Menu
RSS
A+ A A-

Le brut reprend son souffle, après une nouvelle hausse des stocks US

prix-du-petroleLondres : Les cours du pétrole cédaient du terrain mercredi en fin d'échanges européens, reculant à New York et perdant une partie de leurs gains à Londres, après une nouvelle hausse des stocks américains, tandis que l'écart entre Brent et WTI restait à des niveaux historiques.

Vers 17H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mars s'échangeait à 100,61 dollars sur l'InterContinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 69 cents par rapport à la clôture de mardi, après être monté jusqu'à 101,39 dollars, son plus haut niveau de la semaine.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance reculait de 21 cents à 86,73 dollars, perdant un peu de terrain après avoir atteint en séance 87,95 dollars.

Les cours du baril, qui évoluaient en petite hausse à l'ouverture du marché new-yorkais, ont pâti de la publication des chiffres hebdomadaires du département américain de l'Energie (DoE).

Les stocks de brut aux Etats-Unis ont augmenté de 1,9 million de barils la semaine dernière, une hausse marquée pour la quatrième semaine consécutive, mais un peu moins importante qu'attendu par les analystes.

Les stocks d'essence ont eux aussi bondi, de 4,7 millions de barils, deux fois plus que prévu, tandis que les réserves de produits distillés (dont gazole et fioul de chauffage) enregistraient une augmentation surprise de 300'000 barils.

"Encore une fois, les statistiques du DoE ressemblent peu ou prou aux semaines précédentes (...) Les produits distillés sont à un niveau sans précédent pour cette période de l'année et les stocks d'essence atteignent un niveau record", commentait Christophe Barret, analyste de Crédit Agricole.

"Le plus intéressant dans cette publication est peut-être la faiblesse de la demande d'essence et de diesel: tout signe avant-coureur d'un ralentissement de la demande en réponse à la forte hausse des prix doit être surveillé attentivement, car cela pourrait en retour entraîner un retournement des prix du pétrole", ajoutait-il.

Les stocks du terminal de Cushing (Oklahoma, sud), au bord de la saturation, ont diminué un peu, de 900'000 barils, mais restaient proches de leurs niveaux record.

Il s'agit du principal centre de stockage des Etats-Unis, où est conservé le brut pompé dans l'ouest du Texas (WTI) qui sert de référence sur le marché new-yorkais, et l'engorgement de ses stocks pèse lourdement sur le prix du WTI.

Ce dernier continuait mercredi de creuser un écart historique de plus de 13 dollars avec le cours du Brent échangé à Londres.

Cette différence entre les deux prix de référence "est indiscutable, car le WTI, verrouillé par la situation très locale (du brut pompé au Texas), est devenu sérieusement déconnecté des marchés pétroliers internationaux", relevait David Hufton, analyste de PVM Oil Associates.

Les opérateurs restaient par ailleurs attentifs à la situation en Egypte, où le mouvement de contestation contre le président Hosni Moubarak ne tarissait pas.

"L'impasse observée en Egypte a l'air de perdurer alors qu'un nombre croissant de manifestants fait face à un gouvernement qui ne veut pas décrocher. Plus ça dure, et plus les événements peuvent tourner mal", ce qui entretient la nervosité des opérateurs, commentait M. Hufton.

Les troubles dans ce pays suscitent depuis deux semaines des craintes de perturbation de l'acheminement du pétrole, via le canal de Suez et l'oléoduc Suez-Méditerranée (Sumed).

rp

(AWP/09 février 2011 18h42)

Commenter Le brut reprend son souffle, après une nouvelle hausse des stocks US


Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 26 juillet 2017 à 13:07

Le pétrole monte, les réserves américaines auraient reculé l…

Londres: Les prix du pétrole montaient mercredi en cours d'échanges européens, soutenus par la baisse des réserves américaines selon les premières données...

mercredi 26 juillet 2017 à 06:42

L'embellie se poursuit en Asie pour le pétrole

Singapour: Les cours du pétrole demeuraient orientés en nette hausse, mercredi en Asie, en raison d'estimations d'une forte baisse des réserves américaines...

mardi 25 juillet 2017 à 23:36

Colombie: oléoduc hors service depuis près de deux mois à ca…

Bogota: L'oléoduc Caño Limon-Coveñas, le deuxième plus important de Colombie, est hors service depuis près de deux mois suite à des attaques...

mardi 25 juillet 2017 à 21:06

Le pétrole dopé par les promesses de l'Arabie saoudite

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en nette hausse mardi, entraînés par l'engagement de l'Arabie saoudite à limiter ses...

mardi 25 juillet 2017 à 18:11

Le pétrole grimpe, soutenu par l'Arabie saoudite

Londres: Les cours du pétrole montaient nettement mardi en fin d'échanges européens, dopés par les propos rassurants de l'Arabie saoudite lors de...

mardi 25 juillet 2017 à 15:33

Le pétrole, galvanisé par l'Arabie saoudite, ouvre en hausse…

New York: Les cours du pétrole étaient encore stimulés mardi à l'ouverture à New York par l'annonce d'une baisse des exportations de...

mardi 25 juillet 2017 à 12:30

Le pétrole poursuit sa hausse après la réunion de Saint-Péte…

Londres: Les prix du pétrole poursuivaient leur hausse mardi en cours d'échanges européens au lendemain de la réunion de Saint-Pétersbourg des pays...

mardi 25 juillet 2017 à 10:28

TechnipFMC annonce une grosse erreur dans ses comptes, le ti…

Paris: Le groupe parapétrolier TechnipFMC chutait de plus de 8% mardi en Bourse, après avoir surévalué de 209,5 millions de dollars ses...

mardi 25 juillet 2017 à 05:26

Le pétrole poursuit sa hausse en Asie après Saint-Pétersbour…

Singapour: Les cours du pétrole continuaient de grimper, mardi en Asie, galvanisés par l'engagement de l'Arabie saoudite à limiter ses exportations et...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite