Menu
RSS

Le brut en baisse à New York, entre dollar fort et hausse des stocks

prix-du-petrole (reprise de la veille)</p(reprise de la veille):

(reprise de la veille)


New York - Les cours du pétrole ont fini en net repli mercredi à New York, prolongeant leur mouvement baissier sous l'effet du renchérissement du dollar et de l'accroissement des réserves de brut aux Etats-Unis, premier consommateur mondial d'or noir.

Le baril de référence pour livraison en juin a abandonné 1,17 dollar par rapport à mardi et terminé à 92,81 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juin, dont c'est le dernier jour de cotation, a terminé à 111,71 dollars, en baisse de 53 cents par rapport à la clôture de mardi.

Le facteur ayant le plus influencé le marché pendant la séance a été le rapport du département de l'Energie (DoE) sur les stocks de produits pétroliers aux Etats-Unis.

Les opérateurs ont d'abord retenu la hausse des stocks d'essence, ce qui a eu pour effet de faire remonter les cours du WTI, le brut coté à New York, qui avaient ouverts en nette baisse.

Le rapport montrait en effet "une nette reprise de la demande d'essence, au plus haut depuis trois mois", a souligné Phil Flynn, de PFG Best.

Selon le DoE, les stocks d'essence se sont ainsi repliés de 2,8 millions de barils lors de la semaine achevée le 11 mai, à 204,3 millions, alors que les analystes s'attendaient à une baisse de 300.000 barils seulement.

A cet élément susceptible de soutenir les cours s'en ajoutait un autre: la publication d'indicateurs positifs aux Etats-Unis avec la reprise de la construction de logements -plus forte qu'attendu par les analystes- et la hausse de la production industrielle.

Mais le mouvement n'a pas duré à partir du moment où les opérateurs ont commencé à prendre davantage en compte les chiffres de stocks de pétrole brut.

Selon le DoE, ceux-ci se sont étoffés de 2,1 millions de barils lors de la semaine achevée le 11 mai, soit bien plus qu'anticipé par les analystes (1,4 million de barils).

En outre, le billet vert continuait à se négocier à des plus hauts en quatre mois face à l'euro, ce qui rend moins attractifs les achats de matières premières libellées en dollars pour les investisseurs munis d'autres devises.

"Un dollar qui s'apprécie, des marchés d'actions qui baissent et des fondamentaux (offre et demande) faibles continuent de peser sur les cours du pétrole", ont commenté les analystes de Commerzbank.

Le plus, le marché "regarde avec inquiétude la situation en Grèce", a remarqué Andy Lipow, de Lipow Oil Associates alors que l'avenir d'Athènes au sein de l'Union monétaire et de la zone euro dans son ensemble plombent les perspectives de demande énergétique de la région.

"Le marché du pétrole continue de plier sous la pression des conditions économiques fragiles dans la zone euro" ainsi que sous la faible demande des Etats-Unis, a noté Myrto Sokou, analyste de la maison de courtage Sucden.

Et après l'épisode des 700 millions d'euros retirés des banques grecques lundi, "les craintes d'un défaut (d'Athènes) ont été ravivées", a dit M. Flynn, estimant qu'une sortie de la zone euro du pays aurait pour conséquence une hausse nette de l'inflation et une pression accrue sur le dollar, ce qui serait d'autant plus baissier pour les prix du pétrole.

rp



(AWP / 17.05.2012 08h31)


Commenter Le brut en baisse à New York, entre dollar fort et hausse des stocks

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 26 mai 2017 à 21:51

Net rebond du pétrole au lendemain de l'Opep

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont nettement rebondi vendredi, le marché se reprenant après sa chute liée à la décision...

vendredi 26 mai 2017 à 18:14

Le pétrole peine à se reprendre avec sa chute liée à l'Opep

Londres: Les cours du pétrole peinaient à se reprendre vendredi en fin d'échanges européens au lendemain d'une forte baisse liée à la...

vendredi 26 mai 2017 à 15:22

Le pétrole reste déprimé au lendemain de l'Opep

New York: Les cours du pétrole stagnaient peu après l'ouverture vendredi, restant déprimés au lendemain d'un sommet au cours duquel l'Opep et...

vendredi 26 mai 2017 à 13:54

Le PDG de Total salue la décision de l'Opep de prolonger ses…

Paris: Le PDG du géant pétrolier français Total, Patrick Pouyanné, a salué vendredi la décision de l'Opep et de ses partenaires de...

vendredi 26 mai 2017 à 13:28

Face au casse-tête du schiste américain, l'Opep déçoit les m…

Vienne: Des cours du brut qui flanchent et des analystes réservés: la reconduction des limitations de production décidée par l'Opep et ses...

vendredi 26 mai 2017 à 12:37

Le pétrole essaie de reprendre ses esprits après sa chute li…

Londres: Les prix du pétrole remontaient légèrement vendredi en cours d'échanges européens, les investisseurs tâchant de reprendre leurs esprits après la lourde...

vendredi 26 mai 2017 à 05:32

Le pétrole se stabilise en Asie

Singapour: Les cours du pétrole se stabilisaient vendredi en Asie après avoir plongé en raison de la déception des investisseurs face à...

jeudi 25 mai 2017 à 20:58

Le pétrole chute, déception après l'Opep

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé sur une chute jeudi après la décision de l'Organisation des pays exportateurs de...

jeudi 25 mai 2017 à 19:26

Le pétrole décroche de plus de deux dollars le baril après l…

New York: Les cours du pétrole décrochaient jeudi après la décision de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) de prolonger de...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite

L'Economie pétrolière illustrée

Le lundi 29 août 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

Découvrez en images quelques points clés de l'économie pétrolière en 2016. Des chiffres et graphiques impressionnants liés au commerce du pétrole ainsi que sa nécessité dans nos économies modernes. Consultez l'état du paysage économique pétrolier international résumé en 25 points :      La production de pétrole dans le monde      La demande mondiale      Top 5 des pays producteurs      Exportation mondiale du pétrole brut      Top 5 des exportateurs de pétrole      Importation du pétrole brut dans le monde      Top 5 des importateurs de pétrole brut      Pays au plus faible taux d'importation de pétrole      Réserves mondiales de pétrole     Les 5 plus grandes réserves de pétrole par...

Lire la suite