Menu
RSS

Le brut finit en hausse à New York, entre BCE et Fed

prix-du-petrole (reprise de la veille)</p(reprise de la veille):

(reprise de la veille)


New York - Les cours de pétrole brut ont progressé mercredi à l'unisson d'une actualité macro-économique chargée, les investisseurs espérant une intervention des grandes banques centrales afin de relancer la consommation.

Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en juillet a gagné 73 cents par rapport à la clôture de mardi à 85,02 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juillet a fini à 100,64 dollars sur l'IntercontinentalExchange (ICE), en hausse de 1,80 dollar par rapport à la clôture de mardi.

Les prix ont augmenté en raison d'une "combinaison de plein d'éléments", a indiqué Rich Ilczyszyn, analyste chez iiTrader.com, citant en premier lieu un article du Wall Street Journal selon lequel "la Fed envisage plus d'actions en raison des doutes pour la reprise".

Citant des sources au sein de la banque centrale américaine, le quotidien financier croit savoir que, lors de la prochaine réunion du Comité de politique monétaire, les 19 et 20 juin, "les dirigeants de la Fed vont déterminer si les prévisions économiques se détériorent assez pour que cela justifie de nouvelles mesures pour doper la croissance".

Les prix de l'or noir étaient également soutenus par l'espoir de mesures de relance de la part de la Banque centrale européenne (BCE) qui a tenu mercredi sa réunion de politique monétaire.

La BCE a sans surprise laissé son principal taux directeur inchangé à 1%, un niveau historiquement bas, mais a renouvelé son soutien actuel aux banques de la zone euro, tout en assurant que l'institution continuait de surveiller attentivement la situation.

"Le marché semble avoir touché le fond et se stabilise avant que l'on ne passe au prochain chapitre", a observé John Kilduff, analyste d'Again Capital.

Pourtant, Mario Draghi (de la BCE) a envoyé un "message mitigé sur ce qu'il pense être faisable pour contenir la crise de la dette et relancer la croissance" dans le Vieux Continent, a-t-il ajouté.

Les prix ont accéléré leur hausse après la publication du rapport hebdomadaire du Département américain de l'Energie (DoE), qui a fait état d'un recul de 100'000 barils des stocks de brut aux Etats-Unis lors de la semaine achevée le 1er juin.

Bien que moins prononcé qu'attendu, il s'agit du premier recul hebdomadaire de ces réserves depuis deux mois, un signal jugé positif pour la demande énergétique américaine.

"Cela reste toutefois un recul très modéré", qui s'explique par une cadence plus rapide des raffineries et une baisse des importations de brut, a souligné Torbjorn Kjus, analyste de DNB Markets, ajoutant que "la demande d'essence et de produits distillés reste très faible".

Ainsi, les stocks de produits distillés (dont le gazole et le fioul de chauffage) ont gonflé de 2,3 millions de barils, 12 fois plus qu'attendu, et les stocks d'essence ont progressé de 3,3 millions de barils, une hausse huit fois supérieure aux attentes.

Enfin, le marché du pétrole restait tiré vers le haut par les incertitudes dans le dossier iranien, alors que Téhéran et l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) vont tenter vendredi de boucler un accord permettant notamment l'accès à des inspecteurs internationaux de sites militaire du pays.

rp



(AWP / 07.06.2012 06h21)


Commenter Le brut finit en hausse à New York, entre BCE et Fed

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 27 juin 2017 à 18:14

Le pétrole se reprend, aidé par l'accès de faiblesse du doll…

Londres: Les cours du pétrole poursuivaient leur reprise mardi en fin d'échanges européens, aidés notamment par un accès de faiblesse du dollar...

mardi 27 juin 2017 à 15:47

Le pétrole ouvre en hausse, porté par la faiblesse du dollar

New York: Les cours du pétrole ont débuté la séance en hausse mardi à New York, portés par un accès de faiblesse...

mardi 27 juin 2017 à 15:08

Rosneft se dit victime d'une "puissante attaque informa…

Moscou: Le géant russe du pétrole Rosneft s'est dit victime mardi d'une "puissante attaque informatique" visant ses serveurs, précisant que sa production...

mardi 27 juin 2017 à 12:33

Le pétrole tente de se reprendre mais reste sous pression

Londres: Les prix du pétrole montaient un peu mardi en cours d'échanges européens, tentant de nouveau de se reprendre mais restant proches...

mardi 27 juin 2017 à 07:13

Le pétrole poursuit sa hausse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés en légère hausse mardi en Asie, les prix continuant à se stabiliser après cinq semaines...

lundi 26 juin 2017 à 21:08

Le pétrole termine en hausse, le marché tente de se stabilis…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en légère hausse lundi, poursuivant leur stabilisation et profitant d'achats à bon compte...

lundi 26 juin 2017 à 20:54

France: les prix des carburants poursuivent leur baisse

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont continué de se replier la semaine dernière, tombant au plus bas...

lundi 26 juin 2017 à 18:07

Russie: le pétrolier Rosneft obtient des excuses d'un média …

Moscou: L'un des rares médias jugés indépendants en Russie, RBK, a présenté lundi des excuses au pétrolier Rosneft et son influent patron...

lundi 26 juin 2017 à 17:59

Le pétrole peine à trouver une direction

Londres: Les cours du pétrole peinaient à accrocher un cap lundi en fin d'échanges européens, oscillant faiblement autour de l'équilibre après la...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite