Menu
RSS
A+ A A-

Le brut cherche une direction; marché ébranlé par la crise grecque

prix-du-petrole Londres Londres : Les cours du pétrole évoluaient de façon contrastée mardi en fin d'échanges européens, en faible hausse à Londres et en léger recul à New York, mais restaient globalement sous pression dans un marché ébranlé par l'échec des discussions pour la formation d'un gouvernement en Grèce.

Vers 16H20 GMT (18H20 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juin s'échangeait à 111,88 dollars, en hausse de 31 cents par rapport à la clôture de lundi, où il était tombé à 110,04 dollars en cours d'échanges, un plus bas depuis le 26 janvier.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance perdait 32 cents à 94,46 dollars, après être tombé la veille à 93,65 dollars, un plus bas depuis mi-décembre.

Les cours de l'or noir qui avaient tenté de se reprendre des deux cotés de l'Atlantique en cours d'échanges européens "ont vu leur élan entravé par des craintes de sortie de la Grèce" de la zone euro après l'échec de négociations politiques visant à tenter de mettre sur pied un gouvernement, commentait Michael Hewson, analyste chez CMC Markets.

L'échec de cette ultime tentation implique que le pays, sans gouvernement depuis les élections législatives du 6 mai, s'achemine vers un nouveau scrutin, probablement d'ici à la mi-juin.

Ce nouveau scrutin pourrait voir les partis opposés à l'austérité obtenir la majorité et entraîner le pays vers une possible sortie de la zone euro.

Les inquiétudes persistantes liées à la Grèce font se détourner les investisseurs des investissements jugés risqués, comme les matières premières, en faveur de valeurs refuges, comme la devise américaine.

Un billet vert fort rend en outre moins attractifs les achats de matières premières libellées en dollar, comme l'or noir, pour les investisseurs munis d'autres devises.

De plus, les prix restaient "sous pression étant donné que les réserves américaines (de brut), déjà à leur plus haut niveau depuis 21 ans, devraient avoir de nouveau grimpé la semaine dernière", notaient les analystes de Commerzbank.

Selon les analystes interrogés par l'agence Dow Jones Newswires, le département américain de l'Energie (DoE) devrait annoncer mercredi une hausse d'un million de barils des réserves de brut des Etats-Unis lors de la semaine achevée le 11 mai.

Les réserves d'essence devraient avoir reculé de 100'000 barils, tandis que les stocks de produits distillés (dont le gazole et le fioul de chauffage) devraient s'être étoffées de 100'000 barils.

En outre, alors que la demande mondiale de brut reste terne, plombée par des inquiétudes sur la vigueur de la croissance mondiale, l'offre reste de son côté soutenue.

rp



(AWP / 15.05.2012 18h40)


Commenter Le brut cherche une direction; marché ébranlé par la crise grecque


Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 25 septembre 2017 à 21:17

Le pétrole termine au plus haut en deux ans à Londres et en …

NYC/Cours de clôture: Les prix du pétrole cotés à New York et à Londres ont terminé lundi au plus haut depuis deux...

lundi 25 septembre 2017 à 18:41

Loi hydrocarbures: Hulot défend "l'axe principal" …

Paris: La loi sur l'interdiction de la production d'hydrocarbures est "l'axe principal" du plan climat du gouvernement, a défendu lundi le ministre...

lundi 25 septembre 2017 à 18:12

Le pétrole grimpe avec le référendum du Kurdistan irakien

Londres: Les cours du pétrole montaient nettement lundi en fin d'échanges européens, les investisseurs craignant que le référendum du Kurdistan irakien sur...

lundi 25 septembre 2017 à 15:48

Frontières et pétrole: Erdogan veut sanctionner les kurdes d…

Istanbul: Le président turc Recep Tayyip Erdogan, furieux contre le référendum d'indépendance au Kurdistan irakien, a annoncé lundi une prochaine fermeture de...

lundi 25 septembre 2017 à 15:19

Le pétrole, surveillant le Kurdistan irakien, ouvre en hauss…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York montait lundi à l'ouverture, aidé par des propos du président...

lundi 25 septembre 2017 à 12:40

Le pétrole monte encore, l'Opep pourrait prolonger son accor…

Londres: Les prix du pétrole montaient lundi en cours d'échanges européens, les analystes se satisfaisant du ton optimiste adopté par des responsables...

lundi 25 septembre 2017 à 12:16

Kurdistan irakien: assécher les revenus du pétrole dépend de…

Bagdad: L'arrêt des transactions pétrolières avec le Kurdistan irakien, demandé par Bagdad comme mesure de rétorsion à la tenue lundi du référendum...

lundi 25 septembre 2017 à 10:32

L'Opep va discuter de la prolongation des réductions de prod…

Abou Dhabi (Emirats arabes unis): L'Opep discutera en novembre de la prolongation des réductions de production qui ont stimulé les prix et...

lundi 25 septembre 2017 à 05:23

Le pétrole à la hausse en Asie avant l'Opep

Singapour: Les cours du pétrole reculaient lundi en Asie après une réunion de l'Opep qui s'est terminée sans engagement tangible sur une...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite