Menu
RSS
A+ A A-

Le brut finit en repli à New York, pénalisé par la flambée du dollar

prix-du-petrole (reprise de la veille)</p(reprise de la veille):

(reprise de la veille)


New York - Les cours du pétrole ont terminé en net repli lundi à New York, plombés par le renchérissement de la monnaie américaine qui était favorisée face à l'euro par le chaos politique en Grèce où d'ultimes tractations étaient menées pour dénouer l'impasse.

Le baril de référence pour livraison en juin a perdu 1,35 dollar par rapport à vendredi dernier, clôturant à 94,78 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), après être tombé à 93,63 dollars, un plus bas en séance depuis le 19 décembre.

En deux semaines, les prix du brut texan coté à New York (WTI) ont ainsi perdu quelque 10 dollars.

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juin a fini à 111,57 dollars, en baisse de 69 cents par rapport à la clôture de vendredi, tombant même brièvement à 110,04 dollars, un plus bas depuis près de quatre mois.

"La Grèce, la Grèce ... c'est tout ce qu'il y a à dire", a résumé Tom Bentz, de BNP Paribas. "Le marché pétrolier continue de subir les effets des bouleversements en Grèce et en Europe".

Face à l'impasse politique à Athènes, le chef de l'Etat grec Carolos Papoulias a proposé aux chefs des trois partis souhaitant éviter une sortie de l'euro de la Grèce la constitution d'un gouvernement de personnalités non politiques soutenu au parlement.

Des discussions en vue de la formation de ce gouvernement de technocrates doivent continuer mardi.

Les dernières rencontres dimanche soir entre les dirigeants des petits partis parlementaires grecs et le président Carolos Papoulias n'avaient pas permis d'aboutir à la constitution d'un gouvernement de coalition.

Et s'il était impossible de parvenir à un accord, la Grèce se dirigerait vers l'organisation de nouvelles élections législatives qui pourraient avoir lieu fin juin.

Dans ce contexte, les investisseurs se détournaient de l'euro, qui se négociait à 1,2846 dollar lundi vers 19H00 GMT, au profit de la monnaie américaine, valeur refuge.

"On se dirige vers un bain de sang sur le marché des matières premières", a ironisé Matt Smith, de Summit Energy (groupe Schneider Electric).

Le renforcement de la devise américaine rend en effet moins attractifs les achats de matières premières libellées en dollar, comme l'or noir, pour les investisseurs munis d'autres devises.

De plus, les perspectives d'une croissance mondiale terne renforçaient les inquiétudes sur la vigueur de la demande énergétique mondiale alors que l'offre restait abondante.

"La Chine a abaissé les obligations de fonds propres de ses banques pour la troisième fois en six mois (essayant de stimuler le crédit) dans une démarche visant à négocier en douceur l'atterrissage de la croissance du moteur de l'économie mondiale", a rappelé M. Smith.

"L'inquiétude est grande pour la demande mondiale avec les signes de ralentissement en Chine", a insisté de son côté Tom Bentz, de BNP Paribas.

Les cours de l'or noir ont également reculé après les déclarations du ministre saoudien du Pétrole qui s'est dit favorable à une baisse supplémentaire des prix.

"Nous avons besoin de cours autour de 100 USD le baril. Aujourd'hui, ils sont encore hauts", a déclaré Ali al-Nouaïmi, cité dimanche par l'agence Dow Jones Newswires, au sujet du Brent, la principale référence pour les investisseurs dans le monde.

"Ces propos illustrent une nouvelle fois le fait que l'Arabie saoudite fait tout son possible pour faire baisser le marché, en ajoutant des paroles à une politique de production ample", ont expliqué les analystes du cabinet viennois JBC Energy.

rp



(AWP / 15.05.2012 06h21)


Commenter Le brut finit en repli à New York, pénalisé par la flambée du dollar


Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 20 septembre 2017 à 07:36

Le pétrole à la hausse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse mercredi en Asie, sur l'espoir que les réserves américaines de brut augmentent...

mardi 19 septembre 2017 à 20:55

Le pétrole se heurte encore à New York au seuil des 50 dolla…

NYC/Cours de clôture: Le baril de pétrole coté à New York a de nouveau buté mardi sur la barre des 50 dollars...

mardi 19 septembre 2017 à 18:08

Le pétrole baisse un peu en attendant les stocks américains

Londres: Les cours du pétrole repartaient en petite baisse mardi en fin d'échanges européens, mais continuaient de n'osciller que faiblement autour de...

mardi 19 septembre 2017 à 15:43

Libye: blocage d'un oléoduc qui achemine du carburant à Trip…

Tripoli: Un groupe armé a fermé lundi un oléoduc qui approvisionne en essence la capitale libyenne, causant une pénurie de carburant et...

mardi 19 septembre 2017 à 15:37

Le pétrole ouvre en hausse à New York, au-dessus de 50 dolla…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York progressait légèrement à l'ouverture mardi, juste au-dessus du seuil des...

mardi 19 septembre 2017 à 12:42

Le pétrole monte un peu dans un marché sans élan

Londres: Les prix du pétrole montait un peu mardi en cours d'échanges européens, mais le marché restait dans l'ensemble sans grande direction...

mardi 19 septembre 2017 à 06:53

Le pétrole mitigé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole évoluaient dans des marges étroites mardi en Asie dans l'attente du rapport sur le niveau des stocks...

lundi 18 septembre 2017 à 21:02

Le pétrole bute à nouveau à New York sur la barre des 50 dol…

NYC/Cours de clôture: Le prix du pétrole coté à New York a terminé en légère hausse lundi, butant sur le seuil symbolique...

lundi 18 septembre 2017 à 18:13

Le pétrole baisse un peu après la hausse de la semaine derni…

Londres: Les cours du pétrole baissaient un peu lundi en fin d'échanges européens, souffrant de quelques prises de bénéfices après les sommets...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite