Menu
RSS

Le brut finit en hausse et tente un rebond

prix-du-petrole (reprise de la veille)</p(reprise de la veille):

(reprise de la veille)


New York - Les cours du pétrole ont fini en hausse lundi à New York et Londres, amorçant une tentative de stabilisation après la glissade des derniers jours, alors que le marché attendait de nouvelles discussions des grands argentiers du G7 mardi.

Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en juillet a fini en hausse de 75 cents par rapport à la clôture de vendredi, à 83,98 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

Les cours avaient perdu 3,30 dollars vendredi à New York et selon John Kilduff, d'Again Capital, "le marché cherche à se stabiliser" après une chute de quelque 25 dollars en un mois.

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juillet a terminé à 98,85 dollars, en progression de 42 cents par rapport à la clôture de vendredi.

"On a eu un peu de couverture de positions après cette chute" de 3,30 dollars vendredi mais "globalement il n'y a eu aucun développement positif" derrière ce rebond, a commenté Andy Lipow, de Lipow Oil Associates.

Le marché a suivi avec intérêt les rumeurs sur un probable plan de sauvetage pour les banques espagnoles, alimentées par l'annonce d'un entretien téléphonique des ministres des Finances du G7 mardi à propos de la crise dans la zone euro. Il sera notamment question de "la faiblesse de certaines banques", selon le ministre canadien des Finances, Jim Flaherty.

Toutefois, "il y a encore trop de désaccords en Europe sur les modalités d'un plan de sauvetage, en particulier avec (la chancelière allemande Angela) Merkel", a estimé M. Lipow.

Il a indiqué par ailleurs que les opérateurs s'attendaient à une action prochaine de la Réserve Fédérale (Fed) visant à "affaiblir" le dollar, "ce qui bénéficierait au marché des matières premières".

Le marché est en effet plombé depuis plusieurs semaines par le net renchérissement du dollar, dont le statut de valeur refuge était renforcé par les déboires de la zone euro. Une hausse de la monnaie américaine pénalise les acheteurs d'or noir munis de devises.

Aux Etats-Unis, les commandes aux industries manufacturières ont été marquées par un "chiffre affreux", en baisse pour le deuxième mois de suite en avril, à son plus bas en six mois, mais "ce n'est pas aussi important que les précédentes statistiques" comme celles de l'emploi vendredi, a estimé Matt Smith, de Summit Energy.

"Les chiffres de l'emploi aux Etats-Unis (...) ont envoyé un mauvais signal", a fait valoir John Kilduff. Le taux de chômage est remonté en mai pour s'établir à 8,2%, alors que les embauches progressaient à leur rythme le plus faible en douze mois.

Et, à la situation en Europe et aux Etats-Unis, "les craintes d'un ralentissement en Chine (deuxième consommateur mondial de brut) restent très présentes, avec des chiffres sur la production non manufacturière inférieurs aux attentes", a souligné M. Smith.

Dans ce contexte d'incertitude générale, la première banque américaine, JPMorgan Chase, a révisé à la baisse ses prévisions de croissance pour l'année prochaine, soulignant en particulier le ralentissement des pays émergents qui "soulève la question de l'impact de la détérioration du climat économique sur la demande future en pétrole".

Mais si des cours plus bas se maintiennent, l'impact positif sur la demande en pétrole pourrait croître avec les consommateurs qui s'ajusteraient à ce nouvel ordre de prix, remarque JPMorgan.

D'ici là, a averti Matt Smith, de Summit Energy, "l'incertitude entourant la situation en Europe peut stopper toute tentative de hausse et faire dévisser les cours à tout moment".

rp



(AWP / 05.06.2012 06h21)


Commenter Le brut finit en hausse et tente un rebond

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 26 mai 2017 à 21:51

Net rebond du pétrole au lendemain de l'Opep

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont nettement rebondi vendredi, le marché se reprenant après sa chute liée à la décision...

vendredi 26 mai 2017 à 18:14

Le pétrole peine à se reprendre avec sa chute liée à l'Opep

Londres: Les cours du pétrole peinaient à se reprendre vendredi en fin d'échanges européens au lendemain d'une forte baisse liée à la...

vendredi 26 mai 2017 à 15:22

Le pétrole reste déprimé au lendemain de l'Opep

New York: Les cours du pétrole stagnaient peu après l'ouverture vendredi, restant déprimés au lendemain d'un sommet au cours duquel l'Opep et...

vendredi 26 mai 2017 à 13:54

Le PDG de Total salue la décision de l'Opep de prolonger ses…

Paris: Le PDG du géant pétrolier français Total, Patrick Pouyanné, a salué vendredi la décision de l'Opep et de ses partenaires de...

vendredi 26 mai 2017 à 13:28

Face au casse-tête du schiste américain, l'Opep déçoit les m…

Vienne: Des cours du brut qui flanchent et des analystes réservés: la reconduction des limitations de production décidée par l'Opep et ses...

vendredi 26 mai 2017 à 12:37

Le pétrole essaie de reprendre ses esprits après sa chute li…

Londres: Les prix du pétrole remontaient légèrement vendredi en cours d'échanges européens, les investisseurs tâchant de reprendre leurs esprits après la lourde...

vendredi 26 mai 2017 à 05:32

Le pétrole se stabilise en Asie

Singapour: Les cours du pétrole se stabilisaient vendredi en Asie après avoir plongé en raison de la déception des investisseurs face à...

jeudi 25 mai 2017 à 20:58

Le pétrole chute, déception après l'Opep

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé sur une chute jeudi après la décision de l'Organisation des pays exportateurs de...

jeudi 25 mai 2017 à 19:26

Le pétrole décroche de plus de deux dollars le baril après l…

New York: Les cours du pétrole décrochaient jeudi après la décision de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) de prolonger de...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite

L'Economie pétrolière illustrée

Le lundi 29 août 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

Découvrez en images quelques points clés de l'économie pétrolière en 2016. Des chiffres et graphiques impressionnants liés au commerce du pétrole ainsi que sa nécessité dans nos économies modernes. Consultez l'état du paysage économique pétrolier international résumé en 25 points :      La production de pétrole dans le monde      La demande mondiale      Top 5 des pays producteurs      Exportation mondiale du pétrole brut      Top 5 des exportateurs de pétrole      Importation du pétrole brut dans le monde      Top 5 des importateurs de pétrole brut      Pays au plus faible taux d'importation de pétrole      Réserves mondiales de pétrole     Les 5 plus grandes réserves de pétrole par...

Lire la suite