Menu
RSS
A+ A A-

Le brut finit en baisse à New York, à son plus bas depuis le 21 octobre

prix-du-petrole (reprise de la veille)</p(reprise de la veille):

(reprise de la veille)


New York - Les cours du pétrole ont fini en forte baisse mercredi à New York, à leur plus bas depuis le 21 octobre 2011, pliant sous le poids des inquiétudes pour le système bancaire espagnol et d'un dollar toujours plus cher.

Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en juillet a cédé 2,94 dollar par rapport à la clôture de mardi, à 87,82 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juillet a terminé à 103,47 dollars sur l'IntercontinentalExchange (ICE) de Londres, en baisse de 3,21 dollars par rapport à la clôture de mardi.

"Il y a un énorme manque de confiance envers la finance mondiale, l'Espagne force à un retour à la réalité violent", a déclaré Matt Smith, analyste de Summit Energy (groupe Schneider Electric).

"On assiste à une accumulation avec la situation politique en Grèce et maintenant l'Espagne où (le marché) n'a plus confiance dans les finances gouvernementales", a-t-il résumé.

L'abaissement de B à BB- de la note souveraine de Madrid par la petite agence de notation américaine Egan Jones mardi a plombé de fait une tentative de rebond.

Alors que l'Espagne fait actuellement face à une récession qui devrait perdurer au deuxième trimestre, les préoccupations des investisseurs se concentrent sur le secteur bancaire du pays, affaibli par ses actifs immobiliers à risques.

Ces craintes étaient renforcées mercredi par des spéculations, démenties par l'Espagne, selon lesquelles le gouvernement a présenté à la Banque centrale européenne (BCE) son schéma de recapitalisation pour Bankia, troisième banque du pays par les actifs.

Des informations de presse avaient fait, avant ce démenti, état d'un rejet de ce plan par la BCE, de quoi alimenter encore un peu plus la nervosité du marché.

Dans ce contexte, l'euro a dégringolé sous 1,24 dollar, un niveau plus vu depuis juillet 2010, et "fait grimper en flèche" la monnaie américaine, a ajouté Rich Ilczyszyn, analyste chez iiTrader.com.

Un renchérissement du dollar, valeur refuge, pénalise les achats d'or noir pour les investisseurs munis de devises étrangères.

Par ailleurs, les médias officiels chinois ont indiqué mercredi qu'aucun nouveau plan de relance de grande envergure n'était prévu par Pékin pour soutenir la croissance du pays, deuxième consommateur de brut de la planète.

"Cette annonce a douché les espoirs de mesures de relance capable de contrer le ralentissement en Chine, qui, avec l'aggravation de la crise européenne, risque de peser sur la demande mondiale de brut", a relevé Fawad Razaqzada, analyste de GFT Markets.

Enfin, alors que l'Arabie saoudite, premier exportateur mondial de brut, a dopé sa production d'or noir ces derniers mois, "la surabondance de l'offre de pétrole actuellement sur le marché tend également à accentuer la pression à la baisse sur les cours", ont indiqué les analystes de Commerzbank.

rp



(AWP / 31.05.2012 06h21)


Commenter Le brut finit en baisse à New York, à son plus bas depuis le 21 octobre


Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 20 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole baisse à dix jours d'une réunion stratégique de l…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en baisse lundi, les investisseurs se montrant prudents...

lundi 20 novembre 2017 à 18:44

Les prix des carburants toujours en hausse en France

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont continué d'augmenter la semaine dernière, selon des chiffres publiés lundi.

lundi 20 novembre 2017 à 18:36

USA: Dernier obstacle franchi pour la construction de l'oléo…

Chicago: La construction de l'oléoduc Keystone XL, qui divise aux Etats-Unis défenseurs de l'environnement et partisans du développement des ressources énergétiques, a...

lundi 20 novembre 2017 à 18:35

Le pétrole recule à dix jours de la réunion de l'Opep

Londres: Les cours du pétrole reculaient lundi en fin d'échanges européens alors que l'avenir de l'accord de réduction de la production sera...

lundi 20 novembre 2017 à 15:48

Le pétrole new-yorkais, en baisse, le regard tourné vers une…

New York: Le pétrole new-yorkais baissait peu après l'ouverture lundi, les marchés hésitant à dix jours d'une réunion de l'Organisation des pays...

lundi 20 novembre 2017 à 12:12

Le pétrole recule, le marché hésite à dix jours d'une réunio…

Londres: Les prix du pétrole reculaient lundi en cours d'échanges européens dans un marché renouant avec la prudence, alors que l'avenir de...

lundi 20 novembre 2017 à 04:51

Les cours du pétrole mitigés en Asie

Singapour: Les cours du pétrole divergeaient vendredi en Asie dans l'attente de l'éventuelle prolongation de l'accord conclu par l'Opep pour limiter la...

vendredi 17 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole, rassuré sur l'Opep, termine en nette hausse

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en nette hausse vendredi, porté par des propos rassurants du ministère saoudien de l'Energie sur...

vendredi 17 novembre 2017 à 18:11

Le pétrole dopé par l'optimisme du ministre saoudien de l'En…

Londres: Les cours du pétrole remontaient vendredi en fin d'échanges européens après des propos rassurants du ministre saoudien de l'Energie alors que...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite