Menu
RSS
A+ A A-

Le brut conforte son rebond, le dossier iranien focalise l'attention

prix-du-petrole Londres Londres : Les cours du pétrole confortaient leur rebond jeudi en fin d'échanges européens, tirés vers le haut par des achats à bon compte après leur chute de la veille et dopés par la crainte d'un blocage des négociations en cours dans le dossier du nucléaire iranien.

Vers 16H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juillet valait 106,45 dollars sur l'IntercontinentalExchange (ICE) de Londres, en hausse de 89 cents par rapport à la clôture de mercredi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance gagnait 1,17 dollar, à 91,07 dollars, estompant quelque peu sa chute de 2 dollars enregistrée mercredi.

Les cours du baril reprenaient leur souffle, après avoir chuté la veille de près de 3 dollars à Londres et de 2 dollars à New York, ébranlés par les inquiétudes persistantes sur la Grèce et freinés, du côté de l'offre, par l'espoir d'avancées dans le dossier nucléaire iranien.

Après la dégringolade de mercredi, "les prix ont cessé de glisser parce que des investisseurs voient ce niveau bas comme une aubaine à l'achat", observait Victor Shum, analyste de Purvin and Gertz.

Surtout, la crainte de perturbations de l'offre iranienne se renforçait à nouveau, alors que les négociations en cours à Bagdad depuis mercredi entre Téhéran et les pays du groupe 5+1 (Etats-Unis, France, Grande-Bretagne, Russie, Chine et Allemagne) étaient menacées de blocage, selon une source diplomatique occidentale.

Selon un responsable iranien, Téhéran et les grandes puissances essayaient toutefois d'éviter un échec, en obtenant un accord minimal sur une poursuite des discussions, concernant le programme nucléaire controversé de l'Iran.

"Les observateurs les plus pessimistes pourront dire que les discussions poursuivent leur cours, sans accord final ni suspension des sanctions internationales, et que l'Iran comme d'habitude cherche à gagner du temps", relevait Michael Wittner, analyste de la Société Générale.

Selon lui, la rencontre de Bagdad ne devrait donc pas fondamentalement ébranler le marché du pétrole.

"Les sanctions contre l'Iran, notamment l'embargo sur le brut iranien décidé par l'Union européenne, ne devraient pas être levées non seulement jusqu'à ce qu'un accord définitif soit trouvé, mais aussi jusqu'à que l'Iran mette en place les mesures décidées, sous surveillance" internationale, notait-il.

Ces sanctions occidentales contre Téhéran, laissant redouter des perturbations dans l'offre mondiale de brut, ont fortement renforcé depuis le début de l'année la prime de risque sur les cours du baril.

Les prix du baril étaient par ailleurs soutenus jeudi par des indicateurs américains rassurants, dont un rebond des commandes de biens durables en avril et une baisse des nouvelles inscriptions au chômage la semaine dernière, signaux positifs sur la reprise économique du premier pays consommateur de brut.

Cependant, la prudence restait de mise parmi les investisseurs, alors que les inquiétudes sur la zone euro et sur la Grèce en particulier restaient vives, au lendemain d'un sommet où des dirigeants de l'Union européenne se sont montrés divisés sur les mesures à prendre.

"Les prix du pétrole vont rester sous pression jusqu'à ce que la situation de la Grèce se clarifie, et la nervosité devrait rester très forte jusqu'aux élections dans le pays le 17 juin", estimait ainsi Amrita Sen, analyste de Barclays Capital.

fah



(AWP / 24.05.2012 18h30)


Commenter Le brut conforte son rebond, le dossier iranien focalise l'attention


Le pétrole en Iran


mardi 11 juillet 2017

Hydrocarbures: l'Iran espère signer 10 contrats dans les pro…

Istanbul: Dans la foulée du contrat conclu avec un consortium international mené par le français Total, l'Iran espère signer "environ dix contrats...

dimanche 02 juillet 2017

Total, premier pétrolier occidental de retour en Iran avec u…

Téhéran: Le groupe pétrolier français Total, à la tête d'un consortium international, va signer lundi à Téhéran un accord de 4,8 milliards...

lundi 13 mars 2017

Pétrole: Hyundai signe un accord de 3 mds EUR dans un projet…

Séoul: Le groupe sud-coréen Hyundai Engineering a signé un accord portant sur un montant de trois milliards d'euros pour investir dans un...


-Voir toutes les nouvelles du pétrole en Iran

Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 25 septembre 2017 à 05:23

Le pétrole à la hausse en Asie avant l'Opep

Singapour: Les cours du pétrole reculaient lundi en Asie après une réunion de l'Opep qui s'est terminée sans engagement tangible sur une...

dimanche 24 septembre 2017 à 20:50

Kurdistan: Bagdad demande aux pays de ne traiter qu'avec lui…

Bagdad: Le gouvernement irakien a demandé dimanche à tous les pays de ne traiter qu'avec lui pour les transactions pétrolières après la...

vendredi 22 septembre 2017 à 21:00

Sans surprise du côté de l'Opep, le pétrole termine en hauss…

NYC/Cours de clôture: Le prix du baril de pétrole coté à New York a légèrement progressé vendredi après une réunion de l'Organisation...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:39

Exploration de pétrole en Guyane, Alexandre se félicite, les…

Paris: Le président de la collectivité territoriale de Guyane (CTG) Rodolphe Alexandre s'est félicité vendredi dans un communiqué de la prolongation jeudi...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:05

Le pétrole tente de se reprendre, peu surpris par l'Opep

Londres: Les prix du pétrole tentaient timidement de relever la tête vendredi en fin d'échanges européens, après une réunion encourageante des pays...

vendredi 22 septembre 2017 à 16:44

Total: accord avec Chevron pour explorer dans le Golfe du Me…

Paris: Le groupe pétrolier et gazier français Total a annoncé vendredi avoir signé un accord avec l'américain Chevron pour explorer en eau...

vendredi 22 septembre 2017 à 15:22

Le pétrole, scrutant une réunion de l'Opep, ouvre en baisse …

New York: Les cours du pétrole coté à New York reculaient à l'ouverture vendredi alors que l'Organisation des pays exportateurs de pétrole...

vendredi 22 septembre 2017 à 13:46

Pétrole: Moscou favorable à la poursuite de l'entente avec l…

Vienne: Le ministre russe de l'Energie Alexandre Novak s'est dit favorable à la poursuite d'une action "concertée" avec l'Opep sur le pétrole...

vendredi 22 septembre 2017 à 12:25

Le pétrole stable sur fond de consultations à l'Opep

Londres: Les prix du pétrole étaient peu ou prou stables vendredi en cours d'échanges européens, les investisseurs attendant des indices en provenance...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite