Menu
RSS
A+ A A-

Le brut recule, inquiétudes sur la zone euro et un dollar renforcé

prix-du-petrole Londres Londres : Les cours du pétrole restaient orientés à la baisse mercredi, pliant toujours sous le poids d'inquiétudes sur la demande énergétique mondiale et d'un renforcement du billet vert, dans un marché optant pour la prudence avant les chiffres des réserves américaines d'or noir.

Vers 10H15 GMT (12H15 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juin s'échangeait à 112,10 dollars, en baisse de 63 cents par rapport à la clôture de mardi. La veille, le cours du Brent est tombé à 110,53 dollars, un plus bas depuis début janvier.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance perdait 51 cents, à 96,50 dollars, après être tombé lundi à 95,34 dollars, un plus bas depuis fin décembre.

"En l'absence de facteurs purement pétroliers, les cours du brut sont livrés à la merci d'éléments macroéconomiques", qui ne "font qu'alarmer sur la zone euro, et à juste titre", commentait David Hufton, analyste chez PVM.

La situation en Grèce continuait ainsi de plomber le moral des opérateurs, alors que le pays était toujours mercredi sans gouvernement après la forte poussée des opposants à l'austérité lors des élections de dimanche.

Ces incertitudes politiques en Grèce renforcent les risques d'un défaut de paiement du pays sa dette, suivi d'une sortie de la zone euro, et voir l'ensemble de l'Union monétaire ébranlé par la crise grecque, ce qui pèserait sur la demande énergétique de la région.

Les investisseurs fuyaient ainsi toujours les investissements jugés les plus risqués, comme les matières premières, pour se réfugier auprès de valeurs sûres comme la devise américaine.

De plus, le renforcement du billet vert rend moins attractifs les achats de brut, libellé en dollar, pour les investisseurs munis d'autres devises.

En outre, les investisseurs attendaient avec prudence la diffusion du rapport hebdomadaire du département américain de l'Energie (DoE) pour la semaine achevée le 4 mai.

Selon les analystes interrogés par l'agence Dow Jones Newswires, le DoE devrait faire état d'une nouvelle hausse, de 2 millions de barils, des réserves de brut américaines, de quoi alimenter les inquiétudes sur la vigueur de la demande américaine, dans un contexte de reprise économique toujours terne.

Les chiffres du DoE devraient ainsi "montrer une hausse des stocks pour la septième semaine consécutive, les faisant grimper à un nouveau record en plus de 21 ans", anticipaient les analystes de Commerzbank.

Les réserves d'essence devraient pour leur part avoir reculé de 600.000 barils, et celles de produits distillés de 100.000 barils.

tt



(AWP / 09.05.2012 13h02)


Commenter Le brut recule, inquiétudes sur la zone euro et un dollar renforcé


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 26 septembre 2017 à 05:58

Le pétrole continue de grimper en Asie

Singapour: Les prix du pétrole continuaient sur leur lancée mardi en Asie et grimpaient à des plus hauts de plusieurs mois, sous...

lundi 25 septembre 2017 à 21:17

Le pétrole termine au plus haut en deux ans à Londres et en …

NYC/Cours de clôture: Les prix du pétrole cotés à New York et à Londres ont terminé lundi au plus haut depuis deux...

lundi 25 septembre 2017 à 18:41

Loi hydrocarbures: Hulot défend "l'axe principal" …

Paris: La loi sur l'interdiction de la production d'hydrocarbures est "l'axe principal" du plan climat du gouvernement, a défendu lundi le ministre...

lundi 25 septembre 2017 à 18:12

Le pétrole grimpe avec le référendum du Kurdistan irakien

Londres: Les cours du pétrole montaient nettement lundi en fin d'échanges européens, les investisseurs craignant que le référendum du Kurdistan irakien sur...

lundi 25 septembre 2017 à 15:48

Frontières et pétrole: Erdogan veut sanctionner les kurdes d…

Istanbul: Le président turc Recep Tayyip Erdogan, furieux contre le référendum d'indépendance au Kurdistan irakien, a annoncé lundi une prochaine fermeture de...

lundi 25 septembre 2017 à 15:19

Le pétrole, surveillant le Kurdistan irakien, ouvre en hauss…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York montait lundi à l'ouverture, aidé par des propos du président...

lundi 25 septembre 2017 à 12:40

Le pétrole monte encore, l'Opep pourrait prolonger son accor…

Londres: Les prix du pétrole montaient lundi en cours d'échanges européens, les analystes se satisfaisant du ton optimiste adopté par des responsables...

lundi 25 septembre 2017 à 12:16

Kurdistan irakien: assécher les revenus du pétrole dépend de…

Bagdad: L'arrêt des transactions pétrolières avec le Kurdistan irakien, demandé par Bagdad comme mesure de rétorsion à la tenue lundi du référendum...

lundi 25 septembre 2017 à 10:32

L'Opep va discuter de la prolongation des réductions de prod…

Abou Dhabi (Emirats arabes unis): L'Opep discutera en novembre de la prolongation des réductions de production qui ont stimulé les prix et...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite