Menu
RSS
A+ A A-

Poursuite de la hausse, avant la BCE et les stocks US

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole montaient mercredi en cours d'échanges européens, à l'unisson des marchés boursiers, dopés par un regain d'optimisme sur la zone euro avant une réunion la Banque centrale européenne (BCE) et soutenus par l'espoir d'un recul des stocks de brut aux Etats-Unis.

Vers 10H00 GMT (12H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juillet valait 99,80 dollars sur l'IntercontinentalExchange (ICE) de Londres, en hausse de 96 cents par rapport à la clôture de mardi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance gagnait 89 cents à 85,18 dollars.

"Une légère embellie des marchés financiers et un recul du dollar (face à l'euro) tirent les prix du pétrole vers le haut", observaient les analystes de Commerzbank, notant que "l'attention va rester concentrée principalement sur la crise de la zone euro et la réunion de politique monétaire de la BCE" mercredi.

Les investisseurs spéculaient sur d'éventuelles mesures de soutien au secteur financier européen, à l'issue de la réunion du conseil des gouverneurs de la BCE, alimentant des espoirs prudents qui aidaient l'euro à gagner du terrain face à la monnaie américaine.

Or la dépréciation du billet vert rend plus attractifs les achats de pétrole, libellés en dollars, pour les investisseurs munis d'autres devises.

"L'appel à l'aide de l'Espagne", dont le Premier ministre Mariano Rajoy a demandé mardi à l'Europe de soutenir les pays en difficulté dans l'Union monétaire, "accroît encore plus la pression sur la BCE pour apporter un nouveau coup de pouce" à travers des mesures d'assouplissement monétaire, soulignait Tamas Varga, analyste du courtier PVM.

De plus, "le rebond enregistré les deux derniers jours peut être vu comme une correction vers le haut après le plongeon brutal et douloureux" de vendredi, qui avait vu le Brent descendre sous 100 dollars le baril pour la première fois depuis huit mois, remarquait M. Varga.

Le marché était également soutenu par la publication mardi soir des estimations de la fédération professionnelle américaine API, qui a fait état d'un recul de 1,77 million de barils, sur la semaine achevée le 1er juin, des réserves de brut aux Etats-Unis, qui évoluent depuis plusieurs semaines à des niveaux plus vus depuis l'été 1990.

Selon les analystes interrogés par l'agence Dow Jones Newswires, le Département américain de l'Energie (DoE) devrait annoncer mercredi une baisse de 500.000 barils de ces stocks de brut la semaine dernière, ce qui serait leur première baisse hebdomadaire après neuf semaines de hausse et un signal encourageant pour la consommation pétrolière américaine.

Les stocks d'essence, très surveillés à l'orée de la saison estivale des grands déplacements en voiture, sont attendus en hausse de 400.000 barils et les réserves de distillés (dont le gazole et le fioul de chauffage) en hausse de 200.000 barils.

Cependant, la crise de la zone euro devrait continuer d'alimenter la nervosité des opérateurs, dans un marché sans grand volume d'échanges, estimait M. Varga.

"Il n'y a toujours pas de mesures concrètes pour résoudre la crise de la dette en zone euro (...) L'assouplissement monétaire et le renforcement du secteur financier peuvent être mis en place à l'avenir, mais pour le moment la hausse des cours est nourrie d'espoirs plutôt que de faits", avertissait-il.

jq



(AWP / 06.06.2012 12h30)


Commenter Poursuite de la hausse, avant la BCE et les stocks US


Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 17 août 2017 à 18:12

Le pétrole rebondit, le marché reste prudent

Londres: Les cours du pétrole remontaient jeudi en fin d'échanges européens dans un marché incertain après des données contrastées sur les réserves...

jeudi 17 août 2017 à 15:27

Le pétrole ouvre en légère baisse à New York, plombé par la …

New York: Les cours du pétrole ont ouvert en légère baisse jeudi à New York, restant timorés au lendemain de l'annonce d'une...

jeudi 17 août 2017 à 12:22

Le pétrole stable mais affaibli par la production américaine

Londres: Les prix du pétrole se stabilisaient jeudi en cours d'échanges européens, affaiblis par la publication des données sur les réserves américaines...

jeudi 17 août 2017 à 06:13

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Les cours du pétrole rebondissaient jeudi en Asie sous l'effet d'achats à bon compte après le net recul de la veille.

mercredi 16 août 2017 à 21:31

Le pétrole termine en nette baisse à New York et à Londres

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en nette baisse mercredi à New York, plombé par la hausse hebdomadaire de la production...

mercredi 16 août 2017 à 18:14

Le pétrole recule, les stocks américains déçoivent

Londres: Les cours du pétrole baissaient un peu mercredi en fin d'échanges européens après des données sur les réserves américaines contrastées, avec...

mercredi 16 août 2017 à 16:55

USA: baisse bien plus marquée que prévu des stocks de brut

New York: Les stocks de pétrole brut ont enregistré une baisse bien plus marquée que prévu la semaine dernière aux Etats-Unis, selon...

mercredi 16 août 2017 à 16:01

Le pétrole monte légèrement à New York, optimisme sur les st…

New York: Les cours du pétrole montaient légèrement peu après l'ouverture mercredi à New York, aidés par l'optimisme du marché sur une...

mercredi 16 août 2017 à 15:46

Pétrochimie: Shell sort d'une coentreprise saoudienne pour 8…

Londres: Le géant pétrolier Royal Dutch Shell a annoncé mercredi avoir bouclé la vente des 50% qu'il possédait dans la coentreprise de...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite