Menu
RSS
A+ A A-

Le brut se redresse, dans un marché conforté par le G8 et la Chine

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole se redressaient lundi en fin d'échanges européens, confortés par les appels à la croissance des dirigeants du G8, qui ont réitéré ce week-end leur soutien à la Grèce, ainsi que par des déclarations jugées rassurantes du Premier ministre chinois.

Vers 16H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juillet valait 107,40 dollars, en progression de 26 cents par rapport à la clôture de vendredi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en juin, dont c'est l'avant-dernier jour de cotation, gagnait 30 cents, à 91,78 dollars.

Les cours du baril regagnaient du terrain, après le net repli enregistré la semaine précédente, qui avait vu le Brent descendre vendredi à 106,40 dollars, son niveau le plus bas depuis le 21 décembre, et le WTI sombrer à des niveaux plus vus depuis début novembre.

"Les prix rebondissent dans le sillage des places boursières et portées par un mouvement d'optimisme des opérateurs, après des déclarations en Chine qui avivent les attentes de nouvelles mesures dans le pays pour stimuler la croissance", soulignait Myrto Sokou, analyste du courtier Sucden.

"Nous devons continuer à mettre en oeuvre une politique budgétaire volontaire (...) tout en donnant une plus grande priorité au maintien de la croissance", a dit dimanche le Premier ministre chinois Wen Jiabao, après une série de statistiques décevantes confirmant un ralentissement plus fort qu'attendu de la croissance économique du géant asiatique.

De nouvelles mesures de soutien de Pékin conforteraient "la possibilité d'une augmentation, au second semestre 2012, de la demande pétrolière du pays", deuxième consommateur de brut dans le monde, notait Mme Sokou.

En outre, le marché tirait un peu de réconfort de la rencontre du G8 samedi aux Etats-Unis, durant laquelle les chefs des huit pays les plus industrialisés se sont unanimement prononcés en faveur de la croissance économique pour compenser l'effet de l'austérité budgétaire, et ont appelé de leurs voeux le maintien de la Grèce dans la zone euro.

Cependant, en dépit des déclarations volontaristes des dirigeants du G8 aux Etats-Unis et du Premier ministre chinois, "le marché devrait demeurer pénalisé par les inquiétudes sur la zone euro, à laquelle il accorde une grande attention", notaient les analystes de Commerzbank.

"L'attention du marché se tourne par ailleurs rapidement vers la reprise des discussions mercredi" dans le dossier iranien, indiquait Julian Jessop, analyste de Capital Economics.

Téhéran, soupçonné par les pays occidentaux de développer un programme nucléaire à visée militaire, doit reprendre mercredi ses discussions avec le Groupe "5+1" (Etats-Unis, France, Russie, Grande-Bretagne, Chine plus Allemagne).

Or, les pays du G8 ont adressé samedi un avertissement à Téhéran en se disant prêts à prendre des mesures pour "assurer l'approvisionnement du marché mondial" en pétrole, et donc capables de supporter les effets d'un embargo de l'Union européenne (UE) sur le brut iranien, décidé en janvier et devant entrer totalement en vigueur en juillet.

En cas de progression des négociations avec Téhéran, cette rencontre pourrait "au moins renforcer la perspective d'un allègement des sanctions de l'UE, ce que les marchés ne semblent pas encore avoir considéré", estimait M. Jessop.

rp



(AWP / 21.05.2012 18h30)


Commenter Le brut se redresse, dans un marché conforté par le G8 et la Chine


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 19 septembre 2017 à 12:42

Le pétrole monte un peu dans un marché sans élan

Londres: Les prix du pétrole montait un peu mardi en cours d'échanges européens, mais le marché restait dans l'ensemble sans grande direction...

mardi 19 septembre 2017 à 06:53

Le pétrole mitigé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole évoluaient dans des marges étroites mardi en Asie dans l'attente du rapport sur le niveau des stocks...

lundi 18 septembre 2017 à 21:02

Le pétrole bute à nouveau à New York sur la barre des 50 dol…

NYC/Cours de clôture: Le prix du pétrole coté à New York a terminé en légère hausse lundi, butant sur le seuil symbolique...

lundi 18 septembre 2017 à 18:13

Le pétrole baisse un peu après la hausse de la semaine derni…

Londres: Les cours du pétrole baissaient un peu lundi en fin d'échanges européens, souffrant de quelques prises de bénéfices après les sommets...

lundi 18 septembre 2017 à 15:34

Le pétrole new-yorkais, nerveux face au seuil des 50 dollars…

New York: Le prix du baril pétrole coté à New York a débuté la séance en légère baisse lundi, les investisseurs faisant...

lundi 18 septembre 2017 à 12:39

Le pétrole évolue sans grande direction après une forte haus…

Londres: Les prix du pétrole peinaient à accrocher un cap lundi en cours d'échanges européens, mais restaient tout de même proche de...

lundi 18 septembre 2017 à 06:09

Le pétrole orienté à la hausse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, lundi en Asie, mais les gains étaient limités par de nouvelles inquiétudes...

vendredi 15 septembre 2017 à 21:09

Face au seuil des 50 dollars, le pétrole new-yorkais fait du…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole coté à New York, en forte hausse au cours des séances précédentes, se sont heurtés...

vendredi 15 septembre 2017 à 18:06

Le pétrole stable, en nette hausse sur la semaine

Londres: Les cours du pétrole restaient stables vendredi en fin d'échanges européens, les marchés reprenant leur souffle après quatre séances d'affilée de...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite