Menu
RSS
A+ A A-

Le brut chute à l'ouverture à New York: pessimisme généralisé

prix-du-petrole New York New York : Les cours du pétrole ont ouvert en forte baisse vendredi à New York, le marché cédant au pessimisme, entre surproduction, demande vacillante et perspectives économiques sombres.

Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en juillet chutait vers 13H15 GMT de 2,19 dollars par rapport à la clôture de jeudi, à 82,63 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

"La reprise à la hausse des cours de pétrole semble toucher à sa fin", a constaté Commerzbank.

A l'origine de ce mouvement de repli, trois grands développements, a indiqué Andy Lipow, de Lipow Oil Associates.

Le premier: après le discours devant une commission du Congrès jeudi du président de la Réserve fédérale Ben Bernanke, le marché "ne s'attend plus à une mesure d'assouplissement monétaire aux Etats-Unis", ce qui aurait relancé la consommation, a indiqué l'analyste.

D'autre part, après avoir salué la décision de Pékin de baisser, à compter de vendredi, de 0,25 point de pourcentage les taux d'intérêt de référence sur les emprunts et les dépôts à un an, les investisseurs américains interprétaient négativement cette décision.

"C'est négatif, car cela traduit un ralentissement de l'économie chinoise plus fort qu'anticipé", a expliqué Andy Lipow.

Enfin, à ce contexte d'effritement de la demande, s'ajoute les volumes records des stocks américains, qui évoluent depuis trois semaines à des sommets depuis l'été 1990.

"Les stocks sont à un niveau record alors que les pays de l'Opep (Organisation des pays exportateurs de pétrole) continuent à pomper plus que leurs quotas", a déploré M. Lipow.

Les douze membres du cartel se réunissent le 14 juin à Vienne alors que plusieurs voix réclament l'abaissement du quota fixé en décembre à 30 mb/j pour l'offre conjuguée de ses douze membres.

"Ils dépassent ce quota, ils devraient décider d'arrêter la sur-production, mais je ne suis pas convaincu, je pense qu'ils vont prendre une position attentiste", a dit M. Lipow.

Les opérateurs surveillaient par ailleurs l'évolution des stocks de Cushing, en Oklahoma (sud des Etats-Unis), trois semaines après l'entrée en vigueur d'un oléoduc devant délester le premier terminal pétrolier des Etats-Unis.

Les volumes ont crû de 926.000 barils, ce qui est "une déception", a souligné Commerzbank. "Jusqu'à maintenant cela n'a aucunement permis de soulager la situation" de saturation des réserves.

Pour beaucoup d'analystes, le seul élément pouvant faire repartir les cours à la hausse serait de mauvaises nouvelles venues de la réunion sur le nucléaire iranien qui se tient vendredi au siège de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) à Vienne.

tt



(AWP / 08.06.2012 15h44)


Commenter Le brut chute à l'ouverture à New York: pessimisme généralisé


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 24 novembre 2017 à 08:12

Le pétrole en ordre dispersé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole évoluaient vendredi dans des directions divergentes en Asie, le "light sweet crude" (WTI) enfonçant un plus haut...

jeudi 23 novembre 2017 à 18:10

Le pétrole tâtonne dans un marché perturbé par Thanksgiving

Londres: Les cours du pétrole divergeaient jeudi en fin d'échanges européens alors que les marchés sont restés fermés aux Etats-Unis en raison...

jeudi 23 novembre 2017 à 12:33

Le pétrole recule un peu, marché fermé aux états-Unis

Londres: Les prix du pétrole baissait légèrement jeudi en cours d'échanges européens, dans une séance atone alors que les marchés resteront fermés...

jeudi 23 novembre 2017 à 12:15

Appel à la grève de la CGT pétrole: mouvement diversement su…

Paris: L'appel à la grève de la CGT pétrole pour "préserver" la convention collective de la branche, remise en cause selon elle...

jeudi 23 novembre 2017 à 06:11

Le pétrole baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, jeudi en Asie, après la forte hausse de la veille, alors que...

jeudi 23 novembre 2017 à 03:33

Pétrole : un cousin de Chavez nommé à la tête de Citgo, fili…

Caracas: Le président vénézuélien Nicolas Maduro a nommé mercredi un cousin de l'ancien dirigeant Hugo Chávez comme président de Citgo, filiale américaine...

mercredi 22 novembre 2017 à 21:10

Le pétrole new-yorkais termine au plus haut depuis juillet 2…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à londres a terminé en forte hausse mercredi, profitant d'une baisse hebdomadaire...

mercredi 22 novembre 2017 à 18:13

Le pétrole profite de la baisse des réserves de brut aux Eta…

Londres: Les cours du pétrole montaient mercredi en fin d'échanges européens, profitant de la baisse des réserves de brut des Etats-Unis la...

mercredi 22 novembre 2017 à 17:16

USA: baisse des stocks de brut et nouveau record de producti…

New York: Les stocks de pétrole brut ont baissé aux Etats-Unis la semaine dernière après deux semaines de hausse surprise de suite...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite