l'américain Chevron pour explorer en eau...

vendredi 22 septembre 2017 à 15:22

Le pétrole, scrutant une réunion de l'Opep, ouvre en baisse …

New York: Les cours du pétrole coté à New York reculaient à l'ouverture vendredi alors que l'Organisation des pays exportateurs de pétrole...

vendredi 22 septembre 2017 à 13:46

Pétrole: Moscou favorable à la poursuite de l'entente avec l…

Vienne: Le ministre russe de l'Energie Alexandre Novak s'est dit favorable à la poursuite d'une action "concertée" avec l'Opep sur le pétrole...

vendredi 22 septembre 2017 à 12:25

Le pétrole stable sur fond de consultations à l'Opep

Londres: Les prix du pétrole étaient peu ou prou stables vendredi en cours d'échanges européens, les investisseurs attendant des indices en provenance...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite